Ce n'était plus qu'une question de patience. Evoquée depuis plusieurs semaines déjà, l'arrivée de Peter Sagan chez le Team TotalEnergies est désormais officielle ce mardi. Le Slovaque a signé pour deux saisons avec l'équipe française. Elle signe un coup majeur sur le marché des transferts et s'engage sur un nouveau cycle, puisqu'outre la star slovaque, c'est son équipementier Specialized qui fournira désormais le matériel à la formation de Jean-René Bernaudeau. Une arrivée en grand nombre donc, puisque les lieutenants de Sagan, Maciej Bodnar et Daniel Oss arrivent eux aussi chez le Team TotalEnergies.
Suivez les Jeux Olympiques de Tokyo en intégralité sur Eurosport !.
Mondiaux sur route
"Il m'a fait peur quand même, ce con" : Le sacre d'Alaphilippe, tableau noir puis touche de folie
IL Y A UNE HEURE
"Recruter Peter est évidemment une incroyable fierté. C'est sans doute le coureur le plus populaire au monde, c'est un talent exceptionnel, il nous fait changer de dimension", a déclaré Jean-René Bernaudeau, dont l'équipe peinait à trouver une tête de gondole ces dernières saisons. "Peter est un immense compétiteur, tout le monde le sait, et il va avant tout nous apporter des victoires : nous comptons sur lui pour cela", a ajouté Bernaudeau pour qui la venue de Sagan est "avant tout le marqueur d'une ambition sportive".

Dans quel état arrive Sagan ?

Au moins, Sagan ne manque pas d'enthousiasme à l'idée d'un nouvel air, après une longue page chez la Bora, d'abord comme leader indiscutable, puis cador parmi les cadors de la formation allemande. Le coureur de 31 ans va notamment chercher à retrouver le succès sur les classiques, lui qui n'a plus levé les bras sur les Monuments depuis son succès sur Paris-Roubaix en 2018. Dans une équipe où il pourra être entouré d'Anthony Turgis, ou encore de Niki Terpstra, Sagan sera bien entouré pour retrouver les sommets. "Jean-René est un manager qui a envie de faire bouger les lignes dans le monde du vélo, j'espère pouvoir aider cette équipe à y parvenir, et remporter de nombreuses courses sous ces nouvelles couleurs", a commenté Sagan.
Avec l'investissement agrandi par le sponsor TotalEnergies au sein de son équipe, Jean-René Bernaudeau espère sans doute faire passer son équipe dans une nouvelle dimension, de l'empreinte de la formation via l'équipe espoirs Vendée U à une escouade qui lutte avec les meilleurs dans le peloton. Un registre dans lequel Sagan n'a plus rien à prouver. Reste que les dernières signatures retentissantes de stars étrangères dans les équipes hexagonales comme Nairo Quintana à Arkea-Samsic ne sont en rien une garantie tous risques de succès. Les débuts de Peter Sagan sous ses nouvelles couleurs n'en seront que plus intéressants à suivre.
Mondiaux sur route
Alaphilippe : "Au réveil, je ne m'imaginais pas champion du monde"
IL Y A UNE HEURE
Mondiaux sur route
"Il fallait durcir la course au maximum pour avoir une chance"
IL Y A 2 HEURES