Troisième course. Et troisième lauréate différente sur la coupe du monde de biathlon. Après Marketa Davidova et Hanna Oeberg, c'est au tour de Lisa Theresa Hauser de s'imposer ce jeudi. Sous les flocons d'Ostersund, l'Autrichienne a remporté la 3e victoire de sa carrière, la première en sprint, grâce à un tir impeccable (10/10) et le 4e temps de ski. Elle devance pour 12" la Suédoise Elvira Oeberg, incroyablement rapide sur la piste (meilleur chrono avec 20" d'avance sur Hanna Sola, 3e de ce sprint) mais encore perfectible face aux cibles (8/10).
Deuxième du premier sprint de l'hiver dimanche dernier, Anaïs Chevalier-Bouchet a une nouvelle fois été la meilleure Française. La vice-championne du monde du sprint s'est classée 6e avec une faute sur son tir debout, à 27" de Hauser. Elle est accompagnée d'une autre Tricolore dans le top 10. Il s'agit de sa petite soeur, Chloé Chevalier, qui égale avec une 8e place le meilleur résultat de sa carrière. Celle-ci a longtemps été dans la course au podium. Virtuellement en tête au moment d'attaquer le tir debout, l'Iséroise de 26 ans a perdu une vingtaine de secondes en assurant ses deux dernières balles. Sortie en 3e position, elle a ensuite un peu cédé dans le dernier tour.
Östersund
"Un rêve ce truc" : un relais écrasé, des Bleues euphoriques
05/12/2021 À 17:40

Dossard rouge pour Chevalier-Bouchet

Deux autres Françaises seront également plutôt bien placées pour la poursuite qui se déroulera samedi. Anaïs Bescond (9/10) termine 14e à 53". Justine Braisaz-Bouchet (8/10) est 17e à 56". La biathlète des Saisies a signé le 3e temps de ski, à 32" de Oeberg. On trouve d'ailleurs cinq Françaises dans le top 20 des meilleurs chronos sur la piste (Chevalier-Bouchet 8e, Bescond, 11e, Simon 14e, Chevalier 18e). De bon augure pour la suite. Déception néanmoins pour Julia Simon, encore en grande difficulté face aux cibles (6/10) et seulement 48e à l'arrivée. Même sanction pour Caroline Colombo (70e, +2'23"), qui ne verra pas la poursuite.
Au classement de la spécialité du sprint, Anais Chevalier-Bouchet prend les commandes et portera donc le dossard rouge, vendredi 10 décembre lors du sprint d'Hochfilzen. C'est une première pour la Française, qui n'a encore jamais enfilé de tunique distinctive dans sa carrière. Le dossard jaune atterrit lui sur les épaules de Hauser. Avant la poursuite de samedi, l'Autrichienne compte cinq points d'avance sur la Biélorusse Dzinara Alimbekava, qui s'est encore classée 4e ce jeudi. Elle avait déjà terminé à ce rang lors des deux premières courses de l'hiver. Preuve que le biathlon féminin se cherche encore une patronne incontestable.
Östersund
Sa carabine détruite sur une chute : Fillon Maillet, le cauchemar jusqu'au bout
05/12/2021 À 17:11
Östersund
L'ultime tir debout, le moment où Jacquelin a laissé filer la victoire
05/12/2021 À 16:43