AFP

Coppel a le dernier mot

Coppel a le dernier mot
Par Eurosport

Le 05/02/2012 à 17:26Mis à jour Le 05/02/2012 à 20:39

Jérôme Coppel (Saur Sojasun) a remporté l'Etoile de Bessèges à l'issue de la dernière étape, un contre-la-montre en côte dont il a signé le meilleur temps. Pierre Rolland (Europcar), leader avant le chrono, termine 10e à 48" de Coppel et est finalement éjecté du podium du général.

On attendait pas forcément ces deux-là si tôt dans la saison. Pourtant, c'est d'un duel entre deux des plus prometteurs jeunes Français du peloton dont a accouché l'Etoile de Bessèges. Lauréat vendredi de la troisième étape et leader au général avant l'ultime contre-la-montre, Pierre Rolland a dû céder sa tunique de leader à Jérôme Coppel.

Les qualités de rouleur du leader de Saur Sojasun ont fait la différence sur les pentes sur les pentes de l'Ermitage (9,7 kilomètres) et ses passages à 16%. Coppel a relégué le maillot blanc du dernier Tour de France, 10e du chrono, à 48 secondes. Rein Taaramäe (Cofidis) échoue lui à 26 secondes de Coppel et s'invite sur la troisième marche du podium final, derrière Franck Vermeulen (Team Veranda Rideau U). Pierre Rolland termine finalement quatrième au général. "Gagner l'Etoile, je ne crache pas dessus, surtout après un an et demi sans victoire, mais je sais qu'au mois de février, il y a encore beaucoup de différence entre les coureurs", a déclaré Coppel, 14e du Tour 2011.

La journée de dimanche a en tout cas été magnifique pour Saur-Sojasun, qui a décroché ses trois premières victoires de la saison : l'étape du matin pour Stéphane Poulhiès, et donc le chrono et le classement général pour Coppel. Côté Europcar, on ne se formalise pas d'avoir cédé le leadership : "Il n'y a pas de regret à avoir. On est simplement tombé sur plus fort que nous", a indiqué le DS du Team vendéen, Ismaël Mottier. Coppel-Rolland, ce ne fut que le premier acte ce week-end. Ce duel pourrait animer la saison en hiver mais surtout cet été...

0
0