C'est un lundi de repos qui va laisser des traces. Et ce mardi, le Giro s'apprête à reprendre sans plusieurs de ses protagonistes. Dans un communiqué, l'organisateur RCS Sport a annoncé huit cas positifs au Covid-19 detectés sur les 571 tests PCR effectués. Et deux équipes restent sur le carreau. Frappée par quatre contaminations au sein de son staff, l'équipe australienne Mitchelton-Scott, déjà privée de Simon Yates positif au coronavirus samedi, a annoncé son retrait avant le départ de la 10e étape à Lanciano.

Tour d’Italie
Changement de parcours : pas de passage du Giro en France samedi
IL Y A 11 MINUTES

"Après deux séries de résultats négatifs au Covid-19 vendredi et samedi, l'équipe a été informée de quatre résultats positifs pour les membres du personnel après des tests effectués dimanche soir", a expliqué la formation australienne, l'une des dix-neuf appartenant au WorldTour. "Compte tenu de notre responsabilité envers nos coureurs et notre personnel, le peloton et l'organisation de la course, nous avons pris la décision ferme de nous retirer du Giro", a déclaré son directeur général, Brent Copeland. "Heureusement, les personnes touchées sont asymptomatiques ou présentent des symptômes légers".

Avec Kruijswijk, l'hécatombe des favoris se poursuit

Mais ce n'est pas tout. Deux coureurs de deux autres équipes ont également été testés positifs lors des tests menés pendant la journée de repos et ont dû quitter la course. Le Néerlandais Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma), troisième du Tour de France 2019, poursuit la liste des favoris de ce Giro (11e avant la 10e étape mardi) contraints à mettre pied à terre. Son équipe a annoncé un peu plus tard son retrait de la course, de son plein gré.

Le sprinteur de la Sunweb Michael Matthews, peu en vue jusque-là a aussi été placé à l'isolement, signant la fin de son Giro. Sa formation a pour sa part choisi de poursuivre le Giro, alors que Wilco Keldermann figure parmi les très sérieux prétendants à la victoire finale. "Tous les autres coureurs sont revenus avec un test négatif, et à ce stade, aucun autre membre de l'équipe ne montre de symtômes du Covid-19, précise Sunweb dans un communiqué. L'équipe va continuer de tout surveiller de près dans la bulle, en agissant avec autant de discipline que possible et en faisant le maximum."

Lors du Tour de France en septembre, les tests PCR effectués après la première journée de repos avaient eux aussi décelés des cas positifs : un membre de staff de quatre équipes, mais surtout le directeur de la Grande Boucle Christian Prudhomme. En revanche, aucun coureur n'avait été contaminé durant l'épreuve.

(Avec AFP)

Tour d’Italie
O'Connor s'offre une victoire de prestige, aucun changement au général
IL Y A 2 HEURES
Tour d’Italie
Tratnik au forceps, Almeida opportuniste
HIER À 14:42