Getty Images

Voeckler nouveau boss de l'équipe de France

Voeckler nouveau boss de l'équipe de France
Par AFP

Le 30/06/2019 à 12:04Mis à jour Le 30/06/2019 à 12:29

La Fédération française de cyclisme a annoncé dimanche matin que Thomas Voeckler était le nouveau sélectionneur de l'équipe de France. L'ancien coureur de 40 ans, qui a pris sa retraite à l'issue du Tour de France 2017, remplace Cyrille Guimard. Alors que l'on imaginait que les deux cohabiteraient jusqu'à la fin de saison, Voeckler est bien le seul maître à bord.

Thomas Voeckler, l'un des coureurs français les plus populaires du XXIe siècle, a été nommé sélectionneur de l'équipe de France de cyclisme sur route avec effet immédiat en remplacement de Cyrille Guimard, a annoncé dimanche la Fédération française de cyclisme (FFC) en marge des Championnats de France. Pressenti depuis quelques jours, le vainqueur de 4 étapes sur le Tour de France, porteur en 2004 et 2011 du maillot jaune dix jours à chaque fois, aura dès septembre l'objectif de titres aux Championnats du monde dans le Yorkshire (Royaume-Uni), avant de viser le titre olympique en 2020 à Tokyo.

Départ immédiat pour Guimard

Michel Callot, le président de la FFC, a été convaincu par "l'image d'éthique" que représente Voeckler, "l'image d'un grand champion, une image de combativité associée à un charisme et un leadership ", a-t-il dit en conférence de presse à La Haye-Fouassière (Loire-Atlantique). Il a ajouté que le départ immédiat de Guimard s'était fait "d'un commun accord". La durée du contrat de Voeckler n'est pas arrêtée, en revanche l'intitulé de son poste a été modifié: plus que sélectionneur, il occupera un poste de "manager", notion visant à "insister sur la relation plus forte entre la Fédération et les coureurs professionnels".

"Je suis ravi", s'est réjoui Voeckler, qui avait pris sa retraite à l'issue du Tour de France 2017 et continuera d'exercer ses fonctions parallèles de consultant pour plusieurs médias dont France Télévisions, ainsi que d'ambassadeur chez Amaury Sport Organisation (ASO), l'organisateur du Tour. "Je veux vibrer avec l'équipe de France et que tout le monde vibre avec elle, que le public en soit fier, fier de l'image qu'elle dégage. Les résultats viendront dans un deuxième temps", a-t-il poursuivi.

0
0