Getty Images

Bescond conclut le weekend bleu par un podium

Bescond conclut le weekend bleu par un podium

Le 26/01/2020 à 15:36Mis à jour Le 26/01/2020 à 16:03

POKLJUKA - Hanna Öberg a dominé la mass start en Slovénie devançant l'Italienne Lizza Vittozzi et la Française Anaïs Bescond. Cette dernière conclut le superbe weekend français avec quatre podiums individuels et deux victoires en relais. C'est le second top 3 de Bescond après celui sur l'individuel vendredi.

L'absence de la numéro 1 mondiale, Tiril Eckhoff, a fait le bonheur de la 3e du classement général. La Suédoise Hanna Oberg s'est imposée, dimanche, sur la mass start de Pokljuka (Slovénie). Elle a engrangé la 4e victoire de sa carrière en dominant Lisa Vittozzi dans le dernier tour. L'Italienne, dans le dur depuis le début de saison, revient à son meilleur niveau à quelques semaines des Mondiaux d'Antholz. Grâce à son 20/20 exceptionnel au tir, Anaïs Bescond est parvenue à monter sur la dernière marche du podium, tandis que Justine Braisaz, une nouvelle fois stratosphérique sur les skis, s'est classée 5e malgré son 17/20.

33e podium de la saison pour la France

Pour la dernière course avant les championnats du monde, les Françaises ont montré qu'il faudra compter sur elles à Antholz, en Italie. Victorieuse sur le relais mixte simple hier, Anaïs Bescond a confirmé sa forme étincelante du moment. Parfaite face aux cibles, la Française a profité des défaillances de ses concurrentes sur le dernier debout pour ressortir du pas de tir en 3e position. Elle a ensuite gardé un écart suffisant avec la Polonaise Hojnisz, partie à sa poursuite, pour s'offrir le 33e podium de l'équipe de France depuis le début de saison.

Loin devant, Hanna Öberg a fait exploser Lisa Vittozzi dans le dernier tour. La Suédoise, championne olympique de l'individuel à Pyeongchang en 2018, a longtemps fait partie d'un quatuor de chasse derrière l'Italienne. Mais seules ces deux-là ont sorti un deuxième tir debout parfait, tandis que Dorothea Wierer, Marte Roeiseland et Ingrid Tandrevold sont allées tourner plusieurs fois sur l'anneau de pénalité, perdant tout espoir de podium.

Lisa Vittozzi

Lisa VittozziGetty Images

Des Mondiaux à suspense en prévision

S'annonce désormais une période de récupération pour les biathlètes en vue des Mondiaux dans un peu moins de trois semaines (13-23 février). Et l'on peut déjà dire que la densité chez les femmes sera bien présente dans le Tyrol italien. Sur la mass start de Pokljuka, Dorothea Wierer avait l'occasion de ravir le dossard jaune de leader de la Coupe du monde à Tiril Eckhoff, malade et forfait. Mais la Transalpine n'a pas su monter sur un podium synonyme de tête du classement général. Outre les deux championnes, la gagnante du jour Hanna Öberg a, elle, repris des points précieux pour se rapprocher de la Norvégienne au général.

Et tous les espoirs sont permis pour les Tricolores qui ont réalisé une superbe dernière semaine avant les championnats du monde. Anaïs Bescond repart donc de Slovénie avec deux podiums. Et Justine Braisaz a surclassé ses adversaires sur les temps de ski. Pour peu que la régularité au tir revienne, la Française peut faire partie des femmes les plus dangereuses.

11e de la mass start avec un 16/20 sur le pas de tir, Julia Simon était la représentante tricolore la moins brillante dimanche. Mais son début de saison lui permet de conserver sa 5e place au classement général. De bon augure pour l'événement le plus palpitant de la saison.