AFP

Garzelli entretient un léger suspense

Garzelli entretient un léger suspense
Par AFP

Le 15/03/2010 à 19:16Mis à jour

Revenu à deux secondes de Michele Scarponi à l'issue de la 6e étape de Tirreno-Adriatico, Stefano Garzelli maintient le suspense. Mais le profil de la dernière étape devrait a priori plus convenir aux sprinters et Garzelli ne devrait pas être à son avantage.

L'Italien Stefano Garzelli (Acqua e Sapone), 2e de la 6e étape de Tirreno-Adriatico lundi et revenu à deux secondes du leader Michele Scarponi (Androni), a permis d'entretenir un léger suspense à la veille de la 7e et dernière étape.

A Macerata, c'est le Russe Mikhail Ignatiev (Katusha) qui s'est imposé après 134 km, devançant Garzelli et l'Australien champion du monde Cadel Evans (BMC), respectivement 2e et 3e du général. Ignatiev, dernier rescapé d'une échappé de douze coureurs partis après seulement 8 km, a résisté jusqu'au bout au retour des "gros" et s'est imposé en solitaire.

Il a devancé de 5 secondes Garzelli et Evans qui, dans la montée finale, ont tenté de distancer Scarponi. Mais celui-ci n'a pas franchement craqué, concédant seulement deux secondes sur la ligne en terminant à la 6e place. Grâce à ses six secondes de bonifications glanées à l'arrivée, Garzelli n'est cependant plus qu'à deux secondes de Scarponi avant la dernière étape.

Mais compte tenu de son profil, celle-ci semble a priori plus destinée aux sprinters, et il y a donc peu de chances que Garzelli, un grimpeur, puisse attaquer. En revanche, il peut espérer gagner quelques secondes lors des deux sprints de bonifications prévus sur le tracé.

0
0