AFP

Lance Armstrong l'assure : Uber a "sauvé" sa famille de la faillite

Armstrong l'assure : Uber a "sauvé" sa famille de la faillite

Le 07/12/2018 à 12:16Mis à jour Le 07/12/2018 à 12:17

111 millions de dollars. C'est la somme que Lance Armstrong explique avoir dû débourser après avoir été épinglé par l'Agence américaine antidopage. Mais le Texan s'en est sorti grâce à un investissement précoce dans l'entreprise Uber.

La disgrâce a coûté très cher à Lance Armstrong. Trop, même, à écouter l'ancien champion américain, banni à vie du cyclisme après la révélation des terribles méthodes qui lui ont permis de s'afficher sept fois en vainqueur du Tour de France sur les Champs-Élysées, et qui explique avoir échappé à la faillite grâce au retour sur un investissement précoce dans la compagnie Uber.

"Ça a sauvé notre famille", a expliqué jeudi celui qui a perdu ses titres et son aura lors de la publication du rapport de l'Agence américaine antidopage en 2012. À l'antenne de CNBC, Lance Armstrong confie ainsi avoir avancé 100 000 dollars en 2009, sur les conseils d'un investisseur, sans même savoir où irait cet argent précisément.

"Trop beau pour être vrai"

Combien cela représente-t-il aujourd'hui, alors qu'Uber s'est imposé en leader sur le marché de la mise en relation entre chauffeurs et particuliers ? "Beaucoup plus", se contente de répondre le Texan. L'entreprise, qui s'apprête à entrer en bourse l'an prochain, vaudrait aujourd'hui plusieurs dizaines de milliards de dollars. "C'est trop beau pour être vrai", ajoute Armstrong.

L'Américain explique avoir couvert ainsi les dépenses faramineuses, notamment en justice, qui ont suivi sa condamnation sportive. "Quand on additionne tout, la perte de revenus garantis, les frais de justice et les règlements, on arrive à 111 millions de dollars", évalue-t-il.

0
0