15/05/19 - 14:00
Terminé
Frascati - Terracina
0km
?km
Tour d’Italie • Etape5
avant-match

EN DIRECT / LIVE.
Frascati - Terracina
Tour d’Italie - 15 mai 2019

Tour d’Italie - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 15 mai 2019 et débute à 14:00. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Julien Chesnais
Temps forts 
 
 Supprimer
17:38

Primoz Roglic conserve le maillot rose.

17:38

Arnaud Démare complète le podium.

17:37

VICTOIRE DE PASCAL ACKERMANN ! Sous les trombes d'eau, le champion d'Allemagne a coiffé sur le fil Fernando Gaviria pour remporter sa 2e victoire d'étape sur le Giro !

500m 

Florian Sénéchal emmène le sprint pour Deceuninck-Quick Step !

1 km 

La flamme rouge ! Groupama-FDJ emmène la meute !

2 km 

Plus que deux kilomètres ! Démare est toujours parfaitement entouré.

3 km 

Ils ne sont plus qu'une petite cinquantaine dans le peloton qui va se jouer la victoire. Viviani, Ackermann, Ewan, Démare, Gaviria... Tous les ténors du sprint sont là.

5 km 

Plus que cinq kilomètres ! Groupama-FDJ remonte Arnaud Démare sur le côté gauche de la chaussée. Le Picard a trois équipiers à ses côtés.

7 km 

Elia Viviani traîne en milieu de peloton, autour de la 60e position.

8 km 

Les coureurs du général se laissent logiquement décrochés à l'arrière du peloton. Tâche à eux désormais de ne pas chuter jusqu'à l'arrivée.

9 km

PREMIER PASSAGE SUR LA LIGNE. Le peloton vient de franchir la ligne d'arrivée une première fois et entame la boucle finale de 9,2 km. Les temps pour le général viennent d'être figés. Tous les coureurs seront classés dans le même temps. Primoz Roglic va conserver son maillot rose.

12 km 

Il pleut toujours énormément. La route regorge de flaques d'eau vicieuses. Le sprint s'annonce délicat.

17 km

Toujours rien à signaler sur les routes du Giro ! Le peloton roule groupé, emmené par les équipes de sprinteurs. Dans huit kilomètres, nous passerons une première fois sur la ligne d'arrivée. Les temps pour le général seront alors figés, une décision prise tout à l'heure par le jury.

20 km

Vainqueur de la première arrivée au sprint lors de la 2e étape du Giro, Pascal Ackermann confiait avant le départ qu'il aime bien les conditions météorologiques. "Parce que je suis un peu plus gros que les autres !" ironisait le sprinteur allemand, originaire de Minfeld, un village à 10 kilomètres de la frontière française. Il a d'ailleurs des cousins français du côté de son père mais ne parle pas la langue de Molière.

24 km

PELOTON GROUPÉ. Louis Vervaeke a été repris par le peloton. Il n'y a plus d'échappée. On se dirige sans surprise vers une nouvelle arrivée au sprint !

25 km 

Vervaeke jette les armes. Le Belge se relève et attend désormais le peloton.

30 km 

Plus que 1'05'' d'avance pour le Belge. Le peloton a accéléré, mais il a encore de la marge. Il reprendra Vervaeke quand il le souhaitera. Les équipes de sprinteurs collaborent en tête de peloton.

35 km 

Vervaeke poursuit son effort solitaire, avec 1'20'' d'avance sur le peloton.

--

Alors que le Giro évolue encore sous des trombes d'eau, les 4 Jours de Dunkerque ont bénéficié d'un large soleil aujourd'hui, avec la victoire au sprint de Clément Venturini devant Dylan Groenewegen. Le coureur d'AG2R La Mondiale a fait parler ses jambes et son adresse pour se faufiler entre les sprinteurs qui se trouvaient devant lui jusqu'à la ligne, où il a pu lever les bras. Un succès assez spectaculaire.

40 km 

Touujours en quête de sa première victoire depuis son arrivée chez les pros, Louis Vervaeke est un coureur assez complet, bon grimpeur et rouleur, qui s'était distingué dans sa dernière année amateurs, en 2014, par une victoire sur le Tour des Pays de Savoie et une étape du Tour de l'Avenir. À 40 kilomètres de l'arrivée, le Belge est toujours seul en tête. Mais le peloton se rapproche à 1'15''.

45 km

L'échappée roule sur un rythme de 37,7km/h depuis le départ.

48 km 

Vervaeke, toujours seul en tête, a accru son avance sur le peloton. Il compte désormais 1'42'' de marge sur le peloton.

53 km

Louis Vervaeke a accéléré dans les derniers hectomètres de la montée. Il est passé en tête de l'ascension, ce qui lui a permis de marquer ses premiers points au classement de la montagne. Mais ce n'était visiblement pas le but du Belge, qui poursuit son effort solitaire dans la descente. Ses 4 anciens compagnons pointent à une dizaine de secondes.

57 km 

Les coureurs viennent de débuter l'unique ascension répertoriée du jour. Il s'agit de la montée de Sezze, classée en 4e catégorie. Elle est longue de 4km à 5%.

60 km 

L'échappée a moins d'une minute d'avance sur le peloton.

61 km

Profitons de ce (long) temps mort dans la course pour se rappeler le top 10 au classement général et la position des trois premiers Français.

1. Primoz Roglic (Jumbo-Visma), en 16 h 19'20''

2. Simon Yates (Mitchelton-Scott), à 35''

3. Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida), à 39''

4. Miguel Angel Lopez (Astana), à 44''

5. Diego Ulissi (UAE Emirates), à 44''

6. Rafal Majka (Bora-Hansgrohe), à 49''

7. Bauke Mollema (Trek-Segafredo), à 55''

8. Damiano Caruso (Bahrain-Merida), à 56''

9. Bob Jungels (Deceuninck-Quick Step), à 1'02''

10. Davide Formolo (Bora-Hansgrohe), à 1'06''

...

15. Tony Gallopin (AG2R La Mondiale), à 1'18''

21. Florian Sénéchal (Deceuninck-Quick Step), à 1'48''

24. Alexis Vuillermoz (AG2R La Mondiale), à 1'54''

65 km 

INFORMATION. En raison de la météo, l'organisation de la course, en accord le jury des commissaires, a décidé que les temps seront pris au premier passage sur la ligne, à neuf kilomètres de l'arrivée. La boucle finale sera bien effectuée. Mais elle ne servira donc qu'à se jouer l'étape. Elle ne sera d'aucune incidence pour le général.

68 km

Preuve que l'on ne va pas bien vite depuis le départ, la vitesse moyenne enregistrée sur le compteur de Primoz Roglic est de 35,7km/h sur les 50 premiers kilomètres. Il faut néanmoins noter que les 25 premiers kilomètres comprenaient deux longues ascensions non-répertoriées.

71 km 

Enrico Barbin passe en tête du second sprint intermédiaire, à Latina. L'Italien était déjà passé en tête du premier, à Cisterna di Latina. Sans avoir eu à sprinter à chaque fois.

72 km

L'échappée ne représente aucun danger pour le général. Louis Vervaeke (Sunweb) est le mieux placé. Et il n'est que 75e, à 6'07''.

74 km 

Le quintet de tête compte toujours 1'30'' d'avance sur un peloton peu organisé. Jumbo-Visma fait le tempo, sans forcer.

75 km 

Il ne se passe pas grand chose depuis quelques kilomètres... Les coureurs roulent à un rythme tranquille et beaucoup en profitent pour changer de vestes et/ou de gants afin de retrouver un peu de chaleur et de sec.

78 km

Roglic est venu discuter avec la voiture de direction de course. Qu'a-t-il pu demander au président du jury des commissaires ? Vu la météo détestable et le revêtement glissant, peut-être a-t-il été question d'une éventuelle suppression de la boucle finale de 9,2 kilomètres, que l'on débute après un premier franchissement de la ligne d'arrivée.

83 km

Primoz Roglic fait partie des coureurs qui ont marqué une petite pause. Le Slovène, maillot rose pour la 4e journée consécutive, revient tranquillement à l'arrière du peloton.

84 km 

Beaucoup de coureurs s'arrêtent sur le côté pour satisfaire un besoin naturel. Le peloton observe un temps mort qui devrait profiter à l'échappée. L'écart, qui est actuellement de 1'15'', va un peu remonter.

-- 

Voici l'instant où Dumoulin a jeté l'éponge.

87 km

Emmené par un équipier, Pascal Ackermann a été le seul sprinteur à se montrer intéressé par ce sprint intermédiaire dans le peloton. Pour le compte de la 5e place, il a réglé le paquet et conforté son avance en tête du classement par points. Il marque trois points et en possède désormais dix d'avance sur son dauphin Arnaud Démare, aperçu à l'arrière du peloton un kilomètre avant ce sprint intermédiaire.

90 km 

Groupama-FDJ et Deceuninck-Quick Step collaborent avec Bora-Hansgrohe pour museler les cinq fuyards. L'écart descend à 1'25'' alors que l'on arrive au premier sprint intermédiaire.

91 km 

Les équipes de sprinteurs ne veulent pas laisser le moindre espoir à l'échappée. Elles se sont mises en route (Bora-Hansgrohe en tête) avant même que l'écart ne dépasse les deux minutes. L'étape est courte. Et avec la pluie, mieux vaut ne pas prendre trop de risques.

95 km

"On ne sait jamais à moins d'essayer." L'équipe Sunweb a tweeté pour rendre hommage à la "détermination" de son leader Tom Dumoulin, qui a dû se résoudre à abandonner après le départ de cette 5e étape, au lendemain de sa lourde chute.

96 km

La météo est détestable ce mercredi. Il pleut des cordes et la température n'était que de 9°C au départ. Des conditions qui n'ont sans doute pas aidé Tom Dumoulin...

97 km

COMPOSITION DE L'ÉCHAPPÉE : Enrico Barbin, Umberto Orsini (Bardiani-CSF), Miguel Eduardo Florez (Androni Giocattoli-Sidermec), Ivan Santaromita (Nippo-Vini Fantini) et Louis Vervaeke (Sunweb).

98 km 

Sunweb a vite changé ses plans suite à l'abandon de Dumoulin. On retrouve un de ses équipiers à l'avant, le Belge Louis Vervaeke.

100 km 

UNE ÉCHAPPÉE À CINQ. Comme les jours précédents, il n'y a pas eu de bataille pour faire partie de l'échappée. Six hommes se sont naturellement détachés d'entrée, le peloton les a laissé filer. Porteur du maillot bleu de meilleur grimpeur, Giulio Ciccone (Trek-Segafredo) s'est finalement relevé. Ils sont donc cinq à l'avant, avec un avantage légèrement inférieur à deux minutes sur le peloton à 100 kilomètres de l'arrivée.

15:10

DUMOULIN A ABANDONNÉ. C'est la grosse information de ce début d'étape. Au lendemain de sa chute, Tom Dumoulin (Sunweb), qui avait pris le départ de la 5e étape du Giro, a finalement abandonné la course ce mercredi. Le Néerlandais, touché au genou, a jeté l’éponge juste avant le départ réel de l’étape longue de 140 kilomètres. Le Giro perd ainsi son premier grand cador, vainqueur de la course en 2017.

-- 

Bonjour a toutes et à tous, et bienvenue pour suivre en direct le final de la 5e étape du Giro. 140 kilomètres sont au programme ce mercredi entre Frascati et Terracina, avec une arrivée promise aux sprinteurs.

0 commentaire