La Norvège fait la passe de trois. Doubles champions du monde en titre, les Norvégiens se sont logiquement imposés ce mercredi lors du relais mixte par équipes des championnats du monde de Pokljuka. Portée par un relais canon de Johannes Boe et par une marge considérable sur les skis, les Scandinaves se sont assurés la victoire en évitant l'anneau de pénalité. L'Autriche (2e, +27") et la Suède (3e, +30") complètent le podium. L'équipe de France (5e, +46") a longtemps cru jouer la victoire avant que le tour de pénalité d'Anaïs Chevalier-Bouchet ne lui coûte le podium.
Avec le quatuor Laegreid - J. Boe - Eckhoff - Roeiseland, la Norvège alignait ce mercredi les deux premiers des classements individuels masculins et féminins de la Coupe du monde. Auteurs de 11 pioches et aucun tour de pénalité, les favoris ont su éviter les grosses contre-performances individuelles qui avaient sévèrement handicapé leurs relais cette saison.
Mondiaux Pokljuka
Combien de médailles pour les Bleus, le duel Boe-Laegreid... Cinq questions avant les Mondiaux
09/02/2021 À 15:31
Ils ont également pu compter sur la performance extraordinaire de Johannes Boe. Parti en deuxième position en même temps que Quentin Fillon-Maillet, Boe a rendu le relais à Tiril Eckhoff avec 39 secondes d'avance sur les Bleus et près d'une minute sur un groupe de coureuses où on retrouvait l'Autriche, le Canada, l'Ukraine et la Suède. Derrière, les deux Norvégiennes ont su gérer cette avance et n'ont jamais été rejointes, même si Marte Olsbu Roeiseland est passée tout près de la catastrophe avec 3 pioches sur le dernier tir.

La leçon de Boe, le trou d'air de Chevalier-Bouchet : Le résumé du relais mixte

Solides, les Norvégiens ont aussi triomphé faute d'adversaires à la hauteur. Alors que l'Allemagne prenait énormément de retard dès le premier relais de Lesser, que la Russie n'a jamais été dans le coup, et que la Suède était à près d'une minute après le deuxième relais, seule la France a concurrencé la Norvège parmi les favorites.

Simon n'a pu rattraper le coup

Malheureusement pour les Bleus, tout s'est joué sur une seule cible lors du deuxième tir debout d'Anaïs Chevalier-Bouchet, troisième relayeuse tricolore. Alors qu'elle avait réussi les 4 premières cibles et qu'elle avait l'occasion de repartir avec Eckhoff, la Française précipitait sa dernière balle avant de rater ses 3 pioches sur cette cible. Le tour de pénalité la faisait ressortir 5e à 57 secondes.
La France n'était qu'à 20 secondes du podium mais Julia Simon n'a pas eu pas ses jambes habituelles pour conclure. Auteure d'un superbe 5/5 et sortie à 10 secondes du podium lors du dernier tir debout, elle faisait vivre l'espoir d'une remontée dont elle a le secret. Elle ne reprenait cependant rien à ses concurrentes dans la dernière boucle, laissant donc l'Autriche surprendre avec une très belle deuxième place et la Suède arracher le podium grâce au sprint victorieux d'Hanna Oeberg devant l'Ukrainienne Pidhrushna.

Sturla Holm Laegreid lors du relais mixte des Mondiaux de Pokljuka, le 10 février 2021

Crédit: Getty Images

C'est dommage pour l'équipe de France car la performance d'ensemble du relais tricolore était sinon très bonne. Emilien Jacquelin a ainsi signé le meilleur temps de ski parmi les premiers relayeurs tout en participant à dynamiter la course au bénéfice de la France et de la Norvège. Quentin Fillon Maillet avait lui bien résisté à l'ogre Boe. Anaïs Chevalier-Bouchet n'avait rien perdu sur Eckhoff sur les skis et remettait même la France en lutte directe pour la victoire sans cette malheureuse cible qui a suffi à gâcher sa course. C'est la loi du biathlon, une cible peut valoir plus que 30 kilomètres d'effort et les 39 autres. Rendez-vous vendredi à 14h30 pour la suite de ces Mondiaux avec le sprint hommes.
Mondiaux Pokljuka
Chevalier-Bouchet : "Je sens que j'ai le niveau pour jouer devant"
09/02/2021 À 14:11
Mondiaux Pokljuka
"Un comportement typiquement français" : Jacquelin très critiqué pour son attitude sur la mass-start
22/02/2021 À 19:13