Surprise à Gien avec la victoire de Stefan Bissegger (EF Education - Nippo) dans ce contre-la-montre de 14,4 kilomètres. Le Suisse a fait coup double, puisque c’est lui le nouveau maillot jaune de ce Paris-Nice 2021. Il a devancé pour huit dixième le champion de France, Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step) et pour six secondes, le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma). C’est la première victoire en carrière du jeune coureur de 22 ans dans l’exercice du contre-la-montre. Brandon McNulty (UAE Team Emirates) et Soren Kragh Andersen (Team DSM) ont complété le Top 5 de cette troisième étape.
Revivez l'étape
Rohan Dennis (Ineos Grenadiers), Victor Campenaerts (Team Qhubeka – ASSOS), Primoz Roglic (Jumbo-Visma) et Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step) ont trouvé plus fort qu’eux alors qu’ils ont déjà eu l’occasion de prouver qu’ils étaient les meilleurs spécialistes de la discipline et ce, depuis de nombreuses années. Et pourtant c’est un jeune coureur de 22 ans, qui n’a que six mois d’expérience en World Tour, qui a réussi à s’imposer.
Paris - Nice
Critiqué dans la victoire, moqué dans la défaite : Roglic, la défiance permanente
15/03/2021 À 22:58
Mais ce n’est pas tant une surprise que cela : Stefan Bissegger a terminé en 2021 à la deuxième place du contre-la-montre de l’UAE Tour derrière Filippo Ganna (Ineos Grenadiers). Quatrième du championnat d’Europe junior de la discipline et 11e du championnat du monde espoir, il a prouvé par le passé qu’il avait de bonnes prédispositions pour cet exercice de l’effort solitaire. Et pourtant, le Suisse a longtemps été catalogué comme un sprinteur. Vice-champion du monde sur route espoir en 2019, il a remporté son premier succès professionnel au sprint au Tour de l’Ain en 2019. Il a devancé ce jour-là, Lorenzo Manzin et Anthony Maldonado.

Bissegger, nouveau porteur du maillot jaune : "J'espère que je vais le garder"

Les regrets de Cavagna

Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step) a sûrement des regrets au terme de cette étape. Il a manqué moins d’une seconde au champion de France pour remporter son premier succès dans la discipline dans une course World Tour. Dans le dernier virage, il a du se décaler de quelques centimètres pour doubler un retardataire, l’Italien Kristian Sbaragli (Alpecin-Fenix). C’est peut-être à ce moment-là qu’il a perdu l’étape. Mais le coureur de 25 ans a prouvé ce mardi qu’il s’était encore amélioré. Il a mieux terminé que Rohan Dennis, Primoz Roglic, Brandon McNulty et Dylan Van Baarle alors que le final de l’étape n’était pas à son avantage, notamment les 400 derniers mètres en montée.
"À la fin quand j’ai rattrapé un coureur (Sbaragli), j’ai été obligé de freiner, a-t-il expliqué après coup. Mais je me suis fait plaisir aujourd’hui. J’ai un peu de regrets, mais désormais on va essayer de confirmer avec une nouvelle victoire au sprint avec Sam, qui est le plus rapide ici. Et si je peux me glisser dans une échappée…". Vice-champion d’Europe en 2020 et 7e du championnat du monde, la France a enfin trouvé son spécialiste, capable de gagner un contre-la-montre.

Bonne opération pour Roglic

Du côté des favoris, c’est Primoz Roglic (Jumbo-Visma) qui a fait la meilleure opération du jour. Il a devancé son coéquipier Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma) de 14'', Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe) et Aleksandr Vlasov (Astana - Premier Tech) de 16’’ et Tao Geoghegan Hart (Ineos Grenadiers) de 38’’. Les adversaires de la formation Jumbo-Visma ont donc une obligation dans les prochains jour, attaquer pour distancer Kruijswijk et Roglic. Malheureusement, David Gaudu (Groupama-FDJ, 46''), Warren Barguil (Arkéa-Samsic, 58’’) et Guillaume Martin (Cofidis Solution Crédits, 1’10) ont perdu encore plus de temps.
Au classement général, c’est donc Stefan Bissegger qui a pris la tête du classement et qui s’élancera demain avec le maillot jaune de leader. Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step) a conservé son maillot vert et Fabien Doubey (Total Direct Energie) a toujours son maillot à pois rouges. Pour ce qui est du maillot blanc de meilleur jeune, Stefan Bissegger n’a pas la possibilité de le porter c’est donc Brandon McNulty (UAE Team Emirates) qui aura ce maillot sur les épaules.
Paris - Nice
Roglic et ASO, une histoire d’amour qui finit toujours mal
14/03/2021 À 23:07
Paris - Nice
Un scénario dingue et le calvaire de Roglic : le résumé de l'ultime étape
14/03/2021 À 19:30