Les filles n’auront pas eu la même réussite que les messieurs. Au lendemain de la victoire des Bleus sur le relais, l’équipe de France féminine n’a elle pas pu faire mieux que la 5e place du relais d’Oberhof. Sur la mythique place allemande, Justine Braisaz-Bouchet a pénalisé ses partenaires avec deux tours de pénalité sur le tir debout, bien trop pour espérer un podium qui s’est joué sans le moindre tour.
Très solides et emmenées par une Denise Hermann en feu, les Allemandes se ont imposés à domicile, en devançant une surprenante Biélorussie (+ 17’’4) alors que la Suède (+ 35’’7) complète le podium. La Norvège est elle passée à côté.
Justine Braisaz-Bouchet risque de s’en vouloir un moment. Alors que le relais français avait parfaitement été lancé par Anais Bescond et Anaïs Chevalier-Bouchet et occupait la tête de ce relais à mi-course, la Tricolore a complètement craqué sur le tir debout. En tête au moment de se présenter sur le pas de tir, la native d’Albertville a manqué pas moins de cinq balles, la faute selon elle à des "mains gelées".
Oberhof
Simon, l'extraordinaire victoire : défaillances à la chaîne et remontée inattendue
17/01/2021 À 15:09

L'Allemagne impériale à la maison, la France n'a pas tenu le choc : les temps-forts du relais dames

Hermann a inspiré les Allemandes

Une craquante qui l’a surtout obligée à effectuer deux tours de pénalité et a mis un terme aux ambitions de victoire du relais tricolore, malgré les efforts de Julian Simon pour finir. Après deux deuxièmes places en relais pour débuter la saison, l’équipe de France a dû cette fois se contenter d’une 5e place qui ne les satisfait pas du tout. Mais, vu les chiffres du tour (2 tours et 12 pioches), il n’y avait rien de mieux à faire car, pour jouer devant, il ne fallait pas tourner.
Malgré seulement deux sans-faute, la Biélorussie a longtemps pu croire à un succès aussi inattendu que mérité vu la performance réalisée par Alimbekava et ses coéquipières. Arrivé sur l’ultime tir en course pour la gagne, Kruchinkina a finalement coincé sur le debout, comme souvent pour elle, avec deux pioches. De quoi laisser filer la victoire mais la Biélorussie se contentera bien volontiers de cette 2e place.
A domicile, l’Allemagne ne pouvait, elle, pas laisser passer sa chance avec les craquantes de la France donc (2 tours et 10 pioches) mais surtout de la Norvège (2 et 15). Bien emmenées par une Denise Hermann survoltée et impressionnante sur les skis (elle aura repris plus de 30’’ sur le dernier tour !), les Allemandes ont brillé au tir (5 pioches seulement) pour toujours rester dans la course. Et n’a pas raté sa chance lorsque la Biélorussie a fini par craquer, pour s’offrir son premier succès de la saison. De bon augure à un mois des Mondiaux.
Oberhof
Un incroyable finish et Simon s'adjuge la Mass start
17/01/2021 À 14:46
Oberhof
La leçon de Tarjei Boe, la frustration de Jacquelin : revivez la mass start
17/01/2021 À 13:04