Eurosport

La Poule d’Essai des Pouliches pour Castle Lady, le trois centième Groupe 1 de Godolphin

La Poule d’Essai des Pouliches pour Castle Lady, le trois centième Groupe 1 de Godolphin

Le 14/05/2019 à 15:15

Quarante minutes après le sacre de Persian King dans la Poule d’Essai des Poulains, Castle Lady s’est adjugé la course pour les pouliches. La protégée d’Henri-Alex Pantall a permis à la casaque Godolphin de glaner un trois centième Groupe 1.

Trois cents. C’est un chiffre rond qui fait frissonner. Grâce à Castle Lady, dimanche, aux alentours de 16h30, Godolphin a atteint le cap des trois cents victoires au niveau Groupe 1. La casaque du cheikh Mohammed ben Rachid al-Maktoum, émir de Dubaï, vice-président et Premier ministre des Émirats arabes unis, créée en 1994, brille de mille feux aux quatre coins du monde. Elle a réalisé un véritable exploit à Paris Longchamp, en levant les trophées des deux Poules d’Essai.

Invaincue

Pas vue en compétition à deux ans, Castle Lady a abordé invaincue cette Poule d’Essai des Pouliches. Après des débuts convaincants le 14 mars à Chantilly, conclus par un succès de trois longueurs, la fille de Shamardal a franchi plusieurs paliers. Pour sa première tentative au niveau Groupe, dans le Prix La Grotte (Gr.3), la pouliche entraînée par Henri-Alex Pantall a balayé l’opposition pour s’ouvrir les portes de la Poule d’Essai. Ce dimanche, la galopeuse de trois ans a patienté en première partie du petit peloton, qui comptait dix participantes. Dans le sillage de Suphala (finalement avant-dernière) tout au long de la course, elle a pris l’avantage à deux cent cinquante mètres de l’arrivée. En pleine piste, elle partait pour un succès de classe mais Commes, côté corde, est arrivée en trombe pour échouer à un nez de Castle Lady. East (Kevin Ryan) et Imperial Charm (Simon Crisford) ont respectivement pris les trois et quatrième places. La deuxième favorite, Matematica, n’a terminé que cinquième.

Un exploit

Castle Lady est devenue la première pouliche lauréate de la Poule d’Essai sans avoir couru à l’âge de deux ans depuis Madelia, en 1977. En 2016, The Gurkha avait réalisé cet exploit dans la Poule d’Essai des Poulains mais c’était sur le parcours rectiligne de Deauville. Castle Lady offre une première Poule d’Essai à son entraîneur, Henri-Alex Pantall, à son jockey, Mickael Barzalona, et à son propriétaire, Godolphin. Au micro d’Equidia, Mickael Barzalona a montré de l’admiration pour sa protégée: «Je pensais avoir gagné mais il ne faut jamais être sûr. C’est une pouliche de classe, qui a passé un cap l’autre jour. Aujourd’hui, elle a montré qu’elle avait encore progressé. Quand j’ai pris l’avantage, elle a été facile. Devant, elle ne s’est pas reprise même si j’aurais aimé qu’un cheval nous emmène plus loin. Il n’y a rien à lui reprocher, elle franchit les échelons petit à petit. Elle est déjà en haut de l’affiche, il faut espérer qu’elle monte là-dessus pour en faire une jument hors norme.»

Ascot plutôt que Chantilly

Après la joie, le doute s’installe souvent dans les têtes des entourages pour la suite du programme. Une hésitation plutôt positive. Dans les colonnes de Paris-Turf, Henri-Alex Pantall pensait rester sur 1.600m et ne pas courir le Prix de Diane Longines sur 2.100m. Rien n’a été arrêté avec Godolphin mais une participation au Meeting Royal Ascot serait dans les cartons. Elle est d’ailleurs placée troisième favorite par les Anglais des Coronation Stakes, programmés le vendredi 21 juin prochain.

0
0