AFP

Goss, dernier des Mohicans

Goss, dernier des Mohicans
Par Eurosport

Le 18/03/2011 à 16:07Mis à jour Le 19/03/2011 à 18:00

Dernier sprinter rescapé d'une folle journée, Matthew Goss (HTC High Road) a remporté Milan-Sanremo samedi au terme d'une course magnifique. L'Australien a réglé un petit groupe royal en devançant Fabian Cancellara et Philippe Gilbert. Le Français Yoann Offredo, 7e, était là lui aussi.

L'Australien Matthew Goss (HTC) est devenu le premier non-Européen à remporter samedi Milan-Sanremo, la première grande classique de la saison. Goss a devancé le Suisse Fabian Cancellara et le Belge Philippe Gilbert, en tête d'un petit groupe qui s'est dégagé dans le Poggio, la dernière difficulté du parcours. L'Italien Alessandro Ballan a pris la quatrième place devant ses compatriotes Filippo Pozzato et Michele Scarponi. Le Français Yoann Offredo, qui est passé à l'attaque dans le final, s'est classé septième.

Goss (24 ans), originaire de Tasmanie, a enlevé sa première grande classique. Mais il affiche déjà un palmarès prometteur, notamment la semi-classique Paris-Bruxelles 2009, une étape du Giro et le GP Ouest-France 2010. Venu au cyclisme pendant l'adolescence à cause d'une blessure survenue en faisant du football australien, Goss s'est révélé sur la piste (poursuite par équipes). Il a rejoint ensuite l'équipe de Bjarne Riis en 2007 avant de rejoindre l'an passé sa formation actuelle.

Offredo et Chainel au top

Dans cette 102e édition de la prestigieuse classique, plusieurs des favoris ont été retardés par des chutes survenues à une centaine de kilomètres de l'arrivée, notamment l'Espagnol Oscar Freire, vainqueur sortant, le Britannique Mark Cavendish et le champion du monde norvégien Thor Hushovd. De ce deuxième peloton, seul Scarponi est parvenu à réaliser la jonction avec l'avant de la course au prix d'un numéro très spectaculaire sur la Cipressa, à moins de 30 kilomètres de l'arrivée.

Au bas de la descente, un quatuor formé d'Offredo et d'un de ses coéquipiers, le Français Steve Chainel, l'Australien Stuart O'Grady, le Belge Greg Van Avermaet, s'est détaché pour aborder le Poggio en tête. Van Avermaet a basculé en tête au sommet, distant de 6,2 kilomètres de la ligne, avec 9 secondes d'avance sur l'Italien Vincenzo Nibali, parti en contre-attaque, et les premiers poursuivants. Le Belge a été repris dans les rues de Sanremo, à 2,4 kilomètres de l'arrivée, avant une tentative d'Offredo puis de Gilbert neutralisé par Pozzato. Le sprint, lancé par Scarponi, s'est dénoué en faveur de Goss, net vainqueur de Cancellara qui s'était imposé en 2008.

0
0