Getty Images

Le GP E3 et Gand-Wevelgem annulés

Le GP E3 et Gand-Wevelgem annulés
Par Eurosport

Le 12/03/2020 à 15:06Mis à jour Le 12/03/2020 à 16:52

Le ministre flamand des sports, Ben Weyts, a décidé d'annuler tous les événements sportifs jusqu'au 31 mars. Conséquence pour le calendrier cycliste, plusieurs épreuves majeures sont annulés, dont Gand-Wevelgegem et le Grand Prix E3. le Tour des Flandres, prévu le 5 avril, sent déjà le souffle du coronavirus sur sa nuque...

Au mois de mars, le cyclisme avait déjà payé un lourd tribut au coronavirus, notamment en Italie, avec l'annulation des Strade Bianche, de Tirreno-Adriatico et surtout de Milan-Sanremo, le premier des cinq Monuments de la saison. C'est désormais un peu plus au nord, en Belgique, que les suppressions de course pleuvent. Jeudi, Ben Weyts, le ministre flamand des Sports, a annoncé l'annulation tous les événements sportifs jusqu'au 31 mars.

Conséquence de cette décision, cinq courses se retrouvent sur le carreau : Nokere Koerse (19 mars), Bredene Koksijde Classic (20 mars), les Trois Jours de la Panne (25 mars), le GP E3 (27 mars) et Gand-Wevelgem (29 mars). Pour l'heure, cela ne concerne que la Flandre mais il apparait probable que la Wallonie emboite le pas à sa voisine.

Le Tour de Catalogne aussi annulé

Le Tour des Flandres, prévu le 5 avril prochain, n'est pour l'heure pas concerné. Mais l'inquiétude grandit forcément au sujet du Ronde, véritable monument national en Belgique, dont l'annulation provoquerait un petit séisme en belgique, et tout particulièrement chez les Flamands.

En Espagne aussi, les annulations commencent. La Fédération a en effet annoncé ce jeudi l'annulation de toutes les épreuves nationales jusqu'au 22 mars. Une période qui ne comprend aucune course professionnelle mais qui s'arrête juste avant le Tour de Catalogne, censé débuter le 23 mars. Pour autant, l'épreuve catalane n'aura lieu non plus, comme les organisateurs l'ont annoncé quelques minutes plus tard dans un communiqué. Ils vont toutefois essayer de voir avec l'UCI pour reporter l'épreuve à une autre période en 2020 plutôt que de simplement l'annuler.