Il n'en finit plus de nous impressionner. A seulement 20 ans, Tadej Pogacar a encore ébloui la Vuelta de son talent en remportant à Plataforma de Gredos la 20e étape au terme d'un énorme numéro en solitaire. Le Slovène d'UAE Team Emirates, sorti à 38,5km de l'arrivée, est allé décrocher une 3e victoire d'étape sur cette 74e édition et s'offre le maillot blanc de meilleur jeune. Surtout, pour son premier Grand Tour, il dépasse Quintana et Lopez au général et accompagnera dimanche Roglic, leader jamais inquiété ce samedi, et Valverde sur le podium de la Vuelta.

Tour d'Espagne
Roglic, taiseux ? "Il savait pourquoi il était là"
16/09/2019 À 18:03

Après Andorre et Los Machucos, Tadej Pogacar a donc rajouté Plataforma de Gredos à son exceptionnel butin de cette Vuelta 2019. Et, cette fois, il y a en plus mis la manière. Sorti dans le final lors de 9e étape et vainqueur avec la bénédiction de Roglic lors de 13e, le Slovène est cette fois parti à près de quarante derniers kilomètres de l'arrivée, dans l'avant-dernière ascension de la journée, le Puerto de Pena Negra (1re cat). En solitaire. Puissant et très impressionnant, le vainqueur du Tour de l'Avenir 2018 a rapidement pris une minute d'avance, obligeant Pedrero et Soler à assurer la chasse pour sauver les podiums de Quintana et Valverde. Mais rien n'y a fait.

Valverde, seize ans après

Alors que l'échappée n'aura jamais vraiment pu espérer aller décrocher la victoire d'étape, Pogacar a vite clos le débat. L'écart a continué à augmenter pour atteindre 1'40'' d'avance au sommet du Puerto de Pena Negra et vingt kilomètres plus loin, au pied de la montée finale, le Slovène comptait toujours la même avance. Suffisant pour aller chercher sa troisième (!) victoire d'étape sur cette Vuelta, devant ainsi le deuxième coureur à gagner trois étapes en Grand Tour à moins de 21 ans après Giuseppe Saronni. Plus que suffisant pour doubler Miguel Angel Lopez, incapable de placer une attaque franche après le gros travail de son équipe. Suffisant surtout pour sortir Quintana du podium, le Colombien coinçant lui aussi légèrement.

Mais Pogacar aura même fait trembler Alejandro Valverde. L'Espagnol, deuxième du général, comptait pourtant 1'59'' d'avance sur lui samedi matin mais le champion du monde a été obligé de faire l'effort en personne à 4km de l'arrivée pour sauver son podium. Parfait de gestion, le Murcien a limité la casse pour prendre la deuxième place de l'étape devant Majka et garder 22'' d'avance. Deuxième à 2'33'' de Roglic, Valverde sera donc encadré de deux Slovènes pour son 7e podium (un record) sur la Vuelta, seize ans après le premier. Mais, le champion du monde de 39 ans n'aura jamais semblé être en mesure de renverser Roglic. Comme tous les autres en fait.

Tour d'Espagne
Le mystérieux Mister Roglic
16/09/2019 À 14:09
Tour d'Espagne
Précocité, audace et lucidité : la folle Vuelta de Pogacar
16/09/2019 À 06:56