AFP

RadioShack: Andy Schleck réagit au départ de son frère Frank

Andy Schleck: "Peut-être qu'ils vont me virer aussi…"
Par Eurosport

Le 05/07/2013 à 14:31Mis à jour Le 05/07/2013 à 17:57

Andy Schleck n'a pas apprécié et pas davantage compris la mise à l'écart de son frère, Frank, par RadioShack-Leopard. Il ne s'est pas gêné pour le faire savoir.

La nouvelle est tombée jeudi soir. L'équipe RadioShack-Leopard a annoncé que le non-renouvellement du contrat de Frank Schleck, dont la suspension d'un an suite à son contrôle positif à un diurétique (la xipamide) lors du Tour de France 2012 doit prendre fin le 14 juillet. Une décision qui a semé le trouble au sein de la formation RSL, d'autant qu'elle survient en plein Tour de France. Pour Andy Schleck, frère cadet de Frank, leader de RadioShack sur ce Tour, c'est même une petite bombe. Le vainqueur (sur tapis vert) du Tour 2010, n'a pas manqué de faire part de son incompréhension et de son mécontentement. "Je suis triste et déçu, je ne sais pas quoi dire. Je ne peux pas comprendre cette décision. Peut-être qu'ils vont me virer aussi…"

Hypothèse peu probable dans l'immédiat. Mais pour son frère, c'est bien fini. "Léopard et ses partenaires ont évalué la situation en vue d'une éventuelle reprise de la collaboration avec l'intéressé, ont expliqué les dirigeants de l'équipe dans un communiqué. A l'issue de cette analyse globale et objective, Leopard et ses partenaires ont décidé la non reprise de la coopération entre Frank Schleck et l'équipe RadioShack". Les sponsors reprochent à Schleck son contrôle, ce qui aurait provoqué le départ d'un parraineur important de l'équipe. Pourtant, pour son jeune frère, cela n'a aucun sens: "le mettre dehors alors que pendant onze mois ils l'ont soutenu, je ne comprends pas; Pour moi, ça ne peut pas être lié à sa suspension. Il doit y avoir autre chose."

Frank Schleck : "Je serai dans le peloton en 2014 au côté d'Andy"

Même incompréhension chez Frank Schleck lui-même, qui a confié son sentiment au journal luxembourgeois Wort vendredi. "Je ne comprends toujours pas cette décision, même avec les meilleures intentions mais il faut l'accepter, juge-t-il. Comment expliquer que durant plus de 11 mois je suis dans l'attente et à une dizaine de jours de ma suspension, je ne fais plus partie de l'équipe? Je suis resté en contact avec l'équipe et j'ai continué à m'entraîner normalement." Jens Voigt, compagnon de route de longue date des frères Schleck, s'est dit "choqué" par cette décision. 'Je pensais que nous allions le retrouver enfin dans l'équipe pour les prochains mois, a déclaré le vétéran allemand. Ce n'est un secret pour personne que nous sommes bons amis. Je lui ai envoyé un message. Il s'entrainait dur et nous avions déjà son programme de course, qui incluait le Tour d'Espagne."

Deux questions se posent maintenant. A court terme, quel sera l'impact de cette annonce sur le comportement de RadioShack sur le Tour, en particulier d'Andy Schleck. Et, à plus lointaine échéance, quel avenir pour Andy et son frère? Concernant le Tour, la réponse ne tardera pas à venir, avec les Pyrénées ce week-end. "J'espère que ça ne l'affectera pas, souligne Voigt. Demain (samedi), c'est la première grande étape de montagne. J'espère qu'Andy pourra transformer sa colère de façon positive en appuyant sur les pédales". Pour 2014, cela reste à voir, mais au vu de ses premières réactions, difficile d'envisager qu'Andy Schleck poursuive sa carrière chez Trek, la structure qui prendra la relève de RadioShack en fin de saison. Sera-t-il auprès de son frère? C'est plus que probable. "Je serai dans le peloton en 2014 au côté d'Andy", a assuré Frank Schleck vendredi.

0
0