Une colle pour débuter : quelles sont les deux nations les plus victorieuses cette saison ? L'Italie (20) devant la Belgique (12). Jusqu'ici rien de surprenant pour deux pays historiques pour ce qui est de la chose cycliste. Plus corsé maintenant : quels pays comptent le plus de succès en World Tour uniquement ? La Slovénie du duo Pogacar-Roglic bien sûr (10) et… le Danemark (7) qui devance les Pays-Bas (6), la Belgique et l'Irlande de peu (5) et la France de loin (2). La réussite du pays scandinave n'est pas nouvelle mais elle a pris, en 2021, une autre dimension que le succès de Kasper Asgreen sur le Tour des Flandres a mis en lumière.
Au milieu des années 1990, le cyclisme danois avait connu un petit âge d'or grâce à Bjarne Riis (vainqueur du Tour 1996) et Rolf Sorensen (Liège-Bastogne-Liège 1993 et Tour des Flandres 1998). L'un comme l'autre ont baigné dans le dopage, le second a même avoué et les années 2000 furent plus compliquées pour les Danois dans le peloton sans que l'on puisse dire que les deux faits soient liés. Le possible successeur de Riis, Michael Rasmussen, sera lui aussi convaincu de dopage après un Tour 2007 invraisemblable.

Sept victoires World Tour, six vainqueurs différents

Amstel Gold Race
Gesbert : "Je mettrais plus une pièce sur Tom Pidcock pour la victoire sur l'Amstel"
19/04/2021 À 20:27
Quatorze ans plus tard, le pays scandinave s'est bien implanté dans le peloton. Ils étaient 16 à évoluer au plus haut niveau en 1996, année du succès de Riis sur le Tour, 15 onze ans plus tard et 25 cette année en World Tour. Le Danemark a pris sa part dans la mondialisation du cyclisme et produit désormais des coureurs dans de nombreux domaines différents. Des grimpeurs ou puncheurs comme Jakob Fuglsang (vainqueur du Dauphiné, de Liège-Bastogne-Liège et du Tour de Lombardie) et Michael Valgren (Amstel Gold Race), des spécialistes des classiques du nord comme Mads Pedersen et Kasper Asgreen mais aussi des hommes polyvalents comme Soren Kragh Andersen ou Magnus Cort Nielsen.

Le résumé du "Ronde" : Asgreen, parfait tactiquement, monstrueux physiquement

En 2021, six coureurs ont remporté un succès World Tour pour le Danemark. Asgreen bien sûr (deux fois) mais aussi Vingegaard, Cort Nielsen, Wurtz Schmidt, Kron et Honoré. Aucune autre nation ne fait mieux à ce niveau. Le Danemark n'a même pas de concurrence puisque Belgique et Pays-Bas comptent sur un trio (Van Aert, Stuyven et De Gendt d'un côté, van der Poel, Bol et van Baarle de l'autre) quand la Slovénie se repose le duo Pogacar-Roglic. Et comble du bonheur pour le Danemark, de Kron (22 ans) en passant par Vingegaard (24 ans) et Honoré (24 ans) à Asgreen (26 ans), tout ce beau monde n'est pas encore dans ses plus belles années physiques.

Vingegaard-Asgreen, un duo pour aujourd'hui et demain ?

Les jeunes gagnent maintenant et sauf catastrophe devraient être capables de le faire encore demain. Une bénédiction puisque celui qui portait tous les espoirs d'un pays ces dernières années, Jakob Fuglsang, arrive en fin de carrière, à 36 ans. Avec Vingegaard, Asgreen et les autres, le Danemark a enclenché un nouveau cercle vertueux. Ses sept succès World Tour en 2021 font déjà passer les années 2017 (3), 2018 (4) et 2019 (3) pour des échecs.
Et même la prolifique saison 2020 (neuf en succès en World Tour), n'est plus très loin. L'année dernière, Soren Kragh Andersen (4 fois), Mads Pedersen (trois fois), Jakob Fuglsang et Magnus Cort Nielsen avaient porté haut les couleurs de leur pays. Le seul Cort Nielsen a aussi gagné en ce début 2021, preuve de la profondeur du réservoir danois.

Deux victoires, un même scénario : l'arrivée de Kragh Andersen en vidéo

Parmi les lauréats de 2020, deux noms ressortent. Kasper Asgreen d'abord. Le champion du Danemark a remporté les deux flandriennes les plus prestigieuses avec l'E3 et le Tour des Flandres. Excellent rouleur, le coureur de Deceuninck-Quick Step a indéniablement franchi un cap. En parlant de cap, que dire de Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) ? Vainqueur d'une étape à l'UAE Tour devant Pogacar, il a ensuite dominé la Semaine internationale Coppi et Bartali pour conclure par une semaine impressionnante au Pays basque parmi les leaders du peloton. Deuxième du général derrière son leader, Primoz Roglic, il a devancé Tadej Pogacar, Simon Yates ou David Gaudu, entre autres. Si
Fuglsang et Asgreen ont offert des Monuments au Danemark, les podiums de grands tours, où le premier a toujours joué de malchance (6e au mieux sur le Giro 2020), se refusent encore aux Scandinaves. Avec Vingegaard, la péninsule peut se remettre à y croire. Ce ne sera pas cette année, peut-être pas la suivante non plus mais l'espoir est permis et c'est déjà beaucoup.

La sensation Vingegaard vole la vedette à Pogacar : Le résumé de la 5e étape

Amstel Gold Race
Une course d'attente mais un final de dingue : Le résumé de l'Amstel en vidéo
18/04/2021 À 18:04
Amstel Gold Race
Van Aert a fermé les yeux puis croisé les doigts : "Je n’avais jamais vécu cela"
18/04/2021 À 18:01