Getty Images

Vuelta - Tony Gallopin (AG2R-La Mondiale) s'impose lors de la 7e étape, Rudy Molard reste leader

Gallopin prolonge l'euphorie bleue

Le 31/08/2018 à 16:54Mis à jour Le 31/08/2018 à 17:22

VUELTA - Les Français continuent leur razzia sur ce Tour d'Espagne. Au lendemain du succès de Nacer Bouhanni à San Javier, c'est Tony Gallopin qui a levé les bras à Pozo Alcón lors de la 7e étape, vendredi, devant Peter Sagan (BORA) et Alejandro Valverde (Movistar). Au classement général, Rudy Molard (Groupama-FDJ) conserve sa tunique de leader.

Eurosport Player: Regardez toutes les étapes du tour d'Espagne en LIVE

Voir sur Eurosport

Les jours se suivent et se ressemblent pour le cyclisme français. Après la victoire de Nacer Bouhanni jeudi, c’est Tony Gallopin qui a levé les bras, vendredi, lors de la 7e étape menant les coureurs à Pozo Alcon. Le puncheur d’AG2R-La Mondiale est sorti en solitaire pour le final pour s’offrir sa 3e victoire de la saison devant Peter Sagan (BORA-Hansgrohe) et Alejandro Valverde (Movistar). Arrivé avec les meilleurs, Rudy Molard (Groupama-FDJ) conserve son maillot rouge de leader.

Cette étape était annoncée comme l’un des plus indécises de cette 73e Vuelta. Elle l’aura été. Avec son profil vallonné (deux difficultés de 3e catégorie étaient au programme) et technique dans le final, elle n’avait que peu de chances de sourire aux sprinteurs. Ces derniers n’étaient d’ailleurs présents dans le premier groupe, à l’exception du beaucoup plus complet Peter Sagan, finalement deuxième à l’arrivée. Non, il fallait être fort pour s’imposer vendredi. Surtout vu le scénario. Après avoir repris l’échappée matinale - où se trouvait notamment Alexis Gougeard (AG2R La Mondiale) - à 15km de l’arrivée, le peloton a pensé jouer la gagne à Pozo Alcon.

Gallopin et Valverde grignotent du temps

Tombé à huit kilomètres du but, Michal Kwiatkowski (Sky) a été le grand perdant du jour. Deuxième du général vendredi matin, le Polonais a perdu 25’’ sur les favoris à l’arrivée. Tour à tour, George Bennett (Lotto Nl-Jumbo), Wilco Keldermann (Sunweb), Nairo Quintana (Movistar) et Jesus Herrada (Cofidis) ont tenté de s’isoler à l’avant. Mais c’est bien Tony Gallopin qui a bougé au bon moment, en accélérant à 2,2km de l’arrivée. Surprenant la Movistar et la Bora-Hansgrohe qui roulaient pour Alejandro Valverde et Sagan, le Français est sorti en force pour résister jusqu’au bout et s’imposer avec 5’’ d’avance sur le Slovaque et l’Espagnol, les plus forts au sprint.

Avec ce succès, son premier sur la Vuelta et le 12e de sa carrière, Tony Gallopin a confirmé sa grande forme du moment. L'ancien de la Cofidis a profité de cette 7e levée pour remonter à la 5e place du classement général, à 59’’ du leader. Un maillot rouge toujours porté par Rudy Molard (Groupama-FDJ) qui a su résister aux assauts des favoris dans le final pour conserver 47’’ d’avance sur son nouveau dauphin, Alejandro Valverde. Michal Kwiatkowski est, lui, désormais repoussé au 6e rang, à +1’06’’ de Molard. Si on se posait encore la question, oui ce début de Vuelta est clairement à l'avantage des Français. Le Tour d'Espagne est bleu-blanc-rouge.

0
0