La Néerlandaise, qui est âgée de 30 ans, est la première à réaliser ce doublé la même année depuis la Française Jeannie Longo en 1995. Championne olympique en titre, van der Breggen a dominé la course et a gagné avec près d'une minute et demie d'avance sur sa compatriote Annemiek van Vleuten, victorieuse l'an dernier, et sur l'Italienne Elisa Longo Borghini, au terme des 143 kilomètres.
La Néerlandaise a donné son quatrième titre en quatre ans aux Pays-Bas, le pays-phare du cyclisme féminin. A titre personnel, van der Breggen a enlevé l'épreuve pour la deuxième fois. Elle s'était imposée à Innsbrück, en Autriche, en 2018. Son attaque portée dans la partie la plus raide de la seconde côte du parcours, à 40 kilomètres de l'arrivée, a suivi une première sélection opérée par van Vleuten.
A Imola, 'VDB' s'est satisfaite d'un écart moins abyssal qu'en 2018 lorsqu'elle s'était imposée sur le difficile circuit autrichien d'Innsbrück (3 min 42 sec). Sur la ligne, elle a devancé de 1 min 20 sec sa compatriote Annemiek van Vleuten, victorieuse l'an dernier, et l'Italienne Elisa Longo Borghini.
Mondiaux sur route
Gilbert : "Alaphilippe s'est servi de ses échecs pour devenir champion du monde"
14/12/2020 À 17:57
La course, longue de 143 kilomètres, s'est dénouée dans la partie la plus raide de Gallisterna, la seconde côte du parcours, à 40 kilomètres de l'arrivée, après une première sélection opérée par van Vleuten. C'est là que van der Breggen a fait la différence, tout comme Longo Borghini et van Vleuten au tour suivant, le cinquième et dernier. Par la suite, la Néerlandaise a contrôlé son effort pour s'adjuger sa cinquième victoire depuis la reprise des compétitions.

Van der Breggen a tout raflé à Imola : revivez sa victoire lors de l'épreuve sur route

Van der Breggen ne s'arrête plus de gagner

Depuis son titre national acquis le 22 août, la jeune femme, qui a suivi des études d'infirmière avant de passer "pro" en 2012, a enchaîné les succès: contre-la-montre des championnats d'Europe, classement général du Giro et doublé au Mondial, le sommet de la saison.
"Incroyable !", s'est exclamée la lauréate, félicitée de toutes parts après l'arrivée. "Cela a été difficile dès le début, un vrai combat. Je me sentais très bien dans l'avant-dernier tour. Nous avons parlé et nous avons décidé de durcir la course. La tactique a fonctionné".
Le triomphe néerlandais a été complété par l'argent décroché in-extremis par van Vleuten, au bénéfice de la photo-finish. La Néerlandaise, qui courait avec une protection au poignet gauche fracturé voici neuf jours à peine dans une chute au Giro, a devancé de justesse Longo Borghini, déjà en bronze en 2012.
Marianne Vos, la championne emblématique du cyclisme néerlandais, a réglé le premier groupe de poursuite pour la quatrième place. Mais à plus de deux minutes de van der Breggen, intouchable dans les collines ensoleillées de Romagne.

Van der Breggen après son sacre à Imola : "Au 4e tour, je me suis sentie très forte"

Mondiaux sur route
Martin : "Aux Mondiaux, on a fait exactement ce qui était prévu"
23/11/2020 À 17:36
Mondiaux sur route
Alaphilippe : "Le titre mondial ? Je n'y ai cru qu'à 500m de l'arrivée"
16/11/2020 À 17:38