Getty Images

Dauphiné - Sky remporte le chrono par équipes, Michal Kwiatkowski reprend le maillot jaune

La Sky top chrono, Kwiatkowski reprend le pouvoir

Le 06/06/2018 à 16:34Mis à jour Le 06/06/2018 à 19:53

CRITÉRIUM DU DAUPHINÉ - La formation britannique Sky a remporté mercredi la troisième étape, un contre-la-montre par équipes de 35 kilomètres entre Pont-de-Vaux et Louhans-Châteaurenaud, avec 37 secondes d'avance sur la BMC et 52 sur Lotto-Soudal. Le Polonais Michal Kwiatkowski, qui avait perdu la tête du général mardi au profit de Daryl Impey, en profite pour se vêtir de nouveau du maillot jaune.

Michal Kwiatkowski (Sky) n’aura pas tardé à récupérer son trône. Seulement 24 heures. Au lendemain d’une grosse chute et de sa perte du maillot jaune pour une histoire de bonifications, le Polonais a profité de l’écrasante domination de sa formation pour retrouver sa tunique dorée au détriment de Daryl Impey (Mitchelton-Scott). Comme attendu, la formation Sky a écrasé le contre-la-montre par équipes de 35 kilomètres entre Pont-de-Vaux et Louhans-Châteaurenaud. En tête à tous les intermédiaires, elle s’est imposée avec 37’’ d’avance sur BMC, 52’’ sur Lotto-Soudal et 56'' sur Mitchelton-Scott.

Une démonstration de force qui permet à ses coureurs d'occuper les quatre premières places au général. Avant les quatre étapes de montagne qui conclueront ce Dauphiné, Kwiatkowski devance Gianni Moscon (+3''), Jonathan Castroviejo (+9'') et Geraint Thomas (+21''). Romain Bardet, lui, accuse désormais 1'52'' de retard (20e). Le Français peut pourtant être satisfait. Lui et son équipe ont plutôt bien limité la casse ce mercredi.

AG2R La Mondiale peut être satisfaite

Avec un coureur en moins au départ - Alexis Vuillermoz avait quitté la course avant la 2e étape - AG2R La Mondiale avait des raisons de craindre ce contre-la-montre par équipes, exercice dans lequel elle n’est pas vraiment spécialiste. Mais elle a su se faire violence pour permettre à Bardet de rester dans le match au général. Elle s'est finalement classée 7e à 1'29'' de la Sky. Après le passage des 15 premières équipes, AG2R La Mondiale occupait même la première place provisoire à l’arrivée.

Avec des rouleurs comme Pierre Latour (champion de France du chrono), Alexis Gougeard, Tony Gallopin et Oliver Naesen, il faut dire que Bardet était plutôt bien épaulé pour cet exercice. De bon augure en vue du Tour de France, où un chrono par équipes similaire sera au programme.

À partir de jeudi, la formation chambérienne sera sur son terrain de prédilection. La haute-montagne. Si Bardet sera dans la position du chasseur derrière la toute puissante Sky - mais aussi derrière Adam Yates (35 secondes d’écart) et Marc Soler (une seconde) - il se retrouve avec de l’avance sur certains de ses concurrents, ce qui était moins prévu. Vincenzo Nibali, qui a perdu 2’04’’ ce mercredi avec Bahrain-Merida, accuse ainsi 36’’ de retard sur Bardet. Ilnur Zakarin (+15’’) et Dan Martin (+1’05’’) ont aussi du débours. Autant de raisons d’espérer à mi-Dauphiné.

AG2R contre-la-montre par équipe

AG2R contre-la-montre par équipeGetty Images

0
0