18/05/19 - 11:25
Terminé
Tortoreto Lido - Pesaro
0km
?km
Tour d’Italie • Etape8
avant-match

EN DIRECT / LIVE.
Tortoreto Lido - Pesaro
Tour d’Italie - 18 mai 2019

Tour d’Italie - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 18 mai 2019 et débute à 11:25. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Temps forts 
 
 Supprimer
17:40 

Rendez-vous demain pour la 9e étape, un chrono entre Riccione et Saint-Marin, long de 34,8 km et comprenant une montée finale irrégulière.

17:15 

Le classement de l'étape :

17:08 

Ackermann a été déposé en parfaite position, à 200 mètres de la ligne, mais Ewan était bien le plus fort. Démare, mal placé à la sortie du dernier virage, termine 6e.

FINISH

Caleb Ewan s'impose devant Elia Viviani et Pascal Ackermann.

500 M 

Bora-Hansgrohe reprend la tête avant le dernier virage.

700 M 

Sénéchal prend la tête pour Viviani, un peu loin. Le sprint va être lancé.

1 km

Formolo remonte en tête de peloton, Ackermann a maintenant trois "lanceurs".

1,5 km 

Ackermann est en troisième position, dans la roue de deux équipiers. Ewan, Démare et Viviani suivent, dans cet ordre.

2 km 

Deceuninck Quick Step est toujours en tête... mais Viviani est assez loin. Bora-Hansgrohe reprend la main, pour Ackermann. Le champion d'Italie se replace, seul.

3 km 

Attention, le dernier kilomètre est compliqué, avec un virage à moins de 200 mètres de la ligne, notamment. Le peloton semble composé de 80 coureurs.

4 km 

Il ne pleut plus mais la route est humide. Personne n'accélère dans la descente pour l'instant. Encore 1,5 km avant le plat final.

5 km 

La Deceuninck - Quick Step prend la tête, avec Capecchi et Jungels.

6 km 

Côté sprinteur, Ewan et Ackermann sont les mieux placés.

6 km 

La Jumbo-Visma roule pour Roglic, en deuxième position.

6,7 km 

Attaque de Ciccone ! Il ne fait pas l'écart. Vervaeke, Bidard et lui sont repris sur le sommet.

7 km 

Ciccone, Bidard et Vervaeke n'ont plus que 5 secondes d'avance.

7,5 km 

Le peloton s'amenuise. Plus que 10 secondes d'avance pour le trio de tête !

8 km 

Ciccone roule avec Bidard. Vervaeke revient au train ! Encore 16 secondes d'avance pour les deux hommes, sur un peloton mené par la Lotto Soudal.

9 km

Accélération de François Bidard ! Louis Vervaeke pète, Giulio Ciccone résiste.

9 km 

Bidard, Ciccone et Vervaeke ont 16 secondes d'avance au pied du Monte San Bartolo, dernière côte du jour, non répertoriée.

10 km

20 secondes d'avance pour le trio de tête, à dix bornes de l'arrivée.

13 km 

Les coureurs sont dans une portion descendante. Les trois hommes de tête ont 29 secondes d'avance sur un peloton emmené par la Lotto Soudal. Ewan est en 3e position, Ackermann juste derrière avec deux équipiers.

15 km 

La Lotto Soudal reprend le manche. 31 secondes d'avance pour le trio de tête, qui collabore efficacement.

15 km 

Simon Yates est très bien placé en tête de peloton.

15 km 

33" d'avance pour Ciccone, Bidard et Vervaeke.

16 km

Il commence à pleuvoir. Cela va ajouter de la tension, en ce final tortueux.

17 km 

Rappel du final. Alors que le peloton, Jay McCarthy en tête, met vraiment en route : 38".

18 km 

500 mètres d'avance pour le trio de tête. Soit 40 secondes.

19 km 

Bora-Hansgrohe et Groupama - FDJ se relaient pour stabiliser l'écart (43").

19 km 

47" d'avance pour Ciccone, Bidard et Vervaeke.

20 km

Groupama - FDJ reprend le flambeau, à l'avant du peloton. Le trio de tête a maintenant 30 secondes d'avance, les équipes de sprinteurs vont devoir se remettre au travail, et vite, le final étant peu propice à l'organisation d'une poursuite.

21 km 

Movistar et Mitchelton-Scott sont en tête de peloton. Deux équipes qui assurent un tempo... les trois hommes de tête en profitent pour creuser l'écart : 20".

21 km 

Avec 32 points au classement de la montagne, Ciccone compte maintenant 14 unités de marge sur Pedrero et Masnada.

22 km

Jakub Mareczko est distancé par le peloton.

23 km 

10 secondes d'avance pour François Bidard (AG2R La Mondiale), Louis Vervaeke (Sunweb), Giulio Ciccone (Trek - Segafredo), qui viennent de sortir.

24 km

Giulio Ciccone passe en tête du dernier 4e catégorie du jour et empoche 3 points. Il devance Vervaeke (2 pts) et Bidard (1 point). Les trois hommes ont 5 secondes d'avance sur le peloton et insistent.

24 km

Bidard attaque à son tour.

24 km

Attaque de Vervaeke. Contre de Ciccone. Il reste 600 mètres dans cette bosse.

25 km 

Le rythme augmente. Conti, maillot rose, est bien placé.

Valerio Conti - Giro d'Italia 2019 stage 7 - Getty Images
25 km 

Le peloton est dans la bosse "Gabicce Monte". Cela roule au train, pas de quoi mettre en difficulté les meilleurs sprinteurs.

26 km

Ciel couvert au-dessus du peloton. Mais sans pluie, pour l'instant, à l'approche d'un final tortueux.

28 km 

2 kilomètres encore avant le pied de la dernière bosse répertoriée du jour : Gabicce Monte (4e catégorie).

8e étape du Tour d'Italie 2019
28 km 

La Bahrain Merida de Nibali est aussi bien placée... les favoris du Giro craignent semble-t-il ce final.

29 km 

Trois équipes occupent l'avant du peloton : Groupama - FDJ pour Démare, Bora-Hansgrohe pour Ackermann et Mitchelton-Scott, sans doute pour assurer un bon placement à Yates. La Lotto Soudal d'Ewan reprend la tête.

30 km

L'échappée est terminée. Frapporti a fait plus de 200 kilomètres à l'avant. Peloton groupé.

32 km 

Moschetti est en queue de peloton, avec deux équipiers. Le sprinteur de la Trek - Segafredo a peut-être eu un problème mécanique.

32 km 

Classement général du grand prix de la montagne mis à jour :

1. Ciccone 29 points

2. Masnada, 18 points

- Pedrero, 18 points

4. Frapporti, 15 points

34 km 

Frapporti et Ciccone sont en tête de course avec 21" d'avance sur le peloton. Les deux hommes ont un dernier grimpeur à se disputer, dans une dizaine de bornes.

35 km

Ciccone discute avec Frapporti avant de lancer son sprint. Il prend le dessus sur son compatriote, échappé depuis près de 200 kilomètres... Le maillot bleu prend le dessus et empoche 3 points, Frapporti 2. Caruso marque 1 point, en passant en tête du peloton.

36 km 

En prenant 9 points au sommet du premier grimpeur du jour, Frapporti est monté en 4e position du classement du maillot bleu. Il tente ainsi de résister au retour de Ciccone. Il a encore 4-5 secondes d'avance, à 500 mètres du sommet.

37 km 

Cette montée est roulante, surtout en son final. Les coureurs sont sur des "pentes" de 3%.

38 km

Ciccone attaque en tête de peloton, pour les points du grimpeur. Il a 2,5 km pour reprendre Frapporti.

38 km 

Cima craque en tête de course. Frapporti s'offre un peu de rab en tête de course. Il n'a plus que dix secondes d'avance sur le peloton.

39 km 

Les coureurs sont dans le Monteluro (4e catégorie).

41 km 

Les trains des différentes équipes se mettent en place, pour assurer un bon placement à leurs leaders respectifs.

42 km 

Le peloton est nerveux, à l'approche du final, plus accidenté que la première partie de course. Cela a pour effet de réduire l'avance du duo de tête très rapidement. Plus que 40".

45 km 

Encore dix bornes avant le sommet du prochain grimpeur, 5-6 km avant son pied.

45 km 

Une minute d'avance pour Frapporti et Cima.

45 km 

UAE est dans la roue du duo de rouleurs de la Lotto Soudal. Conti est bien placé.

46 km 

Campenaerts et De Gendt se relaient en tête du peloton. Les deux coureurs de Lotto Soudal n'amusent pas la galerie : 1'05".

48 km 

1'20", l'écart décroît à un rythme régulier.

53 km 

Au pied de la descente de Candelara (bosse non répertoriée), les deux hommes de tête ont 1'40" d'avance sur un peloton qui a tout intérêt à ne pas revenir trop vite.

8e étape du Tour d'Italie 2019
58 km

L'écart tombe sous les 2 minutes (1'55").

60 km 

Arrivée de la course prévue entre 17h et 17h15.

60 km 

La Lotto Soudal est en nombre à l'avant du peloton. Caleb Ewan affiche son ambition.

64 km 

2'37" d'avance pour les deux coureurs italiens qui sont en tête de la course depuis 170 kilomètres.

68 km

Ciccone (Trek - Segafredo), maillot bleu de meilleur grimpeur sur le dos, prend la troisième place au sommet du Monte della Mattera en se détachant du peloton à 100 mètres de la ligne.

1. Frapporti (ANS) 9 pts

2. Cima (NIP) 4 pts

3. Ciccone (TFS) 2 pts

4. De Gendt (LTS) 1 pt

70 km

Frapporti passe en tête au sommet du Monte della Mattera (3e catégorie) devant Cima, qui a perdu quelques mètres sur lui, lors de la fin de cette ascension.

76 km 

Rappel du final de l'étape. Un sprint ? Pas forcément...

77 km 

Cela monte tranquille aux deux étages de la course, dans un village.

78 km 

Personne n'a sprinté dans le peloton, 2'43" derrière le duo de tête. Le Gac passe en tête "naturellement".

78 km 

Dans la foulée, les hommes de tête débutent le Monte della Mattera (3e catégorie).

79 km

Frapporti passe en tête du deuxième sprint intermédiaire du jour, à Calcinelli. Cima ne lui a pas disputé. Ce sprint attribue des secondes de bonifications, et non des points pour le maillot cyclamen.

80 km 

Un kilomètre à parcourir pour la tête de course, avant le deuxième sprint intermédiaire du jour.

85 km

La "règle des 3 kilomètres", qui n'était pas prévue pour cette étape, a été ajoutée par le jury. En revanche, pas de neutralisation des temps à six kilomètres de l'arrivée. Cette possibilité était évoquée depuis hier soir, la dernière descente du jour, potentiellement sous la pluie, étant jugée dangereuse par certains directeurs sportifs.

86 km

Le peloton accuse un retard de 3'25" sur le duo de tête.

90 km 

Rappel de la composition de l'échappée : Marco Frapporti (Androni Giocattoli - Sidermec) et Damiano Cima (Nippo Vini Fantini Faizanè). Ces deux coureurs comptent 4 minutes davance sur un peloton emmené par la Lotto Soudal, la Bora-Hansgrohe et la Groupama - FDJ.

Marco Frapporti (Androni) and Damiano Cima (Nippo Vini Fantini).
96 km 

Thomas De Gendt tient la barre depuis une quinzaine de kilomètres, en tête de peloton. L'écart n'est plus que de 3'40".

100 km

4 minutes d'écart entre l'échappée et le peloton, à 100 bornes de l'arrivée.

107 km 

Prochain sprint intermédiaire dans une trentaine de bornes, à Calcinelli, juste avant que le parcours ne se corse un peu.

8e étape du Tour d'Italie 2019
108 km

Arnaud Démare fait le sprint intermédiaire à Pascal Ackermann... le Français prend la 3e position (6 points), l'Allemand la 4e (5 points, sans user beaucoup de force.

1. Cima (NIP) 12 pts

2. Frapporti (ANS) 8 pts

3. Démare (GFC) 6 pts

4. Ackermann (BOH) 5 pts

5. Selig (BOH) 4 pts

6. Guarnieri (GFC) 3 pts

7. Gendt (LTS) 2 pts

8. Benedetti (BOH) 1 pt

111 km 

Thomas De Gendt (Lotto Soudal) vient donner un coup de main à Olivier Le Gac (Groupama - FDJ) et Cesare Benedetti (Bora-Hansgrohe), en tête de peloton, pour Caleb Ewan.

112 km

Cima passe en tête du premier sprint intermédiaire, devant Frapporti, à Senigallia. Derrière, Démare et Ackermann vont peut-être sprinter pour la 3e place.

117 km

5'27 de marge pour le duo italien, en tête de la course.

120 km

Le peloton est à l'heure du ravito.

120 km

Le temps est clément, pour l'instant... il pourrait pleuvoir dans le final.

122 km

Marco Frapporti (Androni Giocattoli - Sidermec) et Damiano Cima (Nippo Vini Fantini Faizanè) ouvrent la route. Ils comptent toujours un peu plus de 5 minutes d'avance sur un peloton en contrôle.

Marco Frapporti (Androni) and Damiano Cima (Nippo Vini Fantini).
125 km

CLASSEMENT PAR ÉQUIPES – La Movistar a pris la tête du classement par équipes jeudi, en plaçant deux de ses membres dans l’échappée gagnante. Rojas et Pedrero ont récidivé hier (vendredi), consolidant la place de leader de sa formation.

1. Movistar

2. Deceuninck - Quick Step, à 5’55"

3. Androni Giocattoli – Sidermec, à 6’29"

4. AG2R La Mondiale, à 6’43"

5. Mitchelton-Scott, à 10’25"

Giro d'Italia - Presentation Movistar team
128 km

CLASSEMENT DE LA MONTAGNE – Giulio Ciccone porte le maillot de meilleur grimpeur. Trois côtes (une de troisième catégorie, deux de quatrième) attribueront des points ce samedi.

1. Giulio CICCONE (Trek - Segafredo) : 24 points

2. Fausto MASNADA (Androni Giocattoli - Sidermec, PHOTO) : 18 points

- Antonio PEDRERO (Movistar) : 18 points

4. Valerio CONTI (UAE Emirates) : 8 points

- Andrey ZEITS (Astana) : 8 points

Fausto Masnada
129 km 

5'47" d'avance pour le duo de tête.

133 km 

Final tortueux en perspective...

135 km 

Olivier Le Gac (Groupama - FDJ) assure le tempo, en tête de peloton, dans l'optique de permettre à Arnaud Démare de sprinter pour la gagne dans un peu plus de 3 heures.

136 km

CLASSEMENT PAR POINTS – Pascal Ackermann, sprinteur le plus en vue en ce début de Giro, domine le classement par points et porte donc le maillot cyclamen, dont peu de coureurs semblent avoir fait un objectif, même si Arnaud Démare, notamment, est en embuscade. Déclassé à l’arrivée de la 3e étape et qui plus est pénalisé de 50 points, le champion d’Italie, Elia Viviani, n’est plus dans le coup. Fernando Gaviria, quant à lui, a abandonné hier (vendredi).

1. Pascal ACKERMANN (Bora-Hansgrohe) : 133 points

2. Arnaud DEMARE (Groupama - FDJ) : 87 points

3. Caleb EWAN (Lotto Soudal) : 66 points

4. Richard CARAPAZ (Movistar) : 50 points

5. José Joaquin ROJAS (Movistar) : 32 points

- Matteo MOSCHETTI (Trek - Segafredo) : 32 points

Giulio Ciccone, Valerio Conti and Pascal Ackermann, 8th stage, Giro d'Italia 2019
137 km 

5'24" pour Frapporti et Cima, à une dizaine de bornes de la zone de ravitaillement, qui précède de peu le premier sprint intermédiaire du jour. Rappel du parcours :

8e étape du Tour d'Italie 2019
138 km

CLASSEMENT DU MEILLEUR JEUNE – Miguel Angel Lopez (PHOTO), vainqueur sortant, est encore en lice pour le maillot blanc, porté par Giovanni Carboni depuis hier (vendredi), à la suite d’une échappée fleuve jeudi. Les Français Nans Peters et Valentin Madouas pourraient candidater demain (dimanche) pour ce maillot, lors d'un chrono de 34,8 bornes.

1. Giovanni CARBONI (Bardiani - CSF)

2. Nans PETERS (AG2R La Mondiale), à 28"

3. Valentin MADOUAS (Groupama - FDJ), à 36"

4. Sam OOMEN (Sumweb), à 3’16"

5. Miguel Angel LOPEZ (Astana), à 4’27"

6. Hugh CARTHY (EF Education First), à 4’59"

7. Pavel SIVAKOV (Ineos), à 5’07"

8. Tao GEOGHEGAN HART (Ineos), à 6’02"

9. Ben O’Connor (Dimension Data), à 6’42"

10. Lucas HAMILTON (Mitchelton-Scott), à 7’24"

Miguel Angel Lopez lors de la première étape du Giro
140 km

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL – Peu de changements, si ce n’est aucun, à prévoir ce samedi dans un classement général pour l’instant dominé par des baroudeurs.

1. Valerio CONTI (UAE Emirates)

2. José Joaquin ROJAS (Movistar), à 1’32"

3. Giovanni CARBONI (Bardiani - CSF), à 1’41"

4. Nans PETERS (AG2R La Mondiale), à 2’09"

5. Valentin MADOUAS (Groupama - FDJ), à 2’17"

6. Amaro ANTUNES (CCC), à 2’45"

7. Fausto Masnada (Androni Giocattoli - Sidermec), à 3’14"

8. Pieter SERRY (Deceuninck - Quick Step), à 3’25"

9. Andrey AMADOR (Movistar), à 3’27"

10. Sam OOMEN (Sunweb), à 4’57"

11. Pello Bilbao (Astana), à 5’23"

12. Primoz ROGLIC (Jumbo-Visma), à 5’24"

13. Davide FORMOLO (Bora-Hansgrohe), à 5’24"

14. Tony GALLOPIN (AG2R La Mondiale), à 5’34"

15. Simon YATES (Mitchelton-Scott), à 5’59"

16. Vincenzo NIBALI (Bahrain Merida), à 6’03"

17. Miguel Angel LOPEZ (Astana), à 6’08"

18. Rafal MAJKA (Bora-Hansgrohe), à 6’13"

19. Mattia CATTANEO (Androni Giocattoli - Sidermec), à 6’16"

20. Bauke MOLLEMA (Trek - Segafredo), à 6’19"

Giro d'Italia 2019, Vincenzo Nibali and Valerio Conti
150 km

POINT SUR LA COURSE – Contrairement à hier (vendredi), l’échappée s’est formée très rapidement. Nathan Brown (EF Education First), Marco Frapporti (Androni Giocattoli - Sidermec) et Damiano Cima (Nippo Vini Fantini Faizanè) ont pris le large après cinq kilomètres. Seuls les deux derniers cités sont encore en tête. Frapporti et Cima ont 5’40" d’avance sur un peloton emmené par Bora-Hansgrohe, pour Pacal Ackermann, et Groupama - FDJ, pour Arnaud Démare.

13:35

PARCOURS FAVORABLE AUX SPRINTEURS ?

Les sprinteurs ont une chance de s’expliquer à Pesaro, mais l’étape ne leur semble pas réservée. Dans les cent dernières bornes, plusieurs petites bosses peuvent favoriser les desseins des baroudeurs, tout comme le final technique, la journée difficile de la veille, les conditions atmosphériques voire l’abandon d’un des hommes les plus rapides du peloton : Fernando Gaviria. Cependant, pour l’instant, la physionomie de la course doit seoir aux grosses cuisses…

13:32

Le départ de cette étape – la plus longue du 102e Giro – a été donné en fin de matinée (départ fictif à 11h15, réel une dizaine de minutes plus tard).

13:30 

Bonjour, bienvenue sur Eurosport.fr pour suivre en direct commenté la 8e étape du Tour d’Italie, longue de 239 kilomètres, entre Tortoreto Lido et Pesaro.

8e étape du Tour d'Italie 2019
0 commentaire