Getty Images

"J'ai dit à Bardet que je m'en souviendrai..." : Geraint Thomas n'a pas digéré l'attitude d'AG2R

Thomas n'a pas digéré l'attitude d'AG2R : "J'ai dit à Bardet que je m'en souviendrai..."
Par Simon Farvacque via AFP

Le 10/06/2018 à 18:08Mis à jour Le 11/06/2018 à 08:53

CRITERIUM DU DAUPHINE - Geraint Thomas (Sky) aurait pu perdre la course sur crevaison. Retardé à 42 kilomètres de l'arrivée de la dernière étape ce dimanche, le maillot jaune, finalement vainqueur de l'épreuve, a eu du mal à réintégrer le peloton, emmené par AG2R La Mondiale. L'accélération des "ciel et terre" avait débuté avant l'incident, mais elle n'a pas plu à Thomas.

Le Dauphiné a failli basculer sur un incident mécanique. A 42 kilomètres de l’arrivée de la dernière étape à Saint-Gervais, où Romain Bardet avait levé les bras sur le Tour de France 2016, Geraint Thomas (Sky) a dû s’arrêter, sur crevaison. Dépanné par Gianni Moscon puis attendu par plusieurs équipiers, le maillot jaune a mis près de 15 kilomètres à reprendre sa place dans le peloton. Et pour cause, AG2R La Mondiale, la formation de Bardet, poursuivait l'accélération qu'elle avait entamée avant que le Gallois ne soit retardé.

Vidéo - Le coup de vis d’AG2R, la crevaison de Thomas, le jump de Yates : les moments-clés de la 7e étape

02:01
0
0