Getty Images

Alaphilippe s'impose d'un cheveu, statu quo entre les favoris

Alaphilippe s'impose d'un cheveu, statu quo entre les favoris

Le 14/06/2019 à 16:33Mis à jour Le 14/06/2019 à 17:54

DAUPHINÉ - C'était chaud ! Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) a gagné la 6e étape, ce vendredi à Saint-Michel-de-Maurienne, devançant au sprint Gregor Mühlberger (Bora-Hansgrohe), après une longue échappée. Alessandro De Marchi (CCC), qui a craqué dans le final, complète le podium du jour, alors qu'il ne s'est rien passé du côté des favoris. Adam Yates (Mitchelton-Scott) reste donc leader.

Il a fallu avoir recours à la photo-finish pour s’en assurer : oui, Julian Alaphilippe a bel et bien remporté sa dixième victoire de la saison. Membre de l'échappée matinale, le coureur de la Deceuninck-Quick Step a coupé la ligne d’arrivée juste devant Gregor Mühlberger (Bora-Hansgrohe) lors de la 6e étape du Critérium du Dauphiné, qui reliait Saint-Vulbas à Saint-Michel-de-Maurienne ce vendredi. Le double tenant du titre de la Flèche Wallonne prend également les commandes du classement de la montagne. En revanche, rien n’a bougé entre les favoris au général, Adam Yates conservant ainsi son maillot jaune.

Avant un week-end qui s’annonce royal, les coureurs avaient droit à un apéritif déjà très copieux avec l’étape la plus longue de ce Critérium du Dauphiné (229 km). Ni la distance, ni les huit difficultés répertoriées n’ont effrayé Julian Alaphilippe, Gregor Mühlberger et Alessandro De Marchi (CCC), qui ont rapidement pris la poudre d’escampette. Le Français en a profité pour engranger de nouveaux points dans sa quête du maillot de meilleur grimpeur, qu’il a ôté des épaules de Casper Phillip Pedersen (Sunweb).

Alaphilippe en mode sprinteur

Le peloton a pris la décision de laisser filer le groupe de tête, et il est vite apparu évident que la victoire allait se jouer entre les trois échappés. Ceux-ci ont attendu l’ultime ascension du jour - le col de Beaune - pour se livrer bataille. Une passe d’armes fatale à De Marchi, qui a craqué juste avant de basculer dans la descente vers l’arrivée. Le Français a ensuite attendu le dernier moment pour sauter l’Autrichien et c’est finalement en jetant son vélo sur la ligne qu’il a fait la différence, pour quelques centimètres à peine.

Vidéo - Alaphilippe a dû jeter son vélo sur la ligne pour coiffer Mühlberger

02:01

Les favoris n’ont pas bougé

Au départ, les douze premiers du général se tenaient en moins d'une minute et le parcours très accidenté du jour aurait pu en inciter certains à passer à l’offensive. Il n’en a cependant rien été car seul Wout Van Aert (Jumbo-Visma), logiquement lâché à la pédale, a perdu du temps sur les favoris. Porteur du maillot jaune depuis deux jours, Adam Yates (Mitchelton-Scott) n’a ainsi pas réellement eu besoin de s’employer pour protéger sa précieuse tunique. Le Britannique compte toujours quatre secondes d’avance sur Dylan Teuns (Bahrain-Merida) et six sur Tejay Van Garderen (EF Education First), présents sur le podium provisoire.

En embuscade, Jakob Fuglsang (Astana, 4e à 7"), Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma, 5e à 24") ou encore Thibaut Pinot (Groupama-FDJ, 6e à 25") seront probablement plus entreprenants lors des deux jours à venir. Une belle explication aura sans doute lieu dès samedi, puisque les coureurs devront gravir trois cols de première catégorie avant de s’attaquer à la montée finale vers Pipay, seule difficulté hors-catégorie de ce Critérium 2019. Un programme très costaud, donc.

Vidéo - Le profil de la 7e étape

00:36
0
0