Cyclisme
GP E3 Harelbeke

Le beau numéro de Terpstra

Partager avec
Copier
Partager cet article

Niki Terpstra

Crédit: Getty Images

ParAlexandre Coiquil
23/03/2018 à 16:30 | Mis à jour 23/03/2018 à 18:16
@Coik

GP E3 HARELBEKE - Deuxième en 2014, année de son sacre sur Paris-Roubaix, le Néerlandais Niki Terpstra a enfin mis la semi-classique flandrienne à son tableau de chasse ce vendredi. Au terme d'un ultime effort de 70 kilomètres, dont les 25 derniers en solitaire, le coureur de la Quick-Step Floors a devancé son coéquipier Philippe Gilbert et Greg Van Avermaet, vainqueur l'an dernier.

Niki Terpstra s'est offert un succès de costaud. Vainqueur en solitaire du GP E3 à Harelbeke, vendredi en Belgique, le coureur de la formation Quick-Step Floors a réalisé une performance dantesque sur les routes belges et lancé pour de bon la campagne des Flandriennes. Jamais vainqueur de la semi-classique dans sa carrière, le Néerlandais a enfin coché l'E3 à son palmarès. Et il l'a fait avec la manière. Présent dans le gros groupe d'outsiders, Philippe Gilbert a assuré le doublé pour la surpuissante Quick-Step en remportant le sprint. Tenant du titre, Greg Van Avermaet a complété le podium.

  • Revivez le GP E3 Harelbeke
Cyclisme

Avec "seulement" deux Monuments, Sagan peut-il être considéré comme la référence des années 2010 ?

01/06/2020 À 12:28

S'il fallait une course pour évaluer l'état de forme de Terpstra, celle-ci a été parfaite. Toujours frustré sur le Grand Prix E3 ces dernières saisons, le rouleur n'avait jamais réussi à faire mieux que sa 2e place lors de l'édition 2014, année de son sacre sur les routes de Paris-Roubaix. Déjà vainqueur du Samyn en février en Wallonie, il s'est peut-être déclaré comme candidat à la victoire sur le Ronde.

Une année après la retraite de Tom Boonen, le Néerlandais a rendu un magnifique hommage à son ancien coéquipier en tentant un coup d'ampleur à 70 kilomètres du terme. Parti dans le Taaienberg, le premier secteur pavés de la course, en compagnie de son coéquipier Yves Lampaert, le coureur de 33 ans a réalisé une prestation époustouflante sur les routes belges. Toujours capable de laisser les différents groupes de contre à distance, le natif de Beverwijk a tenu le coup jusqu'au bout pour aller chercher la victoire. Et les 25 derniers kilomètres effectués en solo n'ont rien changé à la donne.

Après 70 kilomètres d'échappée, Terpstra s'est imposé en costaud

00:02:24

Sagan est passé à côté

Lancé dans un contre-la-montre vers la ligne d'arrivée, le coureur de la formation belge a été costaud mais il s'est fait une belle petite frayeur dans les dix derniers kilomètres à mesure que son avance se réduisait (15 secondes à 3 kilomètres du but). Contrôlé par Philippe Gilbert et Zdeněk Štybar, le groupe de contre a, lui, réalisé un enterrement de première classe dans le final de la course. Malgré les tentatives de sorties de Greg Van Avermaet, Gianni Moscon et Jesper Stuyven, toutes réduites à néant, personne n'a réussi à jouer sa carte pour revenir sur Terpstra.

Parmi les battus on signalera aussi la petite performance de Peter Sagan. Distancé lors de la traversée du Paterberg, le Slovaque, encore dans le coup à cinquante kilomètres de l'arrivée après avoir été pris dans une chute sans gravité en début de course, a été irrémédiablement condamné lors du passage sur le Vieux Quaremont. Il n'a pointé son museau sur la ligne que trois minutes après tous les ténors. Une déception, assurément. Mais un résultat qui est venu confirmer son début de saison "piano piano". Attention au réveil quand même.

Très animée dans sa seconde partie, la course a été marquée par un énorme crash survenu au sein du peloton à 108 kilomètres de l'arrivée. Ce crash a notamment décimé la formation FDJ (abandons de Mickaël Delage et Marc Sarreau) et retardé son leader Arnaud Démare. Cette chute a également contraint Bryan Coquard (Vital Concept) à l'abandon. Le cadre du vélo du sprinter français s'est même brisé lors de ce gadin que personne n'oubliera. Même une semi-classique ne pardonne rien.

A 108 kilomètres de l'arrivée, un énorme crash a décimé la course

00:01:02

Cyclisme

Le phénomène Sagan a 10 ans... Et maintenant ?

10/05/2020 À 04:23
Cyclisme

Quiz - Victoire involontaire, nudité, wheeling... Sagan, ou pas Sagan ?

08/05/2020 À 12:29
Dans le même sujet
CyclismeGP E3 HarelbekeSylvain ChavanelGrégory RastPlus
Partager avec
Copier
Partager cet article