AFP

Voeckler en patron, Kittel en habitué

Voeckler en patron, Kittel en habitué
Par Eurosport

Le 08/05/2011 à 16:47Mis à jour Le 08/05/2011 à 19:02

Thomas Voeckler (Europcar) a remporté les 4 Jours de Dunkerque à l'issue d'une dernière étape remportée par l'inévitable Marcel Kittel (Skil Shimano). L'Allemand, qui a devancé Hutarovitch (FDJ) sur la ligne, signe son quatrième succès en cinq étapes !

Cinq étapes, quatre victoires. Marcel Kittel pouvait difficilement faire mieux sur les Quatre Jours de Dunkerque. Dimanche, l'Allemand a devancé au sprint le Bélarusse Yauheni Hutarovich (FdJ) et le Belge Michael Van Staeyen (Topsport Vlaanderen-Mercator). Une victoire obtenue avec une facilité déconcertante. Une star est peut-être née cette semaine dans le nord de la France. Retenez bien ce nom, vous risquez de l'entendre souvent dans les prochaines années.

L'autre grand monsieur de la semaine, c'ets donc Thomas Voeckler. Le champion de France n'a frappé qu'une fois, contrairement à kittel, mais en remportant l'étape décisive samedi, il s'est assuré la première place du classement final. Lors de la dernière étape, Voeckler, qui convoitait depuis longtemps un succès sur cette course, a bien manoeuvré en laissant partir une longue échappée qui de toute façon était vouée à l'échec. La deuxième place au général revient au Français Laurent Pichon (Bretagne-Schuller), alors que le Tchèque Zdenek Stybar (Quick Step), champion du monde de cyclo-cross, pour la première fois sur la route, monte sur troisième marche du podium.

Sprint inévitable

Douze kilomètres après le départ, un petit groupe de quatre coureurs se détache, le Polonais Jaroslaw Marycz (Saxo Bank) et les Français Dominique Rollin (FDJ), Jimmy Engoulvent (Saur-Sojasun) et Nicolas Bazin (Big Mat-Auber), bien vite rejoints par le Français Julien Fouchard (Cofidis) et le Belge Julien Vermote (Quick Step). Au 50ème kilomètre l'avance est de 5'20''. Un groupe de 6 réduit à 4 quand Fouchard ne peut éviter un trou, chute et entraîne Rollin. Le sprint final est inévitable, le peloton se regroupe sous la flamme rouge du dernier Kilomètre.

Marcel Kittel signe sa quatrième victoire d'étape et se révèle au grand public comme l'avaient fait par le passé de grands sprinters comme le Britannique Mark Cavendish, le Néerlandais Jeroen Blijlevens ou l'Italien Mario Cippolini. Depuis le Tour Méditerranéen, Voeckler s'est fait remarquer en remportant le Tour du Haut Var, deux étapes à Paris-Nice, puis à Cholet Pays de Loire et une étape du Tour du Trentin. Un début de saison positif qui lui permet d'être à la première place de la Coupe de France et de devenir le leader du classement de l'UCI Europe Tour. De bon augure pour la suite de la saison et le Tour de France.

0
0