Getty Images

Relais Dames - La Russie s'impose, la France 5e

La Russie coiffe l'Allemagne, les Bleues ratent le podium

Le 13/01/2019 à 13:13Mis à jour Le 13/01/2019 à 17:18

RELAIS DAMES - Au terme d'une course où elle a joué le podium pendant longtemps, l'équipe de France termine 5e, ce dimanche à Oberhof. La Russie l'emporte devant l'Allemagne (2e), qui a également flanché en fin de course, et la République Tchèque (3e).

Denise Herrmann a craqué. L'Allemande avait la victoire au bout de sa carabine, ce dimanche à Oberhof dans le relais dames, mais elle a flanché à domicile. Son 3/8 l'a contrainte à deux tours de pénalité, ce dont Ekaterina Yurlova a parfaitement profité, offrant ainsi la victoire à la Russie. La République tchèque complète le podium de la course, alors que la France termine cinquième, notamment à cause de trop nombreuses fautes au tir (trois passages par l'anneau de pénalité).

Le début de ce relais a dessiné les contours d'une trompeuse hiérarchie. L'Italie – sans Dorothea Wierer, dossard jaune de la Coupe du monde, laissée au repos – a commencé très fort, grâce à la biathlète en forme du moment : Lisa Vittozzi. L'Allemagne, au contraire, a vécu une entame galère, avec la chute de Nadine Horchler, mais a rapidement redressé la barre, figurant en tête après deux relais.

Vidéo - Au coude à coude avec la Russie, l'Allemagne a craqué sur le dernier tir

01:55

Braisaz, seule Française à ne pas tourner

A mi-course, les Bleues étaient quant à elle quatrièmes, après des relais mitigés d'Anaïs Chevalier et Célia Aymonier (un tour de pénalité chacune), tandis que l'Italie (finalement 13e) avait déjà sombré, suite au calvaire vécu par Nicole Gontier (6 tours). Justine Braisaz, en délicatesse avec son tir depuis le début de la saison (75% de réussite sur les épreuves individuelles), a été la seule biathlète française à ne pas tourner ce dimanche. Elle a porté les Bleus sur la boîte à l'issue de son relais, à la bagarre avec la République Tchèque pour la troisième place, loin du duo de tête Russie-Allemagne.

Le mauvais couché d'Anaïs Bescond (un anneau de pénalité), dernière cartouche française, a ensuite sonné le glas des ambitions tricolores, alors que, derrière le duel russo-allemand, Eva Puskarcikova a résisté à Tiril Eckhoff, permettant à la République Tchèque de préserver son podium devant la Norvège (4e).

Le premier relais dames de la saison avait été remporté par l'Italie, le 16 décembre dernier à Hochfilzen, devant la Suède (7e ce dimanche) et la France. Le prochain se tiendra samedi, toujours en Allemagne, à Ruhpolding.

0
0