Getty Images

Barguil mis hors course

Barguil mis hors course
Par AFP

Le 08/03/2020 à 17:13Mis à jour Le 08/03/2020 à 18:06

PARIS-NICE - Warren Barguil (Arkéa-Samsic) n'ira pas plus loin sur la Course au Soleil cette année. Coupable d'avoir profité du sillage de sa voiture, le coureur breton a été exclu à l'issue de la première étape, comme l'a annoncé le jury des commissaires ce dimanche. Le champion de France en titre avait chuté un peu plus tôt dans la journée, en compagnie de Romain Bardet.

Warren Barguil a été mis hors course de Paris-Nice à l'issue de la première étape, dimanche à Plaisir. Le champion de France est ainsi sanctionné pour être resté dans le sillage de son véhicule d'équipe Arkea-Samsic.

Barguil a été retardé dans cette étape par une chute qui a concerné trois autres coureurs (Bardet, Turgis, McLay) à une soixantaine de kilomètres de l'arrivée. Le Breton a rallié l'arrivée au sein d'un groupe pointé à près d'un quart d'heure du vainqueur, l'Allemand Max Schachmann.

Une mésaventure arrivée à Bardet en 2017

Barguil, qui a été sanctionné par le jury des commissaires, a écopé d'une amende de 200 francs suisses (189 euros) alors que son directeur sportif, Yvon Caer, devra quant à lui s'acquitter de 500 francs suisses (472 euros). La même mésaventure était survenue voici trois ans, toujours dans la première étape de Paris-Nice, à Romain Bardet.

"Nous prenons acte de la décision du jury des commissaires et bien sûr, nous l'acceptons. Les règles et lois sont là pour être appliquées, après il y a aussi parfois l'esprit", a réagi le patron de son équipe, Emmanuel Hubert. "Si Warren s'est retrouvé dans cette situation litigieuse pour les arbitres de notre sport, c'est lié au fait qu'il était groggy après sa chute et ne savait pas encore quelle décision prendre : continuer ou abandonner. Il a roulé pendant quelques kilomètres, abrité par le directeur sportif qui l'a relevé au bord d'un rond-point après sa chute, sans avoir la volonté d'aller contre les règles édictées ou de tricher, bien au contraire. Le seul but était de l'aider à recouvrer ses esprits et de le remettre, si possible dans la course", a expliqué Emmanuel Hubert.

Vidéo - Pris dans la même chute, Bardet et Barguil ont déjà perdu beaucoup de temps

01:43