Ce Giro n’en était plus à une pirouette près. Tao Geoghegan Hart, favori au matin de la dernière étape, a remporté le Tour d’Italie des outsiders, ce dimanche à Milan. Il a battu de 39 secondes le porteur du maillot rose Jai Hindley (Sunweb), dans le chrono final, alors que les deux hommes n’étaient départagés que par des centièmes avant cette ultime bataille. Le bouquet est revenu à son coéquipier chez Ineos-Grenadiers, Filippo Ganna, qui en a récolté quatre durant l’épreuve.

Tour d’Italie
Merckx : "Geoghegan Hart, c'est un coeur en or avec une vraie ambition, je l'aime beaucoup"
26/10/2020 À 17:06

Geoghegan Hart est longtemps resté dans l’ombre

Venu sur le 103e Giro avec la casquette de lieutenant de Geraint Thomas, Geoghegan Hart a endossé le costume de leader de sa formation après le retrait du Gallois, avant la 4e étape, à la suite d’une chute due à un bidon. Mais il a continué à évoluer sous les radars, dans cette course qui a vu tous ses principaux courtisans la quitter en cours de route (Thomas donc, mais aussi Steven Kruijswijk et Simon Yates) ou décevoir (Jakob Fuglsang, 6e du général, Vincenzo Nibali, 7e).

Geoghegan Hart a seulement pointé le bout de son nez il y a sept jours, en s’imposant à Piancavallo, passant de la 11e à la 4e place. Puis lors de la dernière semaine, lui et son équipe ont eu raison du duo Jai Hindley (2e) - Wilco Kelderman (3e). Un duo au sein duquel la carte maîtresse n’était pas la bonne – lors des deux ultimes étapes de montagne en tout cas –, ce qui a sans doute contribué à coûter la victoire à la formation Sunweb.

Jai Hindley of Australia and Team Sunweb / Tao Geoghegan Hart of The United Kingdom and Team INEOS Grenadiers Pink Leader Jersey / Wilco Kelderman of The Netherlands and Team Sunweb / Celebration / during the 103rd Giro d'Italia 2020, Stage 21

Crédit: Getty Images

Le général et sept étapes pour Ineos-Grenadiers

Résultat : Tao Geoghegan Hart décroche son premier Grand Tour à l’âge de 25 ans, couronnant d’un point d’exclamation majuscule l’excellent Giro d’Ineos-Grenadiers, qui a gagné un tiers des étapes (7 sur 21). La dernière ne semblait pas pouvoir lui échapper, avec ce contre-la-montre plat de 15,7 km que Ganna (lauréat des trois chronos) a écrasé, à 54,6 km/h de moyenne, battant Victor Campenaerts (NTT Pro Cycling, 2e) et son coéquipier Rohan Dennis (3e) de 32".

Joao Almeida (Deceuninck-Quick Step), longtemps en course pour la victoire finale, a quant à lui subtilisé la 4e place du classement général à Pello Bilbao (Bahrain-McLaren) pour 12 secondes. Le jeune Portugais (22 ans) a signé le meilleur résultat du Top 10 sur ce chrono (4e à 40"), devant Kelderman (11e à 55") et Geoghegan Hart (13e à 58").

Le Tour d’Italie des premières

Arnaud Démare a de son côté bouclé son Tour d’Italie avec une 39e place, juste derrière le grand battu du jour (Hindley, 38e à 1’37"). Le sprinteur français de la Groupama-FDJ repart pour la première fois d’un Grand Tour avec un maillot distinctif : le paletot cyclamen du classement par points. Tandis que le maillot bleu revient à Ruben Guerreiro (EF Pro Cycling). Une première, là encore.

Le tableau d’honneur de ce Giro a ainsi mis en avant des coureurs qui n’avaient jamais été à pareille fête. Il a aussi été le Tour d'Italie de la déroute pour les Transalpins, avec pour meilleur résultat au général la modeste 7e place de Nibali - un camouflet inédit pour eux en 103 éditions. Le temps dira si ce Grand Tour aura représenté une parenthèse dans l'histoire du cyclisme, en cette année particulière, ou marqué l'avènement de champions et dessiné des tendances pérennes.

"Geoghegan Hart, on le voit venir depuis un petit moment"

Tour d’Italie
Nouvelle génération, nouveau style : Ineos, plus vivante que jamais
26/10/2020 À 11:04
Tour d’Italie
"Geoghegan Hart, on le voit venir depuis un petit moment"
25/10/2020 À 22:05