Martin Fourcade à la retraite, la place de leader de l’équipe de France cette saison n’était certainement pas la plus aisée à prendre. Pourtant, avec sa troisième position au classement général la saison passée, Quentin Fillon Maillet semblait tout désigné pour endosser ce rôle. Ce samedi, le Tricolore a rejoint son aîné en réalisant un magnifique doublé sprint-poursuite, à Nove Mesto, que seuls le quintuple champion olympique et Raphaël Poirée avaient réussi jusqu’ici.

Fillon Maillet la voulait tant : le résumé du sprint

Malgré cette statistique qui le place parmi les plus grands de sa discipline, le skieur de Champagnole peut nourrir quelques regrets sur sa saison, à trois courses de son terme. Car dès les premières balles lâchées du côté de Kontiolahti, en novembre 2020, Quentin Fillon Maillet avait assumé ses ambitions de gros globe. Malheureusement pour lui, son premier podium s’est fait attendre. Il a fallu patienter cinq courses avant de voir le Français remporter la poursuite d’Hochfilzen.
Nové Mesto na Morave
Laegreid toujours plus proche : Boe n'a plus que cinq points d'avance au général
19/03/2021 À 15:42

"Il y a des déceptions"

"Je ne vais pas aller pleurer sur les choses qui ont été faites dans le passé. Après, c’est sûr qu’il y a des déceptions", a concédé QFM, au micro de La Chaîne L’Equipe, après sa victoire à Nove Mesto. Parmi ces déceptions, figure sans doute la lutte pour le dossard jaune, qu’il a, de fait, laissé filer relativement tôt dans la saison. Parce que le duo norvégien Johannes Boe - Sturla Laegreid était peut-être au-dessus, ou bien parce que la préparation des Tricolores leur a profité plus tard dans la saison.
En effet, après avoir végété plusieurs semaines hors du podium au général, Fillon Maillet a enfin retrouvé sa place sur la boîte, troisième derrière les deux Scandinaves. En cette fin de saison, le biathlète de 28 ans n’a jamais été aussi bon cette année. Alors qu’il a révélé avoir des "petits regrets", notamment aux championnats du monde où il a failli repartir sans médaille, QFM semble avoir reçu un électrochoc grâce au bronze décroché sur la mass start, dernière course des Mondiaux de Pokljuka.

Leçon de Laegreid, trou d'air de Jacquelin, réveil de Fillon Maillet : revivez la mass-start

Le petit globe de la mass start en ligne de mire

S’en sont suivi une 7e et une 6e place sur un sprint et une poursuite à haute densité la semaine passée, puis son fabuleux doublé ce week-end, qui le font arriver en position optimale pour disputer son dernier objectif de la saison : la petit globe de la mass start. Actuellement troisième au classement de la spécialité (165 points), le numéro un français a l’occasion de marquer les esprits, la semaine prochaine, à Ostersund (Suède). Il faudra pour cela passer devant Johannes Boe (166) et son frère Tarjei (175).
"De toute manière, je ne peux agir que sur l’avenir ", a conclu l’homme aux désormais 24 podiums et 6 victoires en carrière. Le futur sera peut-être un prochain hiver 2021-2022, avec à nouveau le gros globe en ligne de mire. Mais cette fois-ci, l’expérience d’une saison en tant que leader, sans l’ombre de Martin Fourcade, pourrait être salvatrice. Pour voir Quentin Fillon Maillet franchir encore un cap, dans un sport qu’il souhaite marquer à la poudre de ses balles.
Nové Mesto na Morave
Victoire pour la Suède, petit globe pour la Norvège, jour sans pour les Bleus
14/03/2021 À 13:35
Nové Mesto na Morave
La Norvège remporte le relais mixte, les Bleus au pied du podium
14/03/2021 À 10:32