avant-match

Mos - Puebla de Sanabria

Tour d'Espagne - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 5 novembre 2020 et débute à 10:23. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Simon Farvacque
Temps forts 
 
 Supprimer
17:30

Rendez-vous demain, vendredi, pour la 16e étape, longue de 162 km entre Salamanca et Ciudad Rodrigo.

FINISH

Victoire de Jasper Philipsen (UAE Emirates). Il devance Pascal Ackermann (BORA-Hansgrohe) et Jannik Steimle (Deceuninck-Quick Step) après 6h22'36" d'une 15e étape dantesque. Primoz Roglic (Jumbo-Visma) reste en rouge.

500 M 

Mitchelton-Scott lance. Les coureurs sont aux 500 mètres, le final est en faux-plat montant.

1 km

Flamme rouge : sprint particulier à suivre.

2 km

Attaque d'un Burgos-BH. Un NTT Pro Cycling saute dans sa roue. Tout le monde suit. Les leaders du général se relèvent, les temps étant gelés au passage des trois kilomètres sur cette étape.

3 km 

Mattia Cattaneo (Deceuninck-Quick Step) est avalé par le peloton, sous l'impulsion de la Lotto-Soudal, venue relayer BORA-Hansgrohe et NTT Pro Cycling.

4 km

12 secondes à 4 km. Difficile d'identifier les sprinteurs présents dans le peloton. NTT Pro Cycling et BORA-Hansgrohe sont les deux équipes qui s'emploient le plus, dans cette poursuite.

5 km

Plus que 19 secondes pour Mattia Cattaneo, qui se bat bien mais dont le sort semble maintenant quasiment entendu.

6 km

30 secondes de marge, seulement, pour l'homme qui ouvre la route depuis 25 bornes.

7 km 

40" : la Deceuninck-Quick Step se place pour casser les relais... Mais NTT Pro Cycling et Lotto-Soudal se mettent à rouler. Cela ne sent pas bon pour Mattia Cattaneo.

8 km

46 secondes d'écart : la BORA-Hansgrohe s'emploie en tête de peloton. Mais elle n'a que deux hommes pour rouler. Il y a match.

10 km

10 KM, MOINS D'UNE MINUTE :

Mattia Cattaneo (Deceuninck-Quick Step), seul rescapé de l'échappée, n'a plus que 56 secondes d'avance à dix bornes du but.

11 km 

Gino Mäder est repris par le peloton, emmené par la BORA-Hansgrohe. Pascal Ackermann serait-il rentré dans la descente ? Plus que 1'05" d'avance pour Mattia Cattaneo.

12 km

55 points d'avance et 54 points à prendre au maximum jusqu'à Madrid : Guillaume Martin, s'il termine ce Tour d'Espagne, en sera le maillot à pois.

13 km

Le groupe Guillaume Martin - Luis Leon Sanchez and co. est repris par le peloton, qui a 1'19" de retard. Seul Gino Mäder est encore intercalé (1'04").

14 km 

La visibilité est meilleure, au pied de cette descente, alors que l'on ne voyait pas grand-chose à dix mètres au sommet. Pluie, vent, brume, relief, distance : les coureurs vont bien dormir cette nuit.

16 km

Cattaneo a 1'04" de marge sur Mäder et 1'36" sur le groupe maillot rouge. Le suspense est entier.

18,8 km

AU SOMMET DE L'ALTO DE PADORNELO :

Mattia Cattaneo passe en tête de la dernière côte de 3e catégorie du jour. Il empoche 3 points mais est surtout en course pour la victoire d'étape. Gino Mäder inscrit 2 points, il est pointé à 1'10". Guillaume Martin marque 1 point, quelques secondes derrière le Suisse. Le peloton est à 1'52".

19,5 km 

Gino Mäder double le groupe de poursuite ! Il a 1'28" de retard sur Cattaneo.

20 km 

Pascal Ackermann (BORA-Hansgrohe) est lâché. Caja Rural - Seguros RGA prend la chasse en main.

21 km

Cattaneo a 1'25" d'avance sur ses neuf premiers poursuivants, toujours guidés par LL Sanchez, et 1'48" sur le peloton. Un coureur de la NTT Pro Cycling - Gino Mäder -, est proche d'intégrer le groupe de poursuite.

21 km 

Un NTT Pro Cycling se détache en tête de peloton. Peut-être involontairement... la chasse est désorganisée. C'est Gino Mäder.

22 km

La NTT Pro Cycling, sans doute pour Carlos Barbero ou Reinardt Janse van Rensburg, fait le forcing en tête de peloton... Mais Cattaneo ne perd rien. Il augmente même sa marge (1'50"). Les intercalés sont à 1'20".

24 km 

Luis Leon Sanchez dicte le rythme dans le groupe de poursuite, qui voit Cattaneo creuser l'écart (1'16").

24,5 km 

Le groupe de poursuite entame à son tour la dernière côte de 3e catégorie. Schultz l'aborde en tête. 1'03" : l'homme de tête fait une sacrée différence.

25 km

Cattaneo est au pied de l'Alto de Padornelo (6,4 km à 3,5% de moyenne - 3e catégorie). Il a une minute de marge sur un groupe de neuf poursuivants et 1'40" sur le peloton. Son avance augmente régulièrement.

27 km

Le peloton est à 40" du groupe dans lequel figure Guillaume Martin. Mais à 1'30" d'un Cattaneo qui résiste bien, à quelques hectomètres de la dernière côte répertoriée de cette longue journée.

28 km 

Mattia Cattaneo (Deceuninck-Quick Step) fait forte impression : 44" d'avance sur ses neuf poursuivants ; 1'37" sur le peloton, qui avale Stannard et Lastra.

30 km

Point sur la course à 30 bornes de l'arrivée : Mattia Cattaneo vient de passer à l'offensive. Il compte 20 secondes d'avance sur un groupe composé de neuf de ses anciens camarades d'escapade (LL Sanchez, Rui Costa, Aranburu, G. Martin, Power, Donovan, Schultz, Rojas, Simon). Deux autres sont encore plus loin (Stannard, Lastra). Le peloton est pointé à 1'15". Il était revenu à 40" mais reperd du terrain malgré le travail de la BORA-Hansgrohe, de la NTT Pro Cycling et de la Trek-Segafredo.

30 km 

La tête de course est à 5 bornes de la dernière côte répertoriée du jour, mais déjà dans des faux-plats montants.

31 km

L'écart remonte au niveau de la minute : Stannard est lâché, Lastra aussi. G. Martin a du mal à suivre, alors que Cattaneo a pris quelques mètres.

31 km

Donovan passe à l'offensive. Cattaneo le suit et place un contre, dans une partie montante.

31 km 

Guillaume Martin perd quelques mètres, dans une courbe. Il revient vite à l'avant.

32 km

Rojas accélère en tête de course. Un Mitchelton-Scott prend sa roue. Ce n'est pas une attaque franche, plutôt une grosse relance.

33 km

43" : l'écart remonte légèrement.

34 km

Les relaies passent avec une bonne fréquence devant. 40 secondes de marge, seulement, mais dans ce contexte ce n'est pas gagné pour le peloton. La passe d'armes est intense.

35 km

L'échappée en a terminé avec la bosse non-répertoriée du final. Les douze coureurs qui ouvrent la route plongent en direction d'une courte vallée, avant d'être au pied de l'Alto de Padornelo.

36 km

Des coureurs luttent pour mettre leur imperméable, sous cette averse.

37 km

Les douze hommes de tête entrent dans un tunnel. Le peloton en fait de même 50 secondes plus tard.

38 km

Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step) perd quelques mètres. Il est attendu par un équipier.

38 km

UNE MINUTE D'ÉCART :

L'écart n'est plus que d'une minute, alors que la pluie s'invite et le vent continue de faire son oeuvre. Cela pioche aux deux principaux échelons de la course.

39 km

1'08" : le match se poursuit.

40 km

"Plus de 4000 mètres de dénivelé positif" au menu aujourd'hui selon l'organisation. Ajoutez le vent, voire la pluie, à cela et vous obtenez une étape usante, à défaut d'être décisive dans l'optique de la victoire finale.

42 km

L'échappée est dans la côte non répertoriée. Le peloton, à 1'20", est très proche en distance.

43 km

Les coureurs se couvrent. Il pleuvait dans le final il y a quelques instants. Les coureurs risquent de se faire rincer.

43 km

L'avance de l'échappée a culminé à près de 6 minutes, à 115 kilomètres de l'arrivée. Elle n'est plus que de 1'30".

45 km 

1'35" : Le trio Trek-Segafredo - NTT Pro Cycling - BORA-Hansgrohe prend le dessus sur l'échappée depuis 20 kilomètres. L'écart était de 3'08" à 65 bornes du but.

48 km

Il reste une bosse non répertoriée une côte de 3e catégorie à franchir, dont le sommet est situé à 18,8 km de l'arrivée.

49 km  

35,7 km/h de moyenne depuis le départ. Avec un vent globalement de face et des reliefs : les coureurs ne chôment pas.

50 KM

MOINS DE 2 MINUTES D'ÉCART :

L'écart tombe sous les 2 minutes. Le vent de face semble faire mal à l'échappée : 1'47".

50 km 

Tim Wellens est repris. La BORA-Hansgrohe se remet au boulot, par l'intermédiaire d'un homme.

52 km

Ils ne sont donc plus que douze à l'avant : Robert Power, Mark Donovan (Sunweb), Alex Aranburu, Luis Leon Sanchez (Astana), Nick Schultz, Robert Stannard (Mitchelton-Scott), Guillaume Martin (Cofidis), Julien Simon (Total Direct Energie), Jonathan Lastra (Caja Rural - Seguros RGA), Mattia Cattaneo (Deceuninck-Quick Step), Rui Costa (UAE Emirates) et José Joaquin Rojas (Movistar). Le peloton est pointé à 2 minutes.

53 km

Résultat du sprint intermédiaire : 1. Mattia Cattaneo : 4 pts, -3" ; 2. Robert Stannard : 2 pts, -2" ; 3. Mark Donovan : 1 pt, -1".

53 km

Tim Wellens (Lotto-Soudal) est bel et bien distancé. Il a déjà une minute de retard. Vainqueur de deux étapes sur cette Vuelta - dont celle d'hier -, le Belge paie peut-être les efforts de la veille.

53 km

Gros relais de Guillaume Martin en tête de course. Julien Simon passe à son tour. On s'entend bien à l'avant. 2'19" d'avance pour les treize (douze, si Wellens ne revient pas) hommes de tête.

54 km

Tim Wellens se laisse décrocher de l'échappée et se porte au niveau de sa voiture. Il le fait avec une attitude surprenante, perdant de nombreux mètres. Coup de moins bien ?

55 km

Suspense...

57 km

Plus de Trek-Segafredo à l'avant du peloton. La NTT Pro Cycling n'abdique pas, alors que Deceuninck-Quick Step et Israel Start-Up Nation remontent. 2'30" d'écart entre l'échappée et le groupe principal.

58 km

Le vent semble forcir et être de côté. Il bouscule ce peloton en prise avec la pente et toujours cornaqué par la NTT Pro Cycling et la Trek-Segafredo.

58 km

Sprint intermédiaire dans 5 kilomètres. Il ne représente pas un enjeu majeur pour les coureurs qui forment l'échappée.

60 km

Le peloton est étiré et l'écart diminue. NTT Pro Cycling et Trek-Segafredo abattent un gros travail. 2'22" d'écart.

61 km

Informations météorologiques : 12°C et 22 km/h.

62 km

2'47" : l'échappée bute dans une côte non-répertoriée.

65 km

Le duel fait rage : 3'08". Un statu quo favorable à l'échappée, au sein de laquelle on sent que des coureurs pourraient accélérer.

70 km

3'11" : l'écart est stabilisé. Trek-Segafredo, BORA-Hansgrohe et NTT Pro Cycling ne parviennent pas à reprendre du terrain à l'échappée.

77 km

Classement de la montagne mis à jour : 1. Guillaume Martin : 88 pts (12 aujourd'hui) ; 2. Tim Wellens : 34 pts (6) ; 3. Richard Carpaz : 30 (0). Le nombre de points maximum qu'il reste à inscrire pour un seul coureur, jusqu'à la fin de cette Vuelta, est de 57. Si G. Martin passe en tête du dernier col du jour, il sera assuré de remporter le maillot à pois, à condition de terminer l'épreuve.

78 km

AU SOMMET DE L'ALTO DE FUMACES (3E CAT.) :

1. Guillaume Martin : 3 pts

2. Luis Leon Sanchez : 2 pts

3. Jonathan Lastra : 1 pt

78 km  

Trek-Segafredo pointe le bout de son nez en tête de peloton. La lutte avec l'échappée promet d'être serrée.

79 km 

Guillaume Martin, qui a intégré cette échappée en partant à contre-temps, va pouvoir augmenter son avance, en tête du classement de la montagne.

79 km

Jonas van Genechten s'était imposé, lors de la Vuelta 2016, à Puebla de Sanabria. Luis Leon Sanchez était échappée ce jour-là (comme il l'est donc quatre ans plus tard) et il n'avait été avalé par le peloton qu'à une centaine de mètres de l'arrivée.

80 km

NTT Pro Cycling vient donner un coup de main à BORA-Hansgrohe, en tête de peloton. Mais l'écart continue d'augmenter (3'30"). Si ces équipes roulent dans l'optique d'un sprint, elles doivent aussi veiller à ne pas mettre en difficulté leurs hommes rapides. Dans les montées, l'échappée pourrait ainsi prendre l'ascendant.

82 km

3'17" : l'écart est à la hausse, dans cette portion ascendante.

83 km

Trois abandons, depuis le départ de l'étape : Harry Tanfield (AG2R La Mondiale), Pim Ligthart (Total Direct Energie), Gerben Thijssen (Lotto-Soudla).

84 km

10,8 km à 4,5% : ce col de 3e catégorie est long et roulant. L'écart remonte légèrement, de 2'30" à 3'08".

85 km

Il pleut à l'arrivée, où un faux-plat montant pourrait se montrer décisif.

86 km

CHEZ BORA, ON CROIT EN ACKERMANN :

Sprint massif ou pas ? En tout cas, Felix Grossschartner (BORA-Hansgrohe) expliquait ce matin, avant le départ, que son équipe miserait sur Pascal Ackermann : "C’est une journée vraiment longue, avec du vent, ça va être difficile. [Pascal Ackermann] se sent bien. Il a fait un bon sprint l’autre jour [vainqueur de la 9e étape, à l'issue du déclassement de Sam Bennett]. Normalement, il peut arriver dans de bonnes conditions à l’arrivée, et dans les 400 derniers mètres, il faudra avoir les jambes."

Vidéo - La palette à Jacky : le déclassement de Bennett décrypté

03:23
86 km

Dans l'échappée, deux coureurs sont placés au classement général : Guillaume Martin (Cofidis, 17e à 15'34") et Mattia Cattaneo (Deceuninck-Quick Step, 18e à 16'11"). Mais la perspective d'un "rapproché" de leur part n'est pas d'actualité : plus que 2'30" d'avance pour le groupe de tête.

87 km 

Un groupe de huit coureurs a pris quelques mètres, en poursuite. Mais le peloton a réagi rapidement, avant que l'inventaire de ce contre ne soit effectué.

88 km

L'échappée est au pied de l'Alto de Fumaces (3e catégorie). Le peloton est pointé à 2'50".

90 km

PROFIL DE L'ÉTAPE :

Une étape longue, un parcours bosselé, un dernier kilomètre en légère montée : difficile de prédire le scénario du jour.

Vidéo - Le profil de la 15e étape : La plus longue de l'édition 2020 est un terrain idéal pour des échappées

00:22
92 km

COMPOSITION DE L'ÉCHAPPÉE :

Voici les treize coureurs qui ouvrent la route : Robert Power, Mark Donovan (Sunweb), Alex Aranburu, Luis Leon Sanchez (Astana), Nick Schultz, Robert Stannard (Mitchelton-Scott), Guillaume Martin (Cofidis), Julien Simon (Total Direct Energie), Jonathan Lastra (Caja Rural - Seguros RGA), Mattia Cattaneo (Deceuninck-Quick Step), Rui Costa (UAE Emirates), Tim Wellens (Lotto Soudal) et José Joaquin Rojas (Movistar).

Guillaume Martin - Vuelta 2020, stage 7 - Getty Images
96 km

CLASSEMENT GÉNÉRAL :

Primoz Roglic est en rouge, à trois jours de l'arrivée. Il devance Richard Carapaz et Hugh Carthy de moins d'une minute.

1. Primoz ROGLIC (Jumbo-Visma)

2. Richard CARAPAZ (INEOS Grenadiers) à 39"

3. Hugh CARTHY (EF Pro Cycling) à 47"

4. Dan MARTIN (Israel Start-Up Nation), à 1'42"

5. Enric MAS (Movistar), à 3'23"

98 km

Avec ses 230,8 bornes, la 15e étape de ce Tour d'Espagne en est la plus longue.

100 km

POINT SUR LA COURSE :

Il reste 100 km à parcourir. L'échappée s'est formée après une âpre bataille de deux heures. Treize hommes sont en tête, dont le maillot à pois Guillaume Martin (Cofidis), le champion d'Espagne Luis Leon Sanchez (Astana) ou encore le double lauréat d'étape sur cette Vuelta, Tim Wellens (Lotto-Soudal). Leur avance de 3'30" est sur une pente décroissante, sous l'impulsion de la BORA-Hansgrohe.

14:02

La course s'est élancée de Mos, donc, à 10h27. Un départ avancé de quelques minutes.

14:00

Bonjour, bienvenue sur notre site pour suivre en direct commenté la 15e étape de la Vuelta, longue de 230,8 km entre Mos et Puebla de Sanabria.