Une victoire de championne sur la terre des légendes. A Oberhof, Julia Simon (17/20) a décroché le graal, ce dimanche, en devenant la cinquième Française de l'histoire à s'imposer sur la course des reines, la mass start. Hors du top 10 avant le dernier tir debout, la Tricolore a profité des échecs de toutes ses concurrentes placées devant elle pour prendre la tête dans l'ultime tour, suivie par Franziska Preuss (18/20). Au forceps, Julia Simon est parvenue à lâcher l'Allemande juste avant la dernière ligne droite. Preuss a donc pris la deuxième place et Hanna Oeberg (17/20) est allée chercher la dernière marche du podium, au sprint face à Ingrid Tandrevold (18/20). Justine Braisaz-Bouchet est rentrée dans le top 10 avec une 9e place (16/20).
Le film de la Mass start
Sur le papier, à l'entrée sur le dernier pas de tir, les chances de victoire de Julia Simon s'avéraient des plus minces. Avec un total de trois cibles manquées avant même le dernier exercice debout, et dix concurrentes rentrées sur le pas de tir avant elle, la Française ne pouvait qu'espérer un raté global des autres biathlètes couplé à un sans faute de sa part.
Oberhof
Simon, l'extraordinaire victoire : défaillances à la chaîne et remontée inattendue
17/01/2021 À 15:09

Un dernier tir canon pour Simon

En déjouant tous les pronostics, la biathlète des Saisies a planté ses cinq dernières balles en 21 secondes, soit le temps le plus rapide, et a bénéficié d'un échec collectif des biathlètes devant elle pour offrir à l'équipe de France féminine sa première victoire individuelle de la saison. Et un deuxième podium pour Simon après sa troisième place sur la poursuite d'Hochfilzen.
Pourtant, la victoire semblait longtemps promise à Dorothea Wierer, ressortie seule en tête après le premier tir debout. L'Italienne s'est alors avancée sur le dernier pas de tir avec plus de 25 secondes d'avance et donc une balle de marge. Malheureusement pour elle, Wierer a craqué et lâché deux munitions hors des cibles.
Seule Franziska Preuss a pu partir en chasse de la Française, finalement en vain. Repartie du dernier tir avec Hanna Oeberg et Ingrid Tandrevold dans la lutte pour le podium, Lisa Theresa Hauser a, quant à elle, chuté dans le dernier tour, abandonnant toute chance de monter une quatrième fois de suite sur la boîte.

Un "problème de matériel" pour Chevalier-Bouchet

Du côté des autres Tricolores, Justine Braisaz-Bouchet a réussi à arracher un top 10 grâce à son 2e temps de ski et malgré un 16/20 derrière la carabine. Également coupable de quatre erreurs, Anaïs Bescond a terminé en 22e position, tandis qu'Anaïs Chevalier-Bouchet a vécu un véritable calvaire. A cause d'un "matériel défectueux" selon un membre du staff de l'équipe de France, interrogé au micro de la Chaîne L'Equipe, la Française a coupé la ligne d'arrivée en dernière position avec un total de 10 cibles manquées, soit la moitié de ses tirs.
Grâce à son deuxième succès en carrière, Julia Simon repart d'Oberhof en pleine confiance après avoir, notamment, décroché une première place sur le relais mixte simple aux côtés d'Emilien Jacquelin. Prochaine étape Antholz, avant de prendre la direction de Pokljuka pour les Mondiaux en Slovénie.
Oberhof
La leçon de Tarjei Boe, la frustration de Jacquelin : revivez la mass start
17/01/2021 À 13:04
Oberhof
Carabine cassée, Jacquelin a du en prendre une de rechange
17/01/2021 À 12:50