avant-match

EN DIRECT / LIVE.
San Vicente de la Barquera - Oviedo
Tour d'Espagne - 7 septembre 2019

Tour d'Espagne - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 7 septembre 2019 et débute à 12:46. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Jean-Baptiste Duluc
Temps forts 
 
 Supprimer
17:32

Le coureur le plus touché dans cette chute est Luka Mezgec ! Le Slovène de la Mitchelton-Scott ne s'est toujours relevé et semble sérieusement blessé...

17:24 

La chute a fait de gros dégâts sous la flamme rouge mais, à priori, pas de dégât pour les hommes du classement général, même si Valverde (Movistar) et Roglic (Jumbo-Visma) sont tombés à très faible vitesse...

17:22

VICTOIRE DE SAM BENNETT !! L'Irlandais de la Bora-Hansgrohe s'impose facilement devant Maximiliano Richeze (Deceuninck-Quick Step) et Tosh van der Sande (Lotto-Soudal).

600m 

Van der Sande (Lotto-Soudal) anticipe de loin et cela force Richeze (Deceuninck-Quick Step) et Bennett (Bora-Hansgrohe) à y aller....

900m

CHUTE !! Beaucoup de coureurs sont tombés, dont Roglic (Jumbo-Visma) et Valverde (Movistar). Sans bobo à priori...

1 km

FLAMME ROUGE !! On entre dans le dernier kilomètre et on va désormais retrouver des pourcentages sur 800m...

2 km 

La Bora-Hansgrohe a repruis les commandes du peloton. On veut emmener Sam Bennett jusqu'à la flamme roueg et le déposer en parfaite position.

Sam Bennett has yet to sign a new deal with BORA
3 km 

Les sprinteurs sont parfaitement placés pour le moment. Le final sera peut-être difficile mais, jusqu'ici, les hommes rapides comptent bien jouer leur carte.

4 km

Sunweb vient également apporter son soutien en tête de peloton. Pour Walscheid ? Pour Arndt ?

4,4 km

JONCTION ! Le peloton vient d'opérer la jonction avec l'échappée et la victoire d'étape va donc se jouer entre les coureurs du peloton...

5 km

PLUS QUE 5 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !!

6 km 

Mitchelton-Scott, Deceuninck-Quick Step et Trek-Segafredo roulent à bloc pour favoriser une arrivée massive. Chacun à des coureurs pour y croire.

7 km 

Le peloton a quand même du mal à opérer la jonction avec l'échappée. Avec jamais plus de 2'10'' pour les hommes de tête, on pensait que ceux-ci seraient facilement repris. Et bien non !

8 km

Doucement mais surement, le peloton revient sur les hommes de tête. Plus que 14'' d'avance !

8,5 km 

Sprinteurs ou puncheurs, puncheurs ou sprinteurs... Le final de cette 14e étape promet d'être indécise en raison de son dernier kilomètre difficile et ça nous offre un sacré suspense pour la victoire d'étape.

9 km

Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step) est en train de rouler à bloc en tête de peloton ! Quel travail du Français... On fait vraiment confiance à Jakobsen pour la victoire d'étape.

Rémi Cavagna, lors de la Vuelta 2019
10 km

PLUS QUE 10 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !!

11 km

28'' d'avance pour les quatre hommes de tête ! Ça se rapproche !

12 km

Diego Rubio (Burgos-BH) n'en peut plus ! L'Espagnol se relève de l'échappée et laisse filer ses quatre compagnons d'échappée...

13 km 

Il reste pas moins de cinq équipiers autour de Fabio Jakobsen ! Le champion du Pays-Bas est parfaitement entouré pour cette fin d'étape.

14 km

Résultats au sommet de l'Alto de La Madera (3e cat) :

1. Harm Vanhoucke (Lotto Soudal), 3 pts

2. Salvatore Puccio (Team Ineos), 2 pts

3. Silvan Dillier (AG2R La Mondiale), 1 pt

15 km

34'' d'avance pour les hommes de tête qui tentent de résister encore et toujours au retour du peloton.

16 km 

Un groupe d'une trentaine de coureurs commence à être légèrement distancé du gros du peloton. On n'est pas loin donc ça devrait revenir mais ça montre l'allure élevée du peloton.

17 km

Jouera t-on la carte Jakobsen du côté des Deceuninck-Quick Step ou la carte Stybar/Gilbert, plus "punchy" que le Néerlandais et dont les profils correspondent plus au dernier kilomètre ? Cela pourrait se jouer à la pédale...

Fabio Jakobsen, La Vuelta a España 2019, 4ª etapa
18 km 

Le peloton est très étiré après le sommet de l'ascension et le tempo des Deceuninck-Quick Step fait très mal aux coureurs mal placés.

19 km

50'' d'avance pour l'échappée sur le peloton et 2'30'' sur le groupe Latour, qui se sera fait piéger de façon incompréhensible aujourd'hui. Il pouvait encore rêver au top 10, ce n'est plus le cas.

20 km

PLUS QUE 20 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !!

21 km

Si Pierre Latour (AG2R La Mondiale) s'attendait à une journée tranquille, le Français vit plutôt une fin d'étape compliquée.

Vidéo - Latour : "J'espère que ça sera plus tranquille"

00:59
22 km 

En tout cas, le dernier kilomètre s'est fait monté bien plus vite que prévu.

22,3 km 

Pas très efficace comme attaque et le peloton va reprendre de suite Fuglsang, sous l'impulsion de la Jumbo-Visma qui ne veut pas d'Astana devant.

22,5 km

ATTAQUE DE FUGLSANG !!! Drôle d'idée de la part du Danois qui décide de sortir dui peloton dans la bosse, accompagné de suite par un Bora-Hansgrohe...

22,7 km

RAPPEL DE LA LA COMPOSITION DE L'ECHAPPEE :

On retrouve à l'avant Salvatore Puccio (Team INEOS), Harm Vanhoucke (Lotto-Soudal), Silvan Dillier (AG2R La Mondiale), Lukas Pibernik (Bahrain-Merida) et Diego Rubio (Burgos-BH)

23 km

57'' d'avance pour les cinq hommes de tête qui offrent une superbe résistance au peloton.

24 km

Latour a compris qu'il ne rentrerait pas !! Le 3e de l'étape de Los Machucos n'arrivera pas à rentrer... Du coup, il se relève et attend le groupe Madrazo avec lequel il va finir l'étape.

25 km 

On monte fort du côté du peloton avec notamment un gros tempo des Mitchelton-Scott de Luka Mezgec. Mais, pour le moment, ça ne casse pas...

26 km

Pierre Latour (AG2R La Mondiale) n'est toujours pas rentré !! Le Français a du mal à faire la jonction avec le peloton, malgré le soutien de ses équipiers. Mais on est déjà pointé à 50''...

26,5 km

Sprinteur capable de s'imposer au terme de raidards, John Degenkolb (Trek-Segafredo) s’attend à un final musclé : “Bien sûr qu’on va collaborer avec les autres équipes de sprinteurs pour assurer un sprint massif aujourd’hui, parce qu’il n’y a pas beaucoup de chances avant Madrid. Je pense que c’est un beau final. Il y a quelques pentes sévères dans les derniers kilomètres. Ça ne va pas être facile, mais ça me fait envie.”

John Degenkolb | Team Trek-Segafredo 2019
27 km

41 km/h de moyenne aujourd'hui alors qu'on approche des quatre heures de course. Sur du plat, ça n'a rien d'un tempo effrené.

28 km

Voici une meilleure vision des derniers kilomètres avec donc un dernier kilomètre découpé en deux parties : 750m à 7% puis 250m plats pour finir.

29 km

Le peloton se sera bien rapproché des hommes de tête avant le pied de cette ascension. Plus que 1'20'' d'avance pour les hommes de tête !

30 km

PLUS QUE 30 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !!

30,5 km

Les coureurs entament l'unique ascension du jour, l'Alto La Madera (3e cat) et ses 8km à 3,5%.

31 km

On n'a plus de nouvelles de Pierre Latour. Est-il rentré ? Il faudra mieux...

31,5 km

1'25'' d'avance pour les hommes de tête qui commencent à perdre ebaucoup de temps ! Il faut dire que Tim Declercq (Deceuninck-Quick Step) a pris les comandes du peloton...

32 km

Résultats du sprint intermédiaire :

1. Diego Rubio (Burgos-BH), 4 pts, 3”

2. Silvan Dillier (AG2R La Mondiale), 2 pts, 2”

3. Salvatore Puccio (Team Ineos), 1 pt, 1”

33 km

Il fait beau aujourd'hui sur les Asturies mais pas forcément très chaud. 19° annoncé, c'est idéal.

34 km

Los Machucos aura offert de sacrées belles images hier.

35 km

Le peloton a clairement accéléré l'allure ! Les hommes de tête n'ont plus que 1'44'' d'avance...

36 km 

Ça devrait revenir mais c'est un peu bête.

37 km

Ça a cassé en queue de peloton ! LAtour (AG2R La Mondiale) a été distancé avec deux équipiers, en compagnie de Novak (Bahrain-Merida) et Madrazo (Burgos-BH)...

38 km 

Avec les informations qui vont remonter des voitures de directeurs déjà sur la ligne, les équipes vont-elles changer de stratégie ? Les formations de gros puncheurs pourraient durcir considérablement dans l'ascension de 3e catégorie pour s'expliquer ensuite dans le dernier kilomètre, sans les sprinteurs.

40 km

PLUS QUE 40 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !!

41 km

ANNONCE TOUT PLAT, LE FINAL POURRAIT SURPRENDRE

Vidéo - Annoncé tout plat, le final de la 14e étape pourrait en surprendre plus d'un

01:24
43 km 

Les équipes de sprinteurs continuent d'assurer la poursuite derrière l'échappée. Mais ont-elles raison vu la difficulté du final ?

45 km

2'17'' d'avance pour les cinq hommes de tête ! C'est le plus gros écart de la journée jusqu'ici...

46 km

Sprinteur qui passe relativement bien les courtes, Clément Venturini (AG2R La Mondiale) avouait sur lavuelta.es espérer s’illustrer dans l’emballage final : “C’est sûr que l’échappée peut être décisive aujourd’hui, mais j’espère que le peloton pourra s’exprimer aussi. Je ne vais pas prendre le risque d’aller devant aujourd’hui. Je veux optimiser mes énergies et j’attendrai l’arrivée au sprint. Hier j’ai roulé devant avec Pierre (Latour) et Geoffrey (Bouchard) pour leur donner un coup de main. J’ai pu voir que mes sensations étaient bonnes. Ça sert pour me réassurer, aussi.”

Clément Venturini
48 km

1'59'' d'avance pour les cinq hommes de tête ! Ça se stabilise...

49 km 

Avec un final plus difficile que prévu, cela pourrait changer la tournure de la fin d'étape puisque certaines formations, armées pour un sprint, ne le sont pas forcément si les puncheurs entrent en action.

50 km

PLUS QUE 50 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !!

52 km 

Dimension Data et Mitchelton-Scott viennent apporter leur aide en tête de peloton. Il faut dire qu'avec Boasson Hagen et Luka Mezgec, ils possèdent deux des principaux favoris pour l'étape du jour.

53 km

2'02'' d'avance pour l'échappée qui creuse étonnement depuis une dizaine de kilomètres. Mais le peloton gère globalement bien son effort pour le moment.

54 km 

Le final n'est pas du tout favorable aux sprinteurs ! Contrairement aux profils annoncés par lavuelta.es, le dernier kilomètre est clairement favorable aux puncheurs rapides avec 600m à 8% pour débuter le dernier kilomètre. Ça sera compliqué pour Bennett et surtout Jakobsen de jouer la victoire aujourd'hui...

56 km

Interrogé ce matin par lavuelta.es, Marc Sarreau (Groupama-FDJ) a un plan pour aujourd’hui : “Ça va, j’ai la forme mais ça roule vite tous les jours donc c’est usant. Même aujourd’hui, ça doit plutôt être un sprint mais c’est encore une étape difficile. Pour l’approche du sprint on n’est pas les mieux armés. Mais je pense qu’il va y avoir de la course avant et il manquera du monde dans le final. J’espère être dans le coup pour jouer la gagne. Je vais me caler sur les Quick-Step et les Bora.”

57 km

LATOUR : "J'ESPERE VIVRE UNE JOURNEE PLUS TRANQUILLE"

Vidéo - Latour : "J'espère que ça sera plus tranquille"

00:59
59 km

Le peloton ne roule vraiment pas vite qaujourd'hui. Et l'échappée en profite d'ailleurs pour reprendre un peu de champ. 1'40'' d'avance pour les cinq hommes de tête !

60 km

PLUS QUE 60 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !!

61 km

Rossetto (Cofidis) s'est bien relevé ! Le Français va être repris à l'instant par le peloton.

62 km

LA COMPOSITION DE L'ECHAPPEE :

On ne retrouve donc plus à l'avant que Salvatore Puccio (Team INEOS), Harm Vanhoucke (Lotto-Soudal), Silvan Dillier (AG2R La Mondiale), Lukas Pibernik (Bahrain-Merida) et Diego Rubio (Burgos-BH).

64 km

Stéphane Rossetto (Cofidis) a été décroché de la tête de course. Un incident, une panne de jambes ou alors il s'est relevé vu le manque d'écart ?

65 km

Les hommes de tête perdent du terrain. Les six échappés ne comptent plus que 1'12'' d'avance sur le peloton.

66 km

Favori de chaque arrivée au sprint; Sam Bennett (Bora-Hansgrohe) espère récidiver après avoir remporté la 3e étape à Alicante : “Ces deux semaines ont été vraiment difficiles. Je suis impatient d’avoir ma chance aujourd’hui. Ça monte à 1km de l’arrivée. Ça va être une grosse bataille, il faudra maintenir la vitesse.”

Sam Bennett of Ireland and Team Bora-Hansgrohe / Celebration / during the 74th Tour of Spain 2019, Stage 3 a 188km stage from Ibi.
67 km 

Les coureurs vont arriver dans une montée non répertoriée de 5km qui va faire mal aux jambes, mêm si le peloton contrôle.

68 km

Interrogé au départ par lavuelta.es, Eros Capecchi a expliqué la stratégie de Deceuninck-Quick Step ce matin au départ : “On va essayer de laisser partir une échappée avec aussi peu de coureurs que possible et espérer que d’autres équipes seront intéressées par un sprint. L’étape n’est pas aussi facile qu’elle en a l’air. Avec 2.000m de dénivelé, il va être difficile de contrôler le peloton. Et le final n’est pas vraiment plat. Fabio ressent de la fatigue, évidemment : c’est le cas pour tous les coureurs après deux semaines de Grand Tour, et c’est son premier… De toute façon, il a prouvé qu’il était un super sprinteur et il se sent bien, donc il est notre leader du jour.”

Fabio Jakobsen, La Vuelta a España 2019, 4ª etapa
69 km

1'30'' d'avance pour les six hommes de tête, qui n'auront jamais réussi à creuser avec le peloton.

70 km

PLUS QUE 70 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !!

72 km

Le defrnier vainqueur officiel à Oviedo, dans Oviedo, est Carlos Hernandez Bailo, sur la 12e étape 1987. Lucho Herrera était alors le leader de la course et s'était imposé à Madrid.

73 km

La dernière fois que le Tour d'Espagne est arrivé en Oviedo, c'était en 2013. A l'époque, la victoire d'étape était revenue à Joaquim Rodriguez, qui avait fait parler son punch pour s'imposer; Mais, contrairement à cette année, l'étape se terminait non pas DANS Oviedo mais au sommet de l'Alto del Naranco... Cette fois, on devrait retrouver une lutte entre les purs sprinteurs et les sprinteurs-puncheurs si la bosse du dernier kilomètre se confirme.

75 km 

Depuis le départ de la Vuelta, il n'y a eu que deux arrivées massives, à Alicante (3e étape) et le lendemain à El Puig de Santa Maria (4e cat). Bilan ? 1-1 entre Fabio Jakobsen (Deceuninck-Quick Step) et Sam Bennett (Bora-Hansgrohe), les deux favoris en cas d'arrivées massives.

76 km

1'35'' d'avance pour les six hommes de tête ! C'est bien peu pour espérer l'emporter à Oviedo, quand bien même les équipiers de sprinteurs puissent être mis en difficulté dans l'Alto la Madera (3e cat).

79 km

A LA DECOUVERTE DE POGACAR

Vidéo - Prodige pressé : à la découverte du prodige Pogacar

02:36
80 km

Sur len roadbook, on annonce un dernier kilomètre loin d'être plat avec 500m à 8% sous la flamme rouge. Une pente non confirmé par les profils du site de la Vuelta. Alors qu'en sera t-il ?

82 km

LE PROFIL DE L'ETAPE EN VIDEO :

Vidéo - Le profil de la 14e étape : Une occasion en or pour les sprinteurs

00:20
83 km

Sous le contrôle toujours des Deceuninck-Quick Step, des UAE Team Emirates et des Bora-Hansgrohe notamment, le peloton reste à 1'31'' des hommes de tête. On veut se jouer la victoire au sprint aujourd'hui.

84 km

LA COMPOSITION DE L'ECHAPPEE :

On retrouve à l'avant Salvatore Puccio (Team INEOS), Harm Vanhoucke (Lotto-Soudal), Silvan Dillier (AG2R La Mondiale), Stéphane Rossetto (Cofidis), Lukas Pibernik (Bahrain-Merida) et Diego Rubio (Burgos-BH).

85 km

LE TOP 10 DU CLASSEMENT GENERAL :

1. Primoz Roglic (Jumbo-Visma), en 49h20'28''

2. Alejandro Valverde (Movistar), + 2'25''

3. Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), + 3'01''

4. Miguel Angel Lopez (Astana), + 3'18''

5. Nairo Quintana (Movistar), + 3'33''

6. Rafal Majka (Bora-Hansgrohe), + 6'15''

7. Nicolas Edet (Cofidis), + 7'18''

8. Carl Fredrik Hagen (Lotto-Soudal), + 7'33''

9. Wilco Keldermann (Sunweb), + 7'39''

10. Dylan Teuns (Bahrain-Merida), + 9'58''

Primoz Roglic (Jumbo-Visma), leader de cette Vuelta 2019
87 km

LE POINT SUR LA COURSE :

Six hommes sont rapidement sortis du peloton mais ce dernier ne leur a jamais laissé creuser l'écart. Les sprinteurs veulent se jouer l'étape et demandent à leurs équipiers de maintenir l'écart autour des deux minutes.

 

Bonjour à tous et bienvenue sur notre site pour suivre EN DIRECT la 14e étape de la Vuelta 2019 entre San Vicente de la Barquera et Oviedo (188km).

0 commentaire