Mark Padun décroche la plus belle victoire de sa carrière. Ce samedi après-midi, l'Ukrainien a remporté, en solitaire, la 7e étape du Critérium du Dauphiné. Au terme de 171,5 kilomètres parcourus, entre Saint-Martin-Le-Vinoux et La Plagne, le pensionnaire de la formation Bahrain-Victorious a devancé l'Australien Richie Porte (Ineos Grenadiers) et le Colombien Miguel Angel Lopez (Movistar). Deuxième du jour, avec également six secondes de bonification en prime, Porte en profite pour subtiliser le maillot jaune de leader au Kazakh Alexey Lutsenko (Astana-Premier Tech).
Comme de coutume, plusieurs attaques ont eu lieu dès le départ réel, donné à 10h05. Alors que le peloton s'est mis à rouler fort d'entrée, la bonne échappée n'a pu partir qu'au kilomètre 67. Cinq coureurs ont pu profiter du ralentissement du peloton : le Français Alexis Renard (Israel Start-Up Nation), l'Autrichien Marco Haller (Bahrain-Victorious), l'Allemand Martin Salmon (DSM) et les Français Pierre Rolland et Franck Bonnamour (B&B-KTM). Deux coureurs se sont ensuite retrouvés intercalés : le Danois Michael Valgren (EF Education-Nippo) et l'Allemand Tony Martin (Jumbo-Visma), avant d'être repris par le peloton, qui s'est définitivement relevé au kilomètre 72.
Critérium du Dauphiné
Carr : "Pour lâcher Valgren comme ça, Padun devait être vraiment fort"
07/06/2021 À 18:26
Le maillot à pois, le Britannique Matthew Holmes (Lotto-Soudal), conscient que sa tunique était en réel danger (Craddock en est finalement le nouveau porteur), a tenté de s'extraire, à son tour, du peloton, avant d'être repris, pour finir par insister, en compagnie du Français Kenny Elissonde (Trek-Segafredo) et du Néerlandais Martijn Tusveld (DSM). Huit coureurs se sont retrouvés en poursuite : Valgren, l'Américain Lawson Craddock (EF Education-Nippo), le Français Warren Barguil (Arkéa-Samsic), le Belge Steff Cras (Lotto-Soudal), Holmes, le Danois Mikkel Bjerg (UAE Team Emirates), Elissonde et Tusveld (DSM), puis dix, avec, en plus, l'Espagnol Jorge Arcas (Movistar) et l'Allemand Nils Politt (Bora-Hansgrohe).

La victoire pour Padun, le maillot jaune pour Porte : le résumé de la 7e étape

Martin s'est fait piéger dans la montée finale

Dans la montée du col du Pré, longue de 12,6 kilomètres, classée en hors catégorie et avec des pentes moyennes à 7,7%, les cartes ont été rebattues. A 1,5 kilomètre du sommet, une jonction a alors été effectuée et neuf coureurs se sont ensuite retrouvés en tête. Dans la descente du Cormet de Roselend, un col classé en 2e catégorie, ce groupe a ensuite de nouveau explosé.
Au pied de la montée finale, à savoir La Plagne, classée en hors catégorie, longue de 17,1 kilomètres et avec des pentes moyennes à 7,5%, Valgren a alors décidé de fausser compagnie à ses compagnons d'échappée. C'est également à ce moment-là que le peloton a alors décidé d'accélérer, sous la houlette des Ineos Grenadiers. L'écrémage s'est fait à l'arrière, et plusieurs hommes se sont alors rapidement fait piéger, comme le Belge Ilan Van Wilder (DSM), cinquième du classement général et porteur du maillot blanc, ou bien encore le Français Guillaume Martin (Cofidis), à 11 kilomètres du but.

La persévérance de Froome : encore lâché, il s'arrache pour revenir... sur des coureurs distancés

Porte a réussi son coup

Devant, un dernier baroud d'honneur a été mené par deux Français : Pierre Rolland et Kenny Elissonde, avant que le travail des Movistar, en tête du peloton, ne mette ensuite définitivement fin à leur aventure, à 10,5 kilomètres de l'arrivée. A 8,5 kilomètres, l'Australien Richie Porte (Ineos Grenadiers) a été le premier des favoris à attaquer, avant d'être suivi puis lâché par l'Américain Sepp Kuss (Jumbo-Visma) et Padun.
A 4,5 kilomètres, Padun est parti en solo, alors que, derrière lui, les attaques ont été nombreuses (Gaudu, O'Connor, Lopez...). Dans le dernier kilomètre, Porte a accéléré pour aller chercher la place de dauphin du jour, mais surtout la tête du classement général de l'épreuve. Une position qu'il va devoir défendre encore une journée, ce dimanche, à l'occasion de la 8e et dernière étape du Critérium du Dauphiné, entre La Léchère-Les-Bains et les Gets.

Richie Porte à l'attaque ce samedi

Crédit: Getty Images

Critérium du Dauphiné
L'impuissance de Froome, Gaudu chef de file des Bleus : Les 5 choses à retenir du Dauphiné
06/06/2021 À 20:45
Critérium du Dauphiné
Gaudu : "Un maillot blanc de plus dans sa garde-robe, c'est toujours plaisant"
06/06/2021 À 15:11