Un sacré numéro de costaud. En tête quasiment tout au long des 182 kilomètres, Brent Van Moer a su se défaire de ses compagnons d’échappée dans le final pour ensuite résister au retour du peloton et s’imposer en solitaire lors de la 1ère étape du Dauphiné Libéré, tracée autour d’Issoire. Le jeune belge de la Lotto-Soudal a devancé l’Italien Sonny Colbrelli (Bahrain-Victorious) et le Français Clément Venturini (AG2R-Citroën). Il a endossé du même coup le premier maillot jaune de leader.

Une échappée à quatre, Ineos au contrôle

Critérium du Dauphiné
Carr : "Pour lâcher Valgren comme ça, Padun devait être vraiment fort"
07/06/2021 À 18:26
Van Moer était le plus fort et ça s’est senti dans chacune des nombreuses petites bosses prévues sur le parcours de cette boucle dans le Puy de Dôme. Il est passé en tête de toutes les difficultés répertoriées devant ses compagnons Cyril Gautier (B&B hotels), Patrick Gamper (Bora-Hansgrohe) et Ian Garrison (Deceuninck-Quick Step). Ils étaient d’abord quatre puis trois après que Garrison ait été distancé.
Les formations Bahrain et UAE ont emmené le peloton sur plusieurs kilomètres avant de laisser le relais aux Ineos. Venus en force sur ce Dauphiné, les Britanniques ont imprimé le tempo sans en faire trop. Mais le rythme était déjà suffisamment élevé pour lâcher la plupart des sprinteurs (Alexander Kristoff, Fabio Jakobsen, Mads Pedersen auparavant) ainsi que Brandon McNulty, pourtant candidat au général et grand perdant du jour.

Van Moer a tenu comme sur un chrono

C’est lors du dernier tour du circuit qui menait à Issoire que Brent Van Moer s’est décidé à abandonner Gautier et Gamper. Son accélération dans les pentes de la Côte du château de Buron (3ème catégorie, 3,2 km à 6,8% de moyenne) les a laissés sur place et il s’est envolé vers la victoire. Encore fallait-il tenir pendant 16 kilomètres ! Mais en spécialiste de l’effort chronométré, le coureur de 23 ans s’est concentré pour maintenir la cadence en conservant un écart confortable sur le peloton après avoir franchi le Col de la Croix des Gardes (4ème catégorie), dernière difficulté du jour.
Derrière, quelques attaques isolées à signaler, dont celle du Français Valentin Madouas (FDJ-Groupama). Mais rien pour inquiéter l’armada Ineos de Geraint Thomas et Tao Geoghegan Hart, déjà bien en place. Rien non plus pour empêcher Brent Van Moer d’aller chercher sa première victoire chez les pros. Un très beau premier bouquet, avec un maillot jaune qu'il devra défendre demain lors d'une deuxième étape plus accidentée entre Brioude et Saugues.
Critérium du Dauphiné
L'impuissance de Froome, Gaudu chef de file des Bleus : Les 5 choses à retenir du Dauphiné
06/06/2021 À 20:45
Critérium du Dauphiné
Gaudu : "Un maillot blanc de plus dans sa garde-robe, c'est toujours plaisant"
06/06/2021 À 15:11