Getty Images

Laura Dahlmeier, maîtresse gestionnaire

Dahlmeier, maîtresse gestionnaire

Le 14/02/2018 à 23:55Mis à jour Le 15/02/2018 à 09:19

JO PYEONGCHANG 2018 - En biathlon, c'est la reine de ce début de Jeux Olympiques. Sacrée sur le sprint et la poursuite, un doublé inédit chez les femmes, Laura Dahlmeier fait pour l'instant preuve d'une grande maîtrise. Sans écraser la course sur les skis, elle est en forme au bon moment et impassible sur le pas de tir. L'Allemande de 24 ans sera la grande favorite de l'individuel, ce mercredi.

42e temps de ski, sur le premier tour de la poursuite. On a connu statistique plus clinquante, pour une double championne olympique. Elle en dit long, pourtant, sur la maîtrise de Laura Dahlmeier. L'Allemande de 24 ans a parfaitement capitalisé sur le matelas de sécurité procuré par son sprint gagnant − au moins 24 secondes sur toutes ses adversaires − pour signer un doublé inédit chez les femmes. Partir fort pour garder une balle d'avance ou accepter de perdre du temps, sûre de son coup et de son tir ? Elle a opté pour le second choix et ne l'a pas regretté.

Lors de la poursuite, seule Anastasia Kuzmina, énorme sur les skis, l'a ainsi un temps inquiétée. Mais pour revenir dans le jeu, la Slovaque, partie 13e à 54 secondes, a dû s'employer sur la piste. Elle a craqué dès le premier debout (2 fautes), quand Dahlmeier a claqué un 5/5 et enchaîné avec une quatrième boucle très rapide (3e temps du tour) pour assommer la course. La biathlète allemande ne donne pas l'impression d'écraser la concurrence, plutôt le sentiment de la ramener à la raison, froidement.

Anastasia Kuzmina devant Laura Dahlmeier, lors de la poursuite des JO 2018, à Pyeongchang

Anastasia Kuzmina devant Laura Dahlmeier, lors de la poursuite des JO 2018, à PyeongchangGetty Images

Montée en puissance

Il n'y a pas qu'en course que Dahlmeier brille par ses capacités de gestion. L'ensemble de sa saison est intelligemment polarisé autour du grand rendez-vous de l'année. Un peu malade en novembre, elle a fait l'impasse sur la première étape de la Coupe du monde, à Östersund. Puis, inconstante, elle a soufflé le chaud et le froid jusqu'à la dernière ligne droite avant les Jeux, qu'elle a conclue par un week-end convaincant à Antholz (trois "top 5" dont une victoire), fin janvier.

Ses résultats restent loin de ceux du précédent opus, gargantuesque (gros globe assorti de dix victoires). Elle n'a remporté que deux courses, hors relais et JO, et n'est que 4e du classement général… Mais elle peut encore réussir une moisson (au moins) aussi impressionnante à Pyeongchang que lors des Mondiaux 2017, à Hochfilzen, durant lesquels elle avait décroché six médailles, dont cinq en or.

Laura Dahlmeier au tir debout lors du sprint dames des JO de Pyeongchang

Laura Dahlmeier au tir debout lors du sprint dames des JO de PyeongchangGetty Images

29/30 : un tir au presque parfait

Sa confiance, carabine en main, la place pour l'instant un cran au-dessus des autres. Dans des conditions de vent compliquées, alors que ses adversaires supposées ont toutes fait preuve d'une grande fébrilité sur le pas de tir, elle n'a mis qu'une balle sur trente à côté. C'est six de moins que Kuzmina, ou encore huit de moins que Mäkäräinen. En la matière, dans le clan français, seule Anaïs Bescond n'a pas sombré (27/30), Anaïs Chevalier (23/30), Marie Dorin-Habert (22/30) et Justine Braisaz (21/30) éprouvant de grandes difficultés.

Remarquable, la domination qu'exerce Dahlmeier sur ce début de compétition ne nous prive cependant pas de tout suspense. Certains biathlètes sont supérieurs à leurs principaux concurrents en ski et au tir, comme Martin Fourcade, par exemple, l'a été durant de nombreuses saisons. Ce n'est pas le cas de l'Allemande. Pas en ce moment. Ainsi, nombreuses sont les outsiders qui peuvent la faire tomber, si elles règlent la mire. Condition sine qua non, ce mercredi, sur l'individuelle, où le poids des balles sera encore plus grand, les minutes s'égrnant à la place des tours de pénalité, à chaque cible ratée.

Laura Dahlmeier au tir debout lors du sprint dames des JO de Pyeongchang

Laura Dahlmeier au tir debout lors du sprint dames des JO de PyeongchangGetty Images

0
0