Le coronavirus créé la psychose dans le monde. Cette crainte a en tout cas gagné les rangs de l'équipe cycliste américaine Education First. D'après The Wall Street Journal, elle aurait envoyé un courrier à l'UCI (Union cycliste internationale) il y a quelques jours pour demander à ne pas participer aux Strade Bianche samedi et à Milan-San Remo le 21 mars prochain. Le nord de l'Italie est la région la plus touchée en Europe par le virus, une donnée qui pousserait donc Education First à passer son tour.
"Il est souhaitable de garder notre personnel et nos coureurs cyclistes en bonne santé. Nous préférons qu'ils ne transmettent pas le virus. Nous nous sentons responsables envers nos fans et les habitants des villes dans lesquelles nous allons", aurait indiqué Education First dans un courrier dont The Wall Street Journal se serait procuré une copie. Alors que les trois grandes classiques italiennes Strade Bianche (7 mars), la Tirreno-Adriatico (du 11 au 17 mars) et Milan-San Remo (21 mars) ont été maintenues lundi, l'hypothèse d'une annulation a de nouveau surgi mardi soir. En effet, le gouvernement italien penserait à suspendre toute manifestation sportive pendant 30 jours.
UAE Tour
Le cauchemar continue pour Cofidis : l'équipe en quarantaine à Abu Dhabi jusqu'au 14 mars
04/03/2020 À 09:24
Strade Bianche
Cette fois, c'était la bonne pour Van Aert
01/08/2020 À 16:46
Strade Bianche
Chaleur, poussière et message d'espoir : les Strade Bianche relancent le World Tour
31/07/2020 À 13:14