Il va falloir par compter sur lui. Inattendu leader depuis onze jours, João Almeida a fait mieux que se défendre lors du chrono de 34 km entre Conegliano et Valdobbiadene. Sixième de cette 14e étape, le Portugais de la Deceuninck-Quick Step a parfaitement géré sa course pour reprendre du temps à tous ses adversaires. Au général, il devance toujours Wilco Keldermann (Sunweb, + 56’’) mais le Néerlandais est son seul adversaire à moins de deux minutes. Favori du Giro, Vincenzo Nibali (Trek-Segafredo) a déçu, au contraire du champion du monde du chrono Filippo Ganna (INEOS Grenadiers). Large vainqueur de ce chrono devant son coéquipier Rohan Dennis, le Transalpin a ajouté un 3e succès d'étape sur l’épreuve.

Tour d’Italie
Changement de parcours : pas de passage du Giro en France samedi
IL Y A UN JOUR

Almeida confirme sa forme étincelante

On savait que ce contre-la-montre allait mériter son surnom d’épreuve de vérité et que le classement général s’en retrouverait bouleversé. Mais on ne se attendait peut-être pas à un tel chavirement. Alors que le Tour d’Italie pouvait se targuer jusqu’ici d’un vrai suspense pour le maillot rose, avec neuf coureurs en moins de deux minutes, ce n’est plus du tout le cas maintenant. Ils ne sont plus que deux dans ce cas désormais… Et pas franchement ceux que l’on attendait au départ de Palerme. Initialement censé être le lieutenant de Remco Evenepoel, Joao Almeida s’éclate en leader de rechange. Pour le premier contre-la-montre de plus 30km de sa carrière, le Portugais a prouvé qu’il était déjà un rouleur de qualité en prenant la 6e place. Une performance bluffante une nouvelle fois pour le néo-pro, surtout dans la manière.

Très bien parti (14’’ d’avance sur Keldermann après 7km), le coureur de la Deceuninck-Quick Step a pourtant semblé coincer au-delà du vingtième kilomètre, comme si la distance était trop longue (4’’ au 3e inter). Mais, en parfait gestionnaire de l’effort solitaire, Almeida en a remis une couche dans le final pour repousser le Néerlandais à 16’’. De quoi repousser le leader de la Sunweb à 56’’ au général. Mais les deux hommes peuvent se satisfaire de leur journée, tant ils ont repoussé loin la concurrence. Grands favoris annoncés du Giro, Vincenzo Nibali et Jakob Fuglsang ont concédé 1’23’’ et 1’42’’ au maillot rose, des écarts assez semblables à ceux de Domenico Pozzovivo (+ 1’30’’) et de Pello Bilbao (+1’18’’). Et, finalement, le "meilleur" des favoris a été Rafal Majka, auteur d’un excellent chrono (+ 1’06’’) et nouveau 6e du classement général. Mais si loin d’Almeida…

Ganna triple la mise

Au classement, le Portugais compte donc 56’’ d’avance sur Wilco Keldermann mais, surtout, le 3e du général, toujours Pello Bilbao, est désormais repoussé à 2’11 du maillot rose ! L’Espagnol est l’un des rares membres du top 10 à avoir résisté au retour fracassant de Brandon McNulty (3e, + 1’09’’), passé de la 11e à la 4e place (2’23’’) du général. Très attendus, Vincenzo Nibali, Domenico Pozzovivo et Rafal Majka se tiennent en trois secondes mais pointent désormais à 2’30’’ (et 2’33’’) d’un maillot rose dont Jakob Fuglsang (Astana, + 4’08’’) doit sans doute déjà commencer à faire le deuil. Mais, dimanche, à Piancavallo, un nouveau Giro commence avec le début de la très haute montagne et personne, pas même lui, ne sait vraiment comment s’y débrouillera Joao Almeida. Même si sa forme pousse à l’optimisme.

Celle de Filippo Ganna (INEOS Grenadiers) laisse rêveur. Déjà vainqueur du chrono inaugural à Palerme, le champion du monde de l’exercice a remis ça à Valdobbiadene en s’offrant une troisième victoire d’étape sur ce Tour d’Italie. Déjà dominé aux Mondiaux et à Palerme, son équipier australien Rohan Dennis n’a encore rien pu faire et a dû se contenter de la 2e place (+ 26’’). Sauf abandon, les deux hommes devraient une nouvelle fois se livrer bataille à Milan dans l’ultime chrono. Côté Français, notons la performance encourageante pour Aurélien Paret-Peintre, auteur d’un meilleur chrono (28e, + 3’06’’) que Fuglsang. Et le Français d’AG2R La Mondiale est toujours dans le top 20 du classement général.

Tour d’Italie
O'Connor s'offre une victoire de prestige, aucun changement au général
HIER À 14:25
Tour d’Italie
Tratnik au forceps, Almeida opportuniste
20/10/2020 À 14:42