461 jours. Une éternité à l'échelle d'un coureur comme Peter Sagan. Depuis sa dernière victoire, l'attente était devenue si longue qu'elle pouvait uniquement prendre fin de cette manière. Par une journée pas banale - c'est peu de le dire - dont on ne retiendra finalement que le récital d'un homme. Sur la 10e étape du Tour d'Italie, Peter a fait du Sagan et cette fois-ci, il en a été récompensé.

"Je suis très content. Que puis-je dire d'autre ?, s'est-il interrogé au micro de la Chaîne L'Equipe après son coup d'éclat. Enfin ! Ça fait un bout de temps que j'essaie. Je me suis accroché sur Milan San-Remo, sur le Tour de France, j'ai toujours tout donné. Mais ça commençait à faire."

Tour d’Italie
Le show Sagan, la poisse Fuglsang
13/10/2020 À 14:08
Je n'avais pas de plan, j'ai gagné avec mon propre style

Le Slovaque n'avait plus levé les bras depuis le 10 juillet 2019, à Colmar. Un mois après avoir échoué dans sa quête d'un 8e maillot vert sur le Tour, quelques jours après avoir été laminé par Arnaud Démare, le triple champion du monde a pris sa revanche. Avec la manière.

Sorti très tôt, costaud dans les côtes, Sagan a conclu une échappée de plus de 130 km sous des conditions météorologiques difficiles ce mardi. Et tout cela, sans le moindre calcul. "Je n'avais de plan, a-t-il assuré. J'ai gagné avec mon propre style. Je me suis dit : 'Fais ta course, fais le show et il va se passer quelque chose.'"

Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), vainqueur en solitaire d'une superbe 10e étape du Giro 2020

Crédit: Getty Images

Démare a lutté avant de se résigner

Mieux, la star de Bora-Hansgrohe a donné la leçon à la Groupama-FDJ, à laquelle il avait reproché de "manquer de cran", vendredi dernier. Entre Lanciano et Tortoreto, elle s'est décidée à rouler pour tenter de protéger au mieux le maillot cyclamen de son leader, qui a même participé à la poursuite. En vain.

"Ça a été une belle partie de manivelles, a admis Démare sur la Chaîne L'Equipe. Sagan est parti, on a tenté de revenir mais on perdait du terrain. On connaît ses capacités pour prendre l'échappée et gagner le classement par points. C'est mérité pour lui. On a décidé ensuite de se concentrer sur demain." Mercredi, Rimini pourrait en effet être le théâtre d'un nouveau duel entre les deux hommes, séparés de 20 unités dans la course au maillot cyclamen.

En attendant, Sagan peut savourer : à 30 ans, il s'est désormais imposé au moins une fois sur les trois Grands Tours, intégrant une caste de cent coureurs, ce alors qu'il n'avait jamais participé au Giro avant cette édition. Ça valait le coup d'attendre.

Peter Sagan fête son succès lors de la 10e étape du Giro

Crédit: Getty Images

Tour d’Italie
Cas de Covid-19 sur le Giro : Jumbo-Visma et Mitchelton-Scott hors-course !
13/10/2020 À 10:05
Tour d’Italie
Changement de parcours : pas de passage du Giro en France samedi
IL Y A UNE HEURE