Getty Images

Dan Martin frappe un grand coup à Valmorel, la valse du maillot jaune se poursuit chez Sky

Martin frappe fort, la valse du maillot jaune se poursuit chez Sky

Le 08/06/2018 à 16:41Mis à jour Le 08/06/2018 à 19:48

CRITERIUM DU DAUPHINE - Dan Martin (UAE Emirates) a remporté vendredi en solitaire la 5e étape du Dauphiné. Le coureur irlandais, sorti à trois kilomètres de l'arrivée dans la montée finale vers Valmorel, s'est imposé devant Geraint Thomas (Sky), nouveau leader au classement général. Romain Bardet a terminé 6e de l'étape dans un petit groupe de poursuivants.

Le maillot jaune change encore d'épaules chez Sky ! Après Michal Kwiatkowski et Gianni Moscon, c'est au tour de Geraint Thomas de revêtir la tunique dorée vendredi sur ce Critérium du Dauphiné. Seulement devancé pour quatre secondes par Dan Martin (UAE Emirates) au sommet de Valmorel, le Gallois reprend les commandes du général au terme de cette 5e étape qui s'est résumée comme prévu à une course de côte, réglée par l'Irlandais en costaud.

Avant les deux dernières étapes de ce Dauphiné, qui seront aussi les plus difficiles, Thomas se présente comme l'immense favori pour la victoire finale. Rien de surprenant à cela puisque le Gallois, leader de rechange pour la Sky en vue du Tour si Froome ne pouvait pas être présent, apparaissait comme la tête de proue de la surpuissante armada britannique avant le départ. Sa prise de pouvoir survient à point. Et le vainqueur de Paris-Nice 2016 a fait le ménage. Il compte plus d'une minute d'avance sur tous ses rivaux. Surprenant deuxième du général, Damiano Caruso (BMC) compte 1'09'' de retard, à l'instar de Moscon, qui a lâché son maillot jaune en perdant 1'13'' ce vendredi (21e de l'étape).

S'il est remonté à la 7e place au général, Romain Bardet (AG2R La Mondiale) a de nouveau lâché 18 secondes sur Thomas (bonifications comprises). Le Français a été le seul à pouvoir prendre la roue du Gallois lorsque ce dernier a produit son effort sous la flamme rouge. Mais il n'a pas tenu son sillage bien longtemps. Incapable de s'accrocher, le 3e du Tour 2017 a dû se résoudre à rester dans la roue d'un petit groupe réglé par Adam Yates (Mitchelton-Scott) pour le gain de la 3e place. Avec près de deux minutes de retard au général désormais, les chances de victoire finale pour Bardet s'amenuisent.

Première pour Martin chez UAE Emirates

Le plus fort dans la montée de Valmorel (12,7km à 7%), c'était Dan Martin. Après que Nicolas Edet (Cofidis), courageux dernier rescapé d'une échappée de huit coureurs, s'est fait reprendre à cinq kilomètres de l'arrivée, l'Irlandais a placé un démarrage tranchant à trois kilomètres de la ligne. Personne n'a pu le suivre. Ou ne serait-ce qu'essayer. Et lorsque Thomas est parti à sa poursuite, l'écart était trop grand pour que le leader de la Sky puisse faire la jonction. Martin signe ainsi une victoire assez libératrice, au lendemain d'une prometteuse 2e place à Lans-en-Vercors. Il n'avait encore jamais levé les bras avec l'équipe UAE Emirates, qu'il a intégrée l'hiver dernier.

Samedi, le Dauphiné va connaître son étape-reine. Ce sera un copier-coller de la 11e étape du prochain Tour de France, avec 110 kilomètres entre Albertville et la Rosière (1re catégorie), par-delà la montée de Bisanne (HC) le col du Pré (HC) et le Cormet de Roselend (2e). Un tracé court et explosif qui promet beaucoup. Mais pas sûr que l'on assistera à une nouvelle passation de pouvoir chez Sky. Le nouveau patron semble bel et bien à sa place.

0
0