4-3-11-1-6-2. Vous pouvez essayer de jouer cette combinaison au loto et si vous gagnez il faudra remercier Wout Van Aert. Ce que vous lisez là, c'est son bilan sur les courses d'un jour en 2021, auquel il faut ajouter ses résultats sur Tirreno Adriatico, 1-3-2-9-13-1 et la deuxième place finale. Trois succès, cinq podiums, deux courses hors top 10 en 13 sorties… Voilà qui devrait donner une immense banane à 95% du peloton. Wout Van Aert ne boude certes pas son plaisir mais on imagine qu'un succès sur l'Amstel Gold Race ce dimanche donnerait une autre couleur à son printemps.
"Je suis un peu déçu mais il y avait un coureur plus fort que moi. Pas de regrets, c'était une belle course de vélo". Cette réaction, Wout Van Aert l'a eu après La Flèche Brabançonne et sa défaite au sprint devant Tom Pidcock mercredi. Il aurait très bien pu dire la même chose après Milan-Sanremo ou le Tour des Flandres. Ce qu'il d'ailleurs avait fait au Ronde : "C'était difficile pour moi. J'étais en tête avec Kasper Asgreen et Mathieu van der Poel, ça c'était bien mais ils étaient plus forts aujourd'hui". Un scénario qui se répète et deux possibilités : voir le verre à moitié vide ou à moitié plein.

Pidcock tient enfin sa victoire, Van Aert mauvais stratège : le résumé de l'épreuve

Amstel Gold Race
Gesbert : "Je mettrais plus une pièce sur Tom Pidcock pour la victoire sur l'Amstel"
19/04/2021 À 20:27

Plus régulier que van der Poel et Alaphilippe

Avec Tirreno-Adriatico qu'il a terminé à une épatante deuxième place derrière l'ogre Pogacar, validant là ses progrès en montagne, et sa démonstration sur Gand-Wevelgem, on pencherait plus pour la seconde solution. Ni Julian Alaphilippe, ni Mathieu van der Poel n'affichent la même densité de résultats et même en se tournant vers Tadej Pogacar et Primoz Roglic, on n'atteint pas le même niveau de régularité, c'est dire. Sur le pont depuis le 6 mars, soit un peu plus tard que Mathieu van der Poel, "WVA" a tenu à pousser après les Flandriennes pour tenter sa chance sur l'Amstel Gold Race avant une première coupure puis la préparation du Tour de France.
"Je pense que les jambes sont encore bonnes", juge le Belge qui n'a participé qu'une fois à l'Amstel Gold Race pour une modeste 58e place quand Julian Alaphilippe et Mathieu van der Poel, absents à Paris-Roubaix le dimanche précédent, faisaient le show à l'avant pour la victoire du second. Cette fois, pas d'Enfer du Nord malheureusement et pas de "MVDP" non plus. Ce qui n'empêche pas la première ardennaise de promettre beaucoup : "Je prendrai le départ de l'Amstel avec de l'ambition. Je veux terminer mon printemps en beauté. Mais il y a un beau plateau et beaucoup de garçons qui sont très forts." Pêle-mêle, on peut citer Alaphilippe donc, mais aussi Pidcock, Kwiatkowski, Van Avermaet, Schachmann, Gaudu, Matthews, Fuglsang, Valverde, Hirschi, Benoot ou encore Roglic.

Vague, bras levés trop tôt et déclassement : comment Alaphilippe a laissé filer la victoire

Roglic-Van Aert, duo gagnant ?

Un plateau fort du vainqueur du Tour du Pays basque cette saison et de la Vuelta et surtout de Liège-Bastogne-Liège en 2020 donc. Primoz Roglic a de meilleures références que Wout Van Aert sur ces courses-là mais chez Jumbo-Visma on ne choisit pas. "Primoz et moi allons démarrer la course sur le même pied, assure le Belge. Notre tactique ? Elle est évidente. Je suis un meilleur sprinteur et Roglic peut faire la course avant cela". Une bonne nouvelle pour Van Aert qui a dû, sur toutes les courses qu'il a disputées, endosser seul les responsabilités de son équipe.
Rapidement esseulé, Van Aert a parfois (souvent ?) fait plus d'efforts que ses adversaires loin de l'arrivée. Avec Roglic mais aussi une équipe solide (Gesink, Oomen, Vingegaard…), Van Aert pourra se permettre d'être plus précautionneux et plus patient. Pas une mauvaise chose pour l'un des tous meilleurs sprinteurs du peloton sur une course qui se décante souvent dans les tous derniers et parfois même dans l'ultime ligne droit
Amstel Gold Race
Une course d'attente mais un final de dingue : Le résumé de l'Amstel en vidéo
18/04/2021 À 18:04
Amstel Gold Race
Van Aert a fermé les yeux puis croisé les doigts : "Je n’avais jamais vécu cela"
18/04/2021 À 18:01