Davide Ballerini (Deceuninck-Quick Step) a prouvé qu’il était l’homme en forme de ce début de saison. L'Italien a remporté la 76e édition du Omloop Het Nieuwsblad entre Gand et Ninove (200,5 km), son troisième succès de la saison après deux étapes au Tour de la Provence. La formation Deceuninck-Quick Step a encore écœuré la concurrence : elle a ramené le peloton sur l’échappée, avant que Julian Alaphilippe ne tente sa chance en solitaire. Florian Sénéchal a fini le travail en déposant son sprinteur italien à 300m de la ligne. Davide Ballerini a devancé Jake Stewart (Groupama-FDJ) et Sep Vanmarck (Israel Start-Up Nation). Le premier Français, Sénéchal, a franchi la ligne en 7e position.

Le bel hommage de Ballerini à Alaphilippe

Circuit Het Nieuwsblad
Alaphilippe fait le show, Ballerini lève les bras : les temps forts de la course
27/02/2021 À 19:09
L’absence de Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix), Wout Van Aert (Jumbo-Visma) et Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) au départ de cette course n’a pas empêché celle-ci d’être passionnante en tout point. Cinq coureurs (Matis Louvel, Yevgeniy Fedorov, Bert De Backer, Kenny de Ketele et Ryan Gibbons) ont pris le large au départ, à Gand. Ils ont compté jusqu’à huit minutes d’avance sur le peloton, une grande partie de la course. Puis tout a basculé à 75 kilomètres de l’arrivée, avec l’attaque du coureur de la formation Ef Education – Nippo, Jonas Rutsch. L’attaque du coureur allemand a réveillé le peloton et la nervosité a commencé à se faire sentir.

Alaphilippe a tenté sa chance

Dans le Molenberg, treize coureurs ont réussi à prendre du champ dont Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), Christophe Laporte (Cofidis), Greg Van Avermaet (AG2R-Citroen) et Thomas Pidcock (Ineos-Grenadiers). Et dans le Berendries, le champion du monde a décidé de tenter sa chance en solitaire, et personne n’a montré qu’il avait les capacités de prendre la roue du tricolore. Pendant 20 kilomètres, Alaphilippe a réussi à maintenir un certain écart sur ses douze poursuivants malgré les nombreuses attaques de Kévin Geniets (Groupama-FDJ), Thomas Pidcock (Ineos Grenadiers) et Greg Van Avermaet (AG2R-Citroen). Mais le peloton n’a jamais abdiqué sous l’impulsion de la formation DSM.
Regroupement général au pied du juge de paix de la journée, le Mur de Grammont, et tout fut à refaire. Gianni Moscon (Ineos-Grenadiers) a accéléré pour remuer le peloton, mais il a fini par prendre quelques mètres d’avance sur Sep Vanmarcke (Israel Start-Up Nation) et Christophe Laporte (Cofidis), et il a poursuivi son effort jusqu’au Bosberg. Au sommet de ce dernier, sous l’impulsion de Stefan Kung (Groupama-FDJ), le peloton a fait la jonction avec Gianni Moscon (Ineos-Grenadiers). Les 46 coureurs qui ont passé cette dernière difficulté dans le groupe de tête ont fini par se présenter groupés sur la ligne d’arrivée à Ninove. Et c’est Davide Ballerini qui a franchi la ligne en premier devant Jake Stewart (Groupama-FDJ), Sep Vanmarcke (Isreal Start-Up Nation), Heinrich Haussler (Bahrain-Victorious) et Philippe Gilbert (Lotto-Soudal).

Alaphilippe et une chute, les motifs de la frustration de Laporte

Circuit Het Nieuwsblad
De leader à équipier de luxe, Alaphilippe était partout : "J'ai donné tout ce que j'avais"
27/02/2021 À 17:13
Circuit Het Nieuwsblad
Six ans après, Van der Breggen renoue avec la victoire au Het Nieuwsblad
27/02/2021 À 16:40