Le final était trop dur pour Nacer Bouhanni (FDJ.fr). Vainqueur dimanche de la deuxième étape, le sprinter français a buté dans la bosse finale d’Arcos de la Frontera pour faire la passe de deux. Huitième, il n’a rien pu faire face aux punchers. Michael Matthews (Orica-Green Edge) s’est ainsi montré le plus fort pour s’imposer devant Dan Martin (Garmin-Sharp) et Joaquim Rodriguez (Katusha). L’Australien fait coup double. Grâce aux 10 secondes de bonification, il ravit le maillot rouge de leader à Alejandro Valverde, pris dans une cassure et qui recule à la troisième place au général. L’Espagnol passe ainsi derrière Nairo Quintana (deuxième à 4 secondes) dans la hiérarchie des Movistar. 16e de l’étape, Alberto Contador s'est montré aux avant-postes mais souffrirait du genou.
Les grands tours se suivent et ne se ressemblent pas pour Matthews. Du désespoir du Tour – il avait déclaré forfait deux jours avant le départ à cause d’une chute à l’entraînement – le natif de Canberra, 24 ans, a retrouvé sa baraka du Giro. En mai, il avait déjà glané une étape. Sa dernière victoire pour celui qui avait levé les bras pour rien lors de la 2e étape du Tour de Pologne, devancé, sans le savoir, par le Tchèque Vakoc. Il avait aussi porté le maillot rose de leader pendant six jours. Mais Matthews ne devrait pas être le leader aussi longtemps sur cette Vuelta. Son intérim en rouge devrait se prolonger jusqu’au soir de la sixième étape, jeudi à la Zubia, premier rendez-vous en altitude pour les favoris.
Tour d'Espagne
Bouhanni met déjà dans le mille, Valverde déjà en rouge
24/08/2014 À 15:47
Le tweet
Une première petite explication a néanmoins eu lieue sur cette 3e étape. Peu d’enseignements sont à retirer de cette ascension finale de 1,5 kilomètres à 5%. Rodriguez (3e), Froome (10e), Uran (11e), Quintana (13e), et Contador (16e) sont arrivés dans le même temps. Ce qui n’a pas été le cas de Valverde (39e à sept secondes). La première conséquence d’une chute intervenue à 20 kilomètres de l’arrivée qui pourrait laisser quelques séquelles.
Marquée par la chaleur (plus de 35°C), cette 3e étape a vu une échappée de cinq coureurs prendre plus de huit minutes d’avance à 140 kilomètres de l’arrivée. Mais la victoire n’a jamais été envisageable pour Jérôme Cousin (Europcar), Jacques Van Rensburg (MTN-Qhubeka), déjà à l'attaque dimanche, Jonathan Fumeaux (IAM), Danilo Wyss (BMC) et Lluis Mas Bonet (Caja Rujal). Ce dernier a tenté un baroud d’honneur à un peu plus de 70 kilomètres d’arrivée, lorsque la route a cessé d’être plate le temps de quatre ascension de troisième catégorie. Son numéro a pris fin à 20 kilomètres du but mais n’a pas été vain. L’Espagnol est le nouveau meilleur grimpeur de cette Vuelta.

Michael Matthews, nouveau leader de la Vuelta 2014 grâce à sa victoire lors de la 3e étape

Crédit: AFP

Regardez cet événement sur Eurosport Player
Tour d'Espagne
C'est toujours pareil : quand on ne croit plus en Contador, il flingue
14/09/2014 À 23:42