Getty Images

Est-ce le début de la fin pour Valverde ?

Est-ce le début de la fin pour Valverde ?

Le 24/04/2019 à 21:31Mis à jour Le 25/04/2019 à 11:24

FLECHE WALLONNE - Alors qu'il s'apprête à fêter ses 39 ans, l'état de forme d'Alejandro Valverde pose question. Après un début de saison poussif, le champion du monde a coulé sur l'Amstel (66e) avant de se contenter de la 11e place sur la Flèche Wallonne. Il n'est pas interdit de penser qu'un déclin s'est bel et bien amorcé pour l'Espagnol, qui tentera de démentir ce constat dimanche à Liège.

Si Alejandro Valverde n'avait pas son âge, on pourrait ressortir du placard cette bonne vieille histoire de malédiction concernant les porteurs du maillot de champion du monde. Mais le Murcian va fêter ses 39 ans jeudi, et on ne peut s'empêcher d'interpréter son début de saison loin de ses standards comme l'amorce d'un déclin, logique et inexorable.

Lui qui est habitué à collectionner les succès, à toute époque de l'année, n'a levé les bras qu'à une reprise depuis son titre à Innsbruck, il y a sept mois. C'était sur le Tour d'UAE Emirates, fin février. Ce petit succès est bien maigre comparé aux moissons des saisons précédentes. Au soir de la Flèche Wallonne, il comptait déjà 9 victoires l'an dernier, 10 en 2017, 5 en 2016, 5 en 2015 et 8 en 2014, pour ne citer que les cinq précédents exercices.

Même dans son jardin, Valverde n'y est plus

Bien sûr, il reste 3e au classement UCI (derrière Alaphilippe et Tom Dumoulin), mais le voir aussi peu gagnant est un signe qui ne trompe pas. Dimanche, sur l'Amstel Gold Race, le leader de la Movistar faisait sa reprise après deux semaines de pause consécutives à sa découverte plutôt réussie du Tour des Flandres (8e). Valverde a touché le fond ce jour-là. Sans force, distancé dès que la bagarre a commencé, il s'est classé 66e. Le pire résultat de sa carrière sur une course du triptyque Amstel-Flèche-Liège.

Ses supporters espéraient un sursaut d'orgueil ce mercredi sur la Flèche Wallonne, son jardin favori, l'épreuve dont il est le recordman de victoires (5) et dont il est resté maître entre 2014 et 2017, avant d'être éjecté du trône par Julian Alaphilippe l'an dernier (2e). Mais Valverde est une nouvelle fois resté spectateur, se classant 11e à 11'' du Français, une nouvelle fois vainqueur. Lorsque Jakob Fuglsang a lancé les hostilités dans le Mur de Huy, à 400m de la ligne, l'Espagnol a tenté de suivre le rythme avant de rentrer dans le rang, se faisant avaler par un grand nombre de concurrents. Mais paradoxalement, il semble avoir retrouvé un second souffle dans les 150 derniers mètres. Une vidéo amateur indique qu'il est allé au moins aussi vite que Fuglsang et Alaphilippe sur cette portion finale.

Un motif d'espoir en vue de Liège-Bastogne-Liège, où il compte quatre victoires mais reste sur une 13e place l'an dernier ? En tout cas, force est de constater que Valverde, même avec le maillot de champion du monde, n'a jamais été aussi inquiétant avant d'aborder ce rendez-vous dominical, qui sera sa dernière course avant le Giro. Il serait néanmoins téméraire, et prématuré, de le rayer de la liste des favoris. Après tout, il s'agit de la Doyenne. Et Valverde est bien le vétéran des puncheurs.

Les Movistar devant Alejandro Valverde

Les Movistar devant Alejandro ValverdeGetty Images