avant-match

EN DIRECT / LIVE.
Orbetello - Frascati
Tour d’Italie - 14 mai 2019

Tour d’Italie - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 14 mai 2019 et débute à 11:30. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Julien Chesnais
Temps forts 
 
 Supprimer
17:37 

Tom Dumoulin en termine à l'instant... Il a déboursé quatre minutes. Et vu l'état de son genou, son Giro semble a minima très compromis. Énorme coup dur pour le Néerlandais.

17:35 

Entouré par ses coéquipiers, Tom Dumoulin semble beaucoup souffrir de son genou gauche, en sang. Le Néerlandais n'a pas encore franchi la ligne. Il va perdre au moins trois minutes.

17:33

Arrivé dans le premier groupe, Primoz Roglic fait une excellente opération au général. Le Slovène conserve son maillot rose et creuse l'écart sur ses rivaux, tous piégés par la chute intervenue à 6,5km de l'arrivée.

17:32

VICTOIRE DE RICHARD CARAPAZ ! Le grimpeur équatorien s'impose d'une courte tête devant Caleb Ewan !

300m 

Carapaz lance de loin ! Encore 300m !

 

La victoire va se jouer entre sept hommes ! Ackermann, Roglic, Ulissi, Sénéchal, Carapaz, Démare et Ewan !

800m 

Florian Sénéchal est en 3e position ! Et si le Français s'imposait aujourd'hui ? Il a une très belle pointe de vitesse.

1,0 km 

Démare est à la limite de la rupture en queue de groupe ! UAE Emirates roule à un train d'enfer ! Viviani a été distancé !

2 km 

Ewan, Viviani et Ulissi sont aussi de la partie dans le premier peloton, qui aborde maintenant la bosse finale de 2km à 4% !

2,5 km 

Ackermann est présent dans le premier groupe, fort de seulement 14 unités !

4 km 

Dumoulin est touché ! Le vainqueur du Giro 2017 est ensanglanté au niveau du genou gauche ! Il semble mal en point et compte plus d'un kilomètre de retard sur le premier peloton !

5 km

ILS NE SONT PLUS QU'UNE QUINZAINE À L'AVANT ! La première partie du peloton a été très réduite suite à cette chute massive. Démare est là, tout comme le maillot rose Roglic. Dumoulin est piégé, tout comme Nibali !

6,5 km

NOUVELLE CHUTE ! Et elle est massive ! Trois coureurs de l'équipe Katusha-Alpecin sont notamment touchés.

7 km

Quelques gouttes de pluie tombent sur la ligne d'arrivée ! Attention, avant la montée finale, il y aura une descente assez sévère à négocier. Gare aux chutes...

8 km

Sinkeldam et Guarnieri font un gros effort pour placer Démare dans les meilleurs conditions. Madouas est un peu plus loin mais reste en embuscade. Le jeune Breton a une belle carte à jouer aujourd'hui. Côté français, il faudra aussi compter sur Vuillermoz et Gallopin.

9 km 

Les équipes Movistar et Mitchelton-Scott ouvrent la route en tête de peloton. Ça frotte beaucoup alors que l'on est dans un faux-plat montant.

10,5 km 

Maestri et Frapporti se frappent le poing pour conclure leur aventure. Les deux Italiens viennent d'être repris par le peloton. Fin de l'échappée ! Peloton groupé...

12 km

CHUTE DANS LE PELOTON ! James Knox, déjà tombé hier, est à terre. Trois autres coureurs ont goûté le bitume : Victor Campenaerts (Lotto-Soudal), Tobias Ludvigsson (Groupama-FDJ) et Cesare Benedetti (Bora-Hansgrohe).

13 km 

Le peloton a désormais en point de mire le duo italien. L'écart est passé sous la barre de la minute (41'').

17 km 

Marco Frapporti (Androni Giocattoli-Sidermec) et Mirco Maestri (Bardiani-CSF) jettent leurs dernières forces dans la bataille. Mais le peloton n'a plus que 1'15'' de retard. C'est mission impossible pour l'échappée, surtout vu la dureté du final.

18 km 

Ils ne sont plus que deux coureurs à l'avant ! Cimea a été distancé.

20 km 

Le final est loin d'être plat. Cela pourrait inspirer certains audacieux désireux d'anticiper le sprint.

23 km

Au micro de l'organisation du Giro, Simon Yates a confié avant le départ qu'il comptait bien s'illustrer dans cette arrivée pour sprinteurs-puncheurs : "Il faudra être vigilant dans le final. Si je suis encore là, je vais essayer."

25 km 

Plus que deux minutes d'avance pour les trois hommes de tête ! Les coureurs abordent désormais la portion finale, sinueuse et vallonnée jusqu'à l'arrivée.

28 km 

Les coureurs roulent actuellement sur une longue portion plane. Le peloton en profite pour se rapprocher davantage. L'écart n'est plus que de 2'30''. Deux kilomètres séparent l'échappée du peloton.

--

Pendant ce temps-là, sur les routes des 4 Jours de Dunkerque, Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) vient logiquement de remporter la 1re étape au sprint, à Condé-sur-l'Escaut.

32 km 

Doucement mais sûrement, l'écart diminue. Plus que 3'10'' de marge pour le trio de tête sur un peloton emmené par l'équipe Bora-Hansgrohe.

36 km 

Encore 3'35'' d'avance pour l'échappée.

40 km 

Davide Villella (Astana) est contraint de s'arrêter pour une crevaison. C'est dur pour d'autres coureurs à l'arrière, qui s'accrochent pour ne pas céder dans ce raidard.

42 km

Sous la banderole des 45 derniers kilomètres, le peloton n'a plus que quatre minutes de retard. Vu le profil vallonné du final, l'échappée ne pourra pas aller au bout. À moins d'un exploit.

44 km 

Dans un petit pétard, Cima éprouve des difficultés à garder la roue de ses deux compagnons d'échappée.

47 km 

Alors que Caleb Ewan est revenu dans le peloton, aidé par De Gendt et Hansen, l'échappée ne compte plus que 4'20'' d'avance. Le peloton revient fort.

49 km

Damiano Cima passe en tête du sprint intermédiaire de Mentana, qui attribue des points pour le classement du sprint intermédiaire mais pas pour le classement par points. L'Italien va ainsi ravir la tête de ce classement annexe à Arnaud Démare.

51 km

Problème mécanique pour Caleb Ewan ! Celui qui fait figure de grand favori du jour doit s'arrêter sur le bord de la route. Le rythme est particulièrement élevé dans le peloton. Il va devoir produire un effort important pour revenir. Ça pourrait compter dans le final.

56 km

Cité parmi les puncheurs capables de tirer leur épingle du jeu à Frascati, Enrico Battaglin a été victime de la chute de la veille. L'Italien de l'équipe Katusha-Alpecin, vainqueur de la 5e étape l'an dernier, souffrait du bras hier. Mais il compte bien tenter sa chance aujourd'hui.

59 km 

Encire 5'25'' d'avance pour Marco Frapporti (Androni Giocattoli-Sidermec), Mirco Maestri (Bardiani-CSF) et Damiano Cima (Nippo-Vini Fantini). Le trio de tête continue de perdre du temps. Mais le peloton ne risque pas de les revoir avant les 20 derniers kilomètrs.

65 km

VIVIANI ET SA CURIOSITÉ. Interrogé par Jean-François Quénet, pour le compte de l'organisation du Giro, avant le départ de l'étape, Elia Viviani est revenu sur son déclassement de la veille, alors qu'il avait remporté l'étape. "J'ai été le premier à dire qu'il y a eu un contact. Mais je veux dire aussi que ce n'était pas volontaire. S'ils (les commissaires) veulent suivre les règles, qu'ils suivent les règles. Mais je suis curieux de voir s'ils vont le faire pour tous les sprints à venir à partir de maintenant." Concernant ses chances de prendre sa revanche aujourd'hui, sur une arrivée au terme d'une petite bosse, le champion d'Italie préférait rester évasif. "Ce sera dur. Mais nous allons essayer."

68 km 

Les formations Bora-Hansgrohe, UAE Emirates et Deceuninck-Quick Step ont chacune posté un homme en tête de peloton. Ce trio de chasseurs est efficace puisque l'échappée n'a plus que 6'05'' de marge.

74 km 

Le trio de tête a su hausser le rythme pour contrer l'accélération du peloton. Il limite la casse depuis six kilomètres. L'écart est de 6'40''.

77 km 

Au sein de l'équipe Groupama-FDJ, Démare ne sera pas l'unique carte à jouer en cas de sprint. Vu le profil montant des deux kilomètres, Valentin Madouas pourrait aussi avoir son mot à dire. Le Breton, qui dispute son premier grand Tour à 22 ans, possède un punch intéressant sur une arrivée pareille.

79 km 

Tout à l'heure, au kilomètre 115, Arnaud Démare a réglé le peloton pour prendre la 4e place du sprint intermédiaire de Vetralla. Le Français marque ainsi de précieux points pour le classement par points, dont il était 2e ce matin, à sept longueurs de Fernando Gaviria. À noter que personne n'a cherché à disputer le sprint à Démare, pas même le Colombien.

80 km

Le peloton a très franchement accéléré. En moins de dix kilomètres, deux minutes ont été perdues par l'échappée. Elle ne compte plus que 6'45'' d'avance.

82 km 

LE MALAISE MOLANO. Un coureur n'a pas pris le départ ce matin. Il s'agit du Colombien Juan Sebastian Molano (UAE Emirates). Le coéquipier de Fernando Gaviria a été retiré de la course par sa propre équipe. En effet, des contrôles internes ont révélé des "valeurs physiologiques inhabituelles" chez le coureur de 24 ans. Molano est du coup "suspendu pour subir de nouveaux tests dans les semaines à venir, en collaboration avec l'Union cycliste internationale (UCI), afin de déterminer la cause de ces résultats inhabituels", a annoncé l'équipe émiratie. Ils ne sont plus que 174 coureurs dans ce Giro.

86 km

CE QU'IL FAUT RETENIR DE LA VEILLE. Hier, Fernando Gaviria a remporté la 3e étape sur tapis vert. Le Colombien d'UAE Emirates s'était classé 2e, derrière Elia Viviani, mais ce dernier a finalement été déclassé pour avoir failli faire tomber Matteo Moschetti. Concernant le général, il n'y a pas eu de changement. Primoz Roglic a conservé son maillot rose, mais Tao Geoghegan Hart et Richard Carapaz ont perdu de précieuses secondes à cause d'une chute dans le final.

89 km 

Le trio de tête possède maintenant 8'55'' d'avance. Ça commence à être intéressant. Derrière, l'équipe Bora-Hansgrohe de Pascal Ackermann, vainqueur dimanche à Fucecchio, commence à réagir.

91 km

LE PARCOURS. Après le chrono inaugural de Bologne et deux étapes dédiées aux sprinteurs, cette 4e journée devrait encore se résumer à une arrivée massive. La bataille de Frascati s'annonce très ouverte entre sprinteurs et puncheurs. L'arrivée est jugée au terme d'une bosse de 2km à 4%, avec un passage à 7% au pied. Un sprinteur de poche comme Caleb Ewan devrait pouvoir se régaler.

94 km 

L'écart repart à la hausse ! 8'15'' désormais. Groupama-FDJ et Lotto-Soudal ne roulent plus. Le travail est laissé à l'équipe du leader Primoz Roglic (Jumbo-Visma), pas très motivé à l'idée d'imprimer un tempo élevé.

98 km 

Parmi les échappés, Frapporti est le mieux placé au général. Celui qui dispute son 6e Giro est 127e à 6'19'' de Primoz Roglic. Il est donc virtuellement le nouveau maillot rose. Mais cela ne tient qu'à un fil.

100 km 

UN TRIO À L'AVANT. L'échappée du jour, partie dès le premier kilomètre, est composée de trois hommes. Tous sont Italiens et appartiennent à des formations de seconde division. Marco Frapporti (Androni Giocattoli-Sidermec), Mirco Maestri (Bardiani-CSF) et Damiano Cima (Nippo-Vini Fantini) comptent 7 minutes d'avance sur un peloton qui roule à un train de sénateur.

-- 

Bonjour à toutes et à tous, et bienvenue pour suivre en direct le final de la 4e étape du Tour d'Italie ! 235 kilomètres sont à parcourir ce mardi entre Orbetello et Frascati.

0 commentaire