AFP

Critérium du Dauphiné : Froome et Contador vont pouvoir se jauger en vue du Tour de France

Premier test alpin pour Froome et Contador
Par AFP

Le 08/06/2014 à 01:15Mis à jour Le 08/06/2014 à 06:10

Le Britannique Chris Froome et l'Espagnol Alberto Contador se testent dans les Alpes à l'occasion du Critérium du Dauphiné qui commence dimanche par un contre-la-montre individuel de 10,4 kilomètres à Lyon. Vincenzo Nibali sera lui aussi de la fête. Une répétition plus que jamais générale en vue du Tour.

Pour leur ultime grand rendez-vous avant le départ de la Grande Boucle, dans un mois, les deux vainqueurs du Tour de France (2013 pour Froome, 2007 et 2009 pour Contador) s'affrontent sur un terrain montagneux. Avec, pour point d'orgue prévisible, le final de la 7e et avant-dernière étape par la Forclaz et la montée jusqu'au barrage suisse d'Emosson, tout près de la frontière française.

Avec Nibali, les trois favoris du Tour sont là

Christopher Froome, ici lors du prologue du Tour de Romandie 2014, épreuve qu'il a remportée, arrive dans de bonnes conditions sur le Dauphiné.

Christopher Froome, ici lors du prologue du Tour de Romandie 2014, épreuve qu'il a remportée, arrive dans de bonnes conditions sur le Dauphiné.Panoramic

Alberto Contador a retrouvé sa grinta des plus beaux jours depuis Tirreno-Adriatico, où il avait remporté le général et deux victoires d'étapes.

Alberto Contador a retrouvé sa grinta des plus beaux jours depuis Tirreno-Adriatico, où il avait remporté le général et deux victoires d'étapes.Eurosport

Bardet et Péraud, meilleurs chances françaises

Dès le deuxième jour, l'arrivée au col de Béal (13,6km à 6,6%) dans le Massif Central doit donner le ton. La suite réserve des étapes souvent accidentées, qui laissent peu d'espace pour les rares sprinteurs présents dans le peloton des 21 équipes (Démare, Nizzolo, Hushovd, Impey, voire Meersman et Alaphilippe).

Le terrain avantage, en revanche, les attaquants. Dans cette catégorie, le cyclisme français attend beaucoup de ses valeurs sûres (Voeckler, Sy. Chavanel, Vichot) après les satisfactions en tous genres du Giro. Voeckler, vainqueur d'étape l'an passé, a rappelé l'importance de la course: "Au Dauphiné, je ne suis pas en recherche de motivation, c'est un objectif naturel."

0
0