Getty Images

L'étape pour Kuss, la belle affaire pour Roglic

L'étape pour Kuss, la belle affaire pour Roglic

Le 08/09/2019 à 17:45Mis à jour Le 08/09/2019 à 18:26

TOUR D'ESPAGNE - Belle journée pour la Jumbo-Visma, dimanche sur la Vuelta. Le jeune Sepp Kuss s'est imposé lors de la 15e étape, dont l'arrivée était jugée à Puerto del Acebo. Primoz Roglic (8e aujourd'hui) a lui plus que conforté son maillot rouge alors que seul Alejandro Valverde s'est accroché à ses basques. A une semaine de la fin, ça sent bon pour le Slovène.

La Jumbo-Visma n’a pas d’équivalent sur cette Vuelta. Et cette fois, ce n’est pas Primoz Roglic qui a crevé l’écran, mais son coéquipier Sepp Kuss. Le grimpeur américain a remporté en solitaire dimanche la 15e étape de la Vuelta au sommet du Puerto del Acebo, sa première victoire en World Tour. Journée parfaite pour l’équipe néerlandaise puisque derrière, son leader a encore creusé l’écart avec tous ses poursuivants sauf son dauphin Alejandro Valverde, arrivé avec lui.

Une étape reine inégale

On annonçait une étape reine avec quatre cols de première catégorie, on a eu finalement droit à une course inégale dimanche : un début et une fin explosifs et un rythme de sénateur entre les deux. Le Puerto del Acebo (1e catégorie) placé en début et en fin d’étape, a été le seul à faire des écarts.

D'abord réduit à une trentaine d’unités sous l’impulsion des Movistar, le peloton a explosé en début d’étape, laissant partir un groupe de 17 coureurs où on trouvait Marc Soler (Movistar), Ion Izagirre (Astana) ou encore Sepp Kuss, futur vainqueur. Puis, tout s’est longtemps calmé avant l’ultime ascension, où Sergio Samitier (Euskadi) a vu Kuss le dépasser pour aller s’imposer en solitaire au sommet. A 24 ans, c’est sa 5e victoire professionnelle, la première sur un Grand Tour.

Vidéo - Kuss a savouré : son arrivée en vidéo

03:25

Valverde et Roglic au-dessus

Derrière, Alejandro Valverde a allumé la première (et la seule) mèche dans le groupe des favoris, à 6 kilomètres de l’arrivée. Le Murcian n’a vu qu’un homme sauter dans sa roue : le maillot rouge Primoz Roglic, décidément indéboulonnable sur ce Tour d’Espagne. Le duo, qui a récupéré Soler sur la fin, a alors creusé l’écart avec les favoris, incapables de boucher le trou.

Au final, le Slovène récupère 40 secondes à Tadej Pogacar (UAE Emirates) et Miguel Angel Lopez (Astana). Il a toujours 2’25 d’avance sur Valverde et désormais 3’42 sur Pogacar. Le boulevard vers sa première victoire sur ce Tour d'Espagne s'ouvre encore un peu plus. Le grand perdant du jour est Nairo Quintana : le Colombien a perdu 1’36 et voit le podium s’éloigner. Longtemps avec les meilleurs, Nicolas Edet n’a pas cédé grand chose : il est toujours 7e au général.

0
0