Les jets de bidon sauvages pendant les courses seront beaucoup plus sévèrement sanctionnés, jusqu'à la mise hors course, à partir du 1er avril 2021, a annoncé jeudi soir l'Union cycliste internationale (UCI). Cette pratique traditionnelle du cyclisme mais dangereuse pour la sécurité et nocive pour l'environnement est encore courante bien qu'en régression dans le peloton professionnel qui s'habitue peu à peu à jeter les bidons dans des zones dédiées.
Le comité directeur de l'UCI, réuni mercredi et jeudi par visio-conférence, a expliqué vouloir "renforcer la réglementation au sujet des comportements potentiellement dangereux des coureurs, parmi lesquels le jet d'un bidon sur la chaussée ou au sein du peloton (qui pourrait poser des problèmes aux coureurs qui suivent)". Dans cet esprit, l'UCI a interdit également "l'adoption de positions à risque sur le vélo", notamment le fait de s'asseoir sur le tube horizontal du vélo. Cette position a connu son heure de gloire quand le Britannique Chris Froome l'a adoptée dans la descente du col de Peyresourde pour s'en aller gagner l'étape du Tour de France arrivant à Bagnères-de-Luchon en 2016.

Paret-Peintre : "Le Tour 2021, tous les coureurs en rêvent…"

Tro-Bro Léon
Arkea Samsic s'impose à domicile : Swift remporte le Tro Bro Leon
IL Y A 7 MINUTES
Les jets de bidon sur la chaussée ou sur les bas-côtés sont de moins en moins admis par une part grandissante du public sensibilisé aux questions de l'environnement de façon plus générale. Interrogé par l'AFP, le directeur du Tour Christian Prudhomme s'est réjoui des nouvelles mesures qui rompent avec la politique précédente des petits pas : "Il faut que chacun comprenne que l'on ne peut pas jeter n'importe comment. Il y avait des progrès mais ils n'étaient pas assez rapides par rapport à une opinion publique qui évolue à grande vitesse, et l'on ne pouvait s'en satisfaire."
L'an passé, les organisateurs du Tour ont multiplié les zones de collecte, jusqu'à six par étape. "Sur ce point précis, on est allé au bout de ce que l'on pouvait faire en tant qu'organisateurs, a estimé le directeur du Tour. Beaucoup de coureurs y sont d'ailleurs très sensibles. Après, dans le feu de l'action..."
Tour d’Italie
Bernal : "J'ai fait tant de sacrifices pour me retrouver dans cette position après le Tour 2020"
IL Y A 24 MINUTES
Tour d’Italie
Comme une fusée : Bernal a mis le turbo pour enlever sa première étape sur un grand tour
IL Y A UNE HEURE