12/07/19 - 11:35
Terminé
Belfort - Chalon-sur-Saône
0km
?km
Tour de France • Etape7
avant-match

EN DIRECT / LIVE.
Belfort - Chalon-sur-Saône
Tour de France - 12 juillet 2019

Tour de France - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 12 juillet 2019 et débute à 11:35. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Julien Chesnais
Temps forts 
 
 Supprimer
18:15 

Merci d'avoir suivi ce live en notre compagnie. Bonne fin d'après-midi sur notre site !

18:15

Giulio Ciccone (Trek-Segafredo) conserve le maillot jaune.

17:42

VICTOIRE DE DYLAN GROENEWEGEN !!! Le Néerlandais de Jumbo-Visma remporte la 7e étape à Chalon-sur-Saône. Il s'impose d'un cheveu devant Caleb Ewan (Lotto-Soudal)

1 km

Jansen (Jumbo-Visma) emmène le peloton ! Il se relève avant la flamme rouge. Daniel Oss aux commandes.

2 km 

Geraint Thomas est 4e position alors qu'il reste moins de deux kilomètres ! Va-t-il tenter de faire le kilomètre ? Ce serait bien étonnant.

3 km 

Le peloton vient de franchir la banderole des trois dernières kilomètres. Pas de chute à déplorer. Sauf cassure dans les ultimes hectomètres, tous les favoris seront classés dans le même temps.

5 km

Plus que cinq kilomètres ! Warren Barguil fait l'effort pour se replacer et aider Andre Greipel (Arkéa-Samsic)

6,5 km 

Ineos mène la danse pour protéger Bernal et Thomas.

8 km 

Le peloton file à vive allure vers l'arrivée à Chalon-sur-Saône ! Comme prévu, ça va se finir en sprint massif.

11 km 

On le sentait venir : Yoann Offredo vient d'être élu "combatif du jour".

12,5 km 

FIN DE L'ÉCHAPPÉE ! Après une fugue de 217,5 kilomètres, Yoann Offredo (Wanty-Gobert) et Stéphane Rosseto (Cofidis) sont repris par le peloton.

13 km 

Rossetto se relève. Offredo insiste. Le premier laisse sans doute le prix de la combativité au second !

15 km 

Rossetto et Offredo font pour l'instant jeu égal avec le peloton. Le duo francilien compte 19'' d'avance sur le peloton.

17,5 km 

Kasper Asgreen fait toujours le tempo pour Deceuninck-Quick Step ! Le Danois a décidément la santé sur le Tour.

18 km 

Comme d'habitude, Simon Yates (Mitchelton-Scott) ferme la marche du peloton. Son coéquipier Jack Haig lui tient compagnie. Ainsi que Wout Poels (Ineos).

20 km 

Plus que 20 kilomètres ! Et l'échappée continue son aventure avec 25'' d'avance. Cela fait 210 kilomètres qu'elle a débuté.

24 km 

Offredo et Rossetto semblent jeter leurs dernières forces dans la bataille. Il conserve un avantage de 24''. Soit trois fois rien.

--

Résultats du sprint intermédiaire de Mervans (kilomètre 196,5) :

1. Rossetto, 20 points

2. Offredo, 17 pts

3. Colbrelli, 15 pts

4. Sagan, 13 pts

5. Viviani, 11 pts

6. Matthews, 10 pts

25,7 km 

Devant, Yoann Offredo (Wanty-Gobert) et Stéphane Rossetto (Cofidis) en profitent pour reprendre quelques secondes : 27".

27 km 

Quintana et Dan Martin sont revenus sur le peloton, qui avait clairement ralenti. Il y avait moyen d'éliminer deux prétendants au podium. Mais ni AG2R, ni aucune autre équipe, n'a voulu en profiter.

29 km

QUINTANA ET MARTIN PIÉGÉS ! Le Colombien et l'Irlandais ont été distancés suite à l'accélération des AG2R. Mais ils sont en train de revenir. Car devant, la formation chambérienne s'est relevée.

30 km 

Plus que 15'' d'avance pour Offredo et Rossetto !

32 km

COUP DE FORCE TENTÉ PAR AG2R ! Alors que le peloton est étiré après le sprint intermédiaire, l'équipe de Romain Bardet place un grand coup d'accélérateur en tête de peloton !

32,5 km 

Colbrelli (15 pts) règle le peloton devant Sagan (13 pts), Viviani (11 pts) et Matthews (10 pts).

33 km 

Bahrain-Merida sort le grand jeu pour emmener Sonny Colbrelli !

35 km 

On s'approche du sprint intermédiaire de Mervans ! Les formations des sprinteurs montrent les dents à l'avant du peloton.

36 km 

Écart stable : 1'40''.

40 km 

Petit incident pour Wout Van Aert (Jumbo-Visma). L'ancien porteur du maillot blanc a dû changer de roue arrière (crevaison).

41 km

LES FAVORIS DU JOUR. Une arrivée au sprint semble inéluctable. Alors, pour la victoire, Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step), Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) et Caleb (Ewan) font figures de favoris. Seul le premier a déjà levé les bras sur ce Tour, mardi à Nancy. Côté outsiders, citons Sagan, Kristoff et Matthews.

Elia Viviani of Italy and Deceuninck-Quick-Step (right) celebrates winning stage 4 in front of Alexander Kristoff of Norway and UAE Team Emirates (left) and Caleb Ewan of Australia and Lotto Soudal (far right) during the 106th Tour de France 2019
44 km

L'avance d'Offredo et Rossetto a légèrement augmenté : 1'43''. Le peloton n'est pas pressé de revenir sur le duo de tête, qui va sans doute pouvoir se jouer le sprint intermédiaire. Celui-ci va arriver dans dix kilomètres.

--

L'ART DE CHANGER SES CHAUSSURES EN PÉDALANT.

Vidéo - L'art de changer de chaussures en pédalant

00:46
54 km 

La balade se poursuit sur le Tour. Le duo de tête, échappé depuis maintenant 175 kilomètres, navigue avec 1'25'' d'avance sur un peloton qui somnole.

60 km

Épatant sur le Giro et logiquement absent du Tour, Valentin Madouas fête aujourd'hui ses 23 ans.

65 km 

Offredo et Rossetto roulent avec 1'40'' d'avance sur le peloton.

75 km

Plus que deux minutes d'avance pour l'échappée !

77 km

On a (très) légèrement accéléré. 38,6 kilomètres ont été couverts lors de la quatrième heure de course. La moyenne reste d'une faiblesse remarquable : 35,7km/h.

79 km

Le tracé est plat comme la main jusqu'à l'arrivée. La preuve en images.

Vidéo - Le profil de la 7e étape : pour le peloton, c'est le jour le plus long

01:01
80 km 

Doucement mais sûrement, on se rapproche de l'arrivée. Et le peloton de l'échappée. Plus que 2'22'' d'écart.

90 km 

Offredo et Rossetto n'ont plus que 2'47'' d'avance sur le peloton.

92 km

Voici le dernier kilomètre, en accéléré, de cette 7e étape.

-- 

CICCONE PROLONGE. Giulio Ciccone, le tout nouveau maillot jaune du Tour, restera sous les couleurs de Trek-Segafredo jusqu'en 2021. L'équipe américaine vient tout juste de l'annoncer. "Après le Giro, beaucoup d'équipes ont manifesté de l'intérêt, a expliqué l'Italien dans le communiqué de presse de son équipe. Mais pour moi, il était clair que je voulais rester chez Trek-Segafredo, où je me sens vraiment à la maison."

98 km 

Le duo de tête reperd du terrain sur le peloton : 3'48''.

Stéphane Rossetto et Yoann Offredo constituent l'échappée du jour lors de la 7e étape du Tour de France 2019
100 km

Joint par Eurosport, Alain Deloeuil a évoqué les déboires connus par Cofidis hier lors de la 6e étape. Les problèmes gastriques connus par Nicolas Edet (contraint à l'abandon) ont également touché Anthony Perez, Julien Simon et Christophe Laporte, qui ont eux fini dans les délais. "On n'en connaît pas la cause" affirme le directeur sportif de l'équipe nordiste.

102 km 

L'écart repart à la hausse : 4'37'' en faveur de l'échappée.

110 km

Offredo est passé en tête au sommet de cette dernière bosse du jour. Un point pour lui au classement du meilleur grimpeur.

112 km 

Les coureurs sont dans la dernière ascension du jour : la côte de Nans-sous-Sainte-Anne (4e catégorie).

113 km 

C'est toujours le même trio qui assure le tempo en tête de peloton : Tony Martin (Jumbo-Visma), Maxime Monfort (Lotto-Soudal) et Kasper Asgreen (Deceuninck-Quick Step). Leur travail permet à l'écart de descendre à 2'43''.

115 km 

C'est la mi-course ! Après 3h14 d'effort, le duo de tête n'a plus que trois minutes d'avance sur le peloton, qui gère tranquillement.

120 km

Pour être plus précis, la vitesse moyenne est en fait de 34,58km/h...

123 km 

Nicolas Roche (Sunweb) a été victime d'une chute assez bête tout à l'heure, alors que le peloton roulait en file indienne sur une route sans danger. Une faute de concentration sans doute. L'Irlandais a fait un beau soleil par-dessus son vélo. Il a heureusement pu repartir.

124 km

On évolue toujours à un train très modéré. Depuis le départ, la vitesse moyenne est de 35km/h.

125 km 

Le duo de tête entre dans la zone de ravitaillement avec un avantage de 3'53'' sur le peloton.

--

LA VIDÉO DE LA CHUTE DE VAN GARDEREN. Alors que la 7e étape venait de démarrer et que le peloton roulait à allure très réduite, Tejay Van Garderen (EF Education First) est tombé durement. Le coureur américain, équipier de Rigoberto Uran, a pu repartir et reprendre sa place dans le peloton. Mais il est touché au visage et au genou droit. Une image assez impressionnante.

Vidéo - Victime d'une chute, Van Garderen avait fini l'étape le visage ensanglanté

02:01
130 km 

100 kilomètres ont déjà été parcourus. Et il en reste encore 130 à venir.

131 km 

Derrière les hommes qui mènent la chasse en tête de peloton, on trouve les huit hommes de la Groupama-FDJ. On court en patron du côté de chez Thibaut Pinot.

133 km

ROSSETTO MARQUE DEUX POINTS. On se répartit les récompenses au sein du duo de tête. Tout à l'heure, Offredo était passé en tête la première côte. Cette fois, c'est Rossetto qui a eu l'honneur de franchir en première position la côte de Chassagne-Saint-Denis (3e catégorie). Il marque deux points au classement de la montagne. Et empoche 300 euros de prime. C'est toujours ça de pris.

134 km 

Changement de chaussure pour Jakob Fuglsang ! Le Danois a effectué la manoeuvre auprès de la voiture Astana. Tout à l'heure, on avait vu Mikael Chérel mener une opération semblable.

136 km 

Les coureurs sont actuellement dans la deuxième ascension du jour : la côte de Chassagne-Saint-Denis (3e catégorie, 4,3km à 4,7%).

140 km

Le peloton se rapproche un peu : 3'26''.

145 km 

Cela fait maintenant 82 kilomètres que Yoann Offredo (Wanty-Gobert) et Stéphane Rossetto (Cofidis) sont en tête de course, à explorer le territoire du Doubs. Leur avance sur le peloton ? 3'50'' désormais.

149 km

LE PROFIL DU JOUR . Vous n'avez pas encore du le profil de cette 7e étape ? Il n'est pas trop tard pour le découvrir. Ou le revoir une nouvelle fois.

Vidéo - Le profil de la 7e étape : pour le peloton, c'est le jour le plus long

01:01
--

LAPORTE : "LE GROS DE LA TEMPÊTE EST PASSÉ". Meilleure chance française en cas de sprint, Christophe Laporte a confié ne pas être à 100% de ses moyens ce matin avant le départ de la 7e étape. Touché par l'épidémie qui a sévi au sein de Cofidis, le Varois explique néanmoins que le plus est dur passé. Il espère être de la partie dans l'emballage massif prévu à Chalon-sur-Saône.

Vidéo - Laporte : "Le gros de la tempête est passé"

01:02
154 km 

Les deux hommes de tête ont ralenti leur allure. Dans la deuxième heure de course, ils ont seulement parcouru 33,4 kilomètres. Depuis le départ, la moyenne est de 34,5 km/h. Si le rythme reste ainsi jusqu'à Chalon-sur-Saône, on arrivera vers 18h15 !

161 km

Révélation du début de saison (2e du Tour des Flandres, 3e du Tour de Californie), Kasper Asgreen roule tous les jours à l'avant pour Deceuninck-Quick Step. Le Danois aura-t-il la liberté de prendre une échappée d'ici la fin du Tour ?

165 km

L'écart descend sous les quatre minutes. Stéphane Rossetto (Cofidis) et Yoann Offredo (Wanty-Gobert), les deux baroudeurs du jour, en gardent sous la pédale en vue du final. Mais on le sait, leurs chances d'aller au bout son quasi-nulles.

166 km

Pour l'instant, Giulio Ciccone vit une première journée en jaune très tranquille au milieu du peloton. Et il n'y a pas de raison pour que ça change d'ici l'arrivée à Chalon-sur-Saône. En revanche, l'étape de demain vers Saint-Etienne s'annonce beaucoup plus périlleuse pour l'Italien. Son équipe mettra-t-elle tout en oeuvre pour défendre son maillot jaune ?

Giulio Ciccone, maillot jaune lors de la 8e étape du Tour 2019
169 km 
171 km

Alors que l'écart est de 4'17'', une partie du peloton a décidé de s'arrêter pour satisfaire un besoin naturel.

174 km

Interrogé par letour.fr, Charly Wegelius, le directeur sportif d'EF Education First a donné des nouvelles de Tejay Van Garderen : "Il a des plaies un peu partout, surtout au visage, mais a pu repartir et est accompagné de plusieurs équipiers. Ce n'est jamais bon de tomber comme ça, il a mal, mais on espère que l'étape va être relativement tranquille et on fera le point à l'arrivée."

177 km

Le peloton a repris une minute lors des 15 derniers kilomètres (4'10'' d'écart). Le tempo est imprimé par Martin (Jumbo-Visma), Asgreen (Deceuninck-Quick Step) et Monfort (Lotto-Soudal).

--

CICCONE :"UNE ANNÉE FANTASTIQUE". La Planche des Belles Filles a rendu jeudi son verdict : Giulio Ciccone a détrôné de peu Julian Alaphilippe dans la 6e étape du Tour de France. Le jeune Italien, déjà à son aise sur les routes du Giro au mois de mai (victoire d'étape, maillot de meilleur grimpeur et 16e du général), vit à 24 ans une saison en forme de conte de fées.

Vidéo - Ciccone : "Pour moi, c'est une année fantastique"

01:11
183 km 

L'écart diminue légèrement : 4'40''.

--

INSIDE ARKÉA-SAMSIC : BARGUIL "FRUSTRÉ" PAR LA PLANCHE. Vivez chaque jour l'étape au coeur de la formation Arké-Samsic. Jeudi, la formation française visait la gagne sur la Planche des Belles Filles avec Warren Barguil. Mais le champion de France n'a rien pu faire malgré une attque en début d'ascension.

185 km

Sans surprise, la vitesse moyenne est très faible pour l'instant. Les hommes de tête n'ont parcouru que 35,6 kilomètres dans la première heure.

192 km 

L'écart passe pour la première au-dessus des cinq minutes : 5'11''.

192,5 km

UN POINT POUR OFFREDO. Yoann Offredo (Wanty-Gobert) passe en tête au sommet du col des Ferrières (4e catégorie). Sans avoir eu à sprinter avec Rossetto.

--

COSNEFROY :"PETIT À PETIT, JE RETIRE LES PANSEMENTS". Champion du monde espoirs en 2017, Benoit Cosnefroy faisait partie de l'échappée hier sur la route de la Planche des Belles Filles. S'il n'a pu aller au bout de l'aventure, le Normand était satisfait de retrouver des sensations après sa lourde chute de la 1re étape (cinq points de suture au menton), et une autre connue lors des championnats de France. L'équipier de Romain Bardet s'est confié avant la 7e étape.

Vidéo - Cosnefroy : "Petit à petit, je retire les pansements"

01:02
195,3 km 

Rossetto et Offredo débutent le petit col de Ferrière.

196 km 

Tejay Van Garderen a chuté tout à l'heure. L'Américain a le visage bien amoché. Mais il a pu réintégrer le paquet.

Tejay Van Garderen (EF) sur le Tour 2019
196,5 km 

L'écart grimpe gentiment en faveur de l'échappée : 4'53''.

--

TURGIS ET "LA DAME À L'IMPERMÉABLE ROUGE". Avant le départ de la 7e étape, Anthony Turgis est revenu sur ses malheurs de la veille. Le coureur de Total-Direct Energie était tombé près du sommet du Grand Ballon avec Warren Barguil... Et il a falli remettre ça dans la descente.

Vidéo - Turgis revient sur son "accrochage avec une dame à l'imperméable rouge"

01:52
198 km 

On s'approche de la première des trois difficultés du jour : le col de Ferrière (2,7km à 4,6%). Il est classé en 4e catégorie. Un seul point sera donc à prendre.

200 km 

Plus que 200 kilomètres à parcourir ! La journée est partie pour être très, très longue.

--

100 ANS DE MAILLOT JAUNE : THÉVENET, LE PETIT FRANÇAIS QUI A FAIT CHUTER MERCKX. Le maillot jaune fête ses 100 ans cette année. En 1975, Eddy Merckx remporte le premier de ses deux Tours de France et se souvient de l'étape qui l'a consacré à Praloup.

Vidéo - 100 ans de maillot jaune : Thévenet, le "petit Français" qui a fait chuter Merckx

01:56
201 km 

Écart stabilisé à 4'25'' entre le duo Rossetto-Offredo et le peloton. Gougeard et Naesen semblent avoir été repris.

202 km

Joint au téléphone par Guillaume di Grazia sur Eurosport, le directeur sportif d'AG2R, Julien Jurdie, explique que Gougeard et Naesen avaient simplement envie de se dégourdir les jambes, sans autre idée derrière la tête : "L'étape est longue, il faut bien s'amuser un peu !".

203,5 km

GOUGEARD ET NAESEN SORTENT DU PELOTON ! Mais à quoi jouent donc les deux rouleurs d'AG2R La Mondiale ? Le Belge et le Normand semblent se marrer de leur propre entreprise. Mais quelle est-elle véritablement ?

204 km 

LES RÉCIDIVISTES. Avant même de partir à l'aventure ce vendredi, Offredo et Rossetto étaient déjà les Français les plus vus à l'avant depuis le début du Tour. Offredo cumulait déjà près de 350 kilomètres d'échappée (il aura dépassé les 436,5 kilomètres de Wellens d'ici ce soir) après s'être enfui sur les routes d'Épernay et Nancy. Rossetto, lui, avait un fait un baroud solitaire dans le final de la 1re étape à Bruxelles. Et il faisait lui aussi partie de l'échappée vers Epernay. Les deux hommes, très bons amis, partagent ainsi leur troisième escapade sur ce Tour,

206 km

Kasper Asgreen (Deceuninck-Quick Step) s'est calé sur le rythme des deux fuyards. Le peloton ne perd plus vraiment de temps : 4'28'' de retard.

--

PINOT "NE S'ÉTAIT PAS TROMPÉ". Avant le départ de la 7e étape, Thibaut Pinot est revenu sur sa performance de la veille à la Planche des Belles Filles. Le Français a également été interrogé sur la prestation de Geraint Thomas, qu'il avait désigné comme son "favori numéro un".

Vidéo - Pinot : "Je ne m'étais pas trompé en mettant Thomas favori numéro un"

01:21
217 km 

Deceuninck-Quick Step prend déjà les choses en main alors que l'écart est à pein de 3'43''. La formation belge lorgne sur la victoire d'étape avec son sprinteur Elia Viviani, déjà vainqueur à Nancy mardi.

219,5 km 

Pendant ce temps-là, le duo de tête creuse l'écart : 3'05''.

220 km 

Van Garderen va pouvoir rentrer sur le peloton vu l'allure réduite de ce dernier.

222 km

Van Garderen repart. Il a le visage en sang. Et le genou droit touché.

223 km

LA CHUTE DE VAN GARDEREN ! Le coureur américain d'EF Education est lourdement tombé sur un îlot directionnel. L'ancien maillot jaune Mike Teunissen est lui aussi allé à terre, moins gravement.

--

224 km

Le duo de tête compte 1'35'' d'avance sur le peloton.

--

BARDET :"IL FAUT SE METTRE UN COUP DE PIED AUX FESSES". Au départ de la 7e étape vendredi matin, Romain Bardet s'est montré lucide après sa déconvenue de la veille dans l'ascension de la Planche des Belles Filles. Le Français promet de montrer un autre visage dans les jours qui viennent.

Vidéo - Bardet : "Quand ça va mal, il faut se mettre un coup de pied aux fesses"

00:41
226,5 km 

Problème de radio pour Romain Bardet. Le leader d'AG2R La Mondiale descend auprès de sa voiture pour régler la chose.

227 km

DÉJÀ LE BON COUP. Les Français Yoann Offredo (Wanty-Gobert) et Stéphane Rossetto (Cofidis) composent donc l'échappée du jour. Les voilà partis pour une très longue journée à l'avant de la course.

228 km

ATTAQUE DE ROSSETTO ET OFFREDO ! Les deux Franciliens ont bougé dès le baisser de drapeau. Et ils sont les seuls. Offredo a semblé vouloir se relever vu que personne n'a voulu les accompagner. Mais finalement, le baroudeur de Wanty-Gobert a prolongé son effort pour rejoindre Rossetto.

230 km 

C'EST PARTI ! Le départ réel vient d'être donné, à 11h38.

11:38

Alberto Bettiol (EF Education First) a été victime d'une piqûre d'insecte. Le vainqueur du Tour des Flandres est allé voir la voiture médicale pour se faire soigner.

11:34

Seulement quatre petits points sont en jeu pour le classement de la montagne ce vendredi. Il serait étonnant de voir Tim Wellens (encore à l'avant hier avec De Gendt) dans l'échappée aujourd'hui.

11:32

Les candidats à l'échappée vont-ils être nombreux aujourd'hui ? On peut en douter vu la longueur de l'étape et le boulevard offert aux sprinteurs dans le final. De plus, on l'a dit, le vent est plutôt de face. Les baroudeurs auront une meilleure chance de s'imposer demain à Saint-Etienne. Ça fait beaucoup d'arguments pour rester au chaud dans le peloton.

11:25 

Egan Bernal porte pour la première fois le maillot blanc sur ce Tour. Mais le Colombien n'est pas pour autant le leader du classement du meilleur jeune. Celui-ci est dominé par Giulio Ciccone, porteur du maillot jaune.

11:21 

DÉPART FICTIF. Les coureurs viennent de s'élancer pour un défilé de 9 kilomètres dans rues de Belfort. Le départ réel sera donné à 11h35.

11:20

LA MÉTÉO. Il fait beau ce matin sur le territoire de Belfort, avec une température assez clémente (23°C). Mauvaise nouvelle pour les coureurs : le vent est annoncé de 3/4 face durant l'essentiel de l'étape. Il souffle actuellement à plus de 30km/h à Belfort.

11:16 

Si Alaphilippe ne porte plus le maillot jaune, l'Auvergnat reste toujours aussi populaire auprès du public. Il a pu le vérifier tout à l'heure en sortant du bus de son équipe.

11:15 

Bonjour à toutes et à tous ! Bienvenue pour suivre en direct la 7e étape du 106e Tour de France.

--

LE PROFIL DU JOUR . Cette 7e étape propose 230 kilomètres ce vendredi, entre Belfort et Chalon-sur-Saône. Les 140 premiers kilomètres sont vallonnées, la fin d'étape est beaucoup plus plate. Idéal pour une échappée ? Le départ réel est prévu à 11h35.

Vidéo - Le profil de la 7e étape : pour le peloton, c'est le jour le plus long

01:01
-- 

L'HOMME À SUIVRE : DYLAN GROENEWEGEN

Présenté comme le cador des sprinteurs avant le départ de Bruxelles, le Néerlandais a chuté lors de la 1re étape et ne s'est en jamais vraiment remis depuis. Pour l'heure, il n'a pu disputer qu'un sprint, à Nancy, où il s'est contenté de la 5e place. Vendredi, c'est l'heure pour lui de rebondir. L'arrivée à Chalon-sur-Saône est complètement plane. À lui d'en profiter pour enfin lever les bras.

Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) espère avoir mangé son pain noir à l'issue de la 6e étape du Tour 2019
--

LE CHIFFRE À AVOIR EN TÊTE : 230

C'est le nombre de kilomètres prévus ce vendredi. Cette 7e étape sera la plus longue de ce Tour de France, devant la 10e étape entre Saint-Flour et Albi, qui comprendra lundi 217,5 kilomètres. Sera-t-elle synonyme d'ennui ? On en a bien peur vu le profil tout plat du final. En revanche, pour les coureurs, cela risque de peser sur les organismes au lendemain de la première étape de montagne.

Vidéo - 7e étape : "Les sprinteurs ne doivent pas laisser passer leur chance"

00:56
--

"ALAPHILIPPE NE POUVAIT PAS FAIRE BEAUCOUP PLUS POUR DÉFENDRE SON MAILLOT". Malgré la perte du maillot jaune du Français, les Rois de la Pédale ont salué la combativité de Julian Alaphilippe dans la montée de la Planche des Belles Filles.

Vidéo - "Alaphilippe ne pouvait pas faire beaucoup plus pour défendre son maillot"

01:42
-- 

LES DÉBATS DU TOUR : THOMAS EST-IL DÉJÀ LE PATRON. Chaque jour, deux ou trois questions sont posées à des membres de la rédaction. Chacun donne son point de vue et vous invite à prendre part à la discussion. Au menu avant la 7e étape, il est question du vainqueur sortant du Tour, impressionnant dans les derniers mètres de La Planche des Belles Filles.

--

BARDET VA "DEVOIR CHANGER SES PLANS".

Vidéo - Bardet va "devoir changer ses plans"

01:26
-- 

BARDET :"JE DOIS ESSAYER DE COMPRENDRE POURQUOI". Romain Bardet est le grand perdant de la première grande bataille de ce Tour 2019. A la Planche des Belles Filles, le leader de l'équipe AG2R a méchamment coincé dans les derniers hectomètres, concédant plus d'une minute à Geraint Thomas ou Thibaut Pinot. Le Français se retrouve déjà loin au général. Et avec des questions plein la tête.

-- 

QU'INEOS SE RASSURE : THOMAS, C'EST (TRÈS) SOLIDE. Quatrième de la 6e étape, Geraint Thomas a envoyé un message à la concurrence ce jeudi au sommet de la Planche des Belles Filles. L'impression laissée par le tenant du titre doit forcément mettre des doutes dans la tête de ses adversaires. Et notamment de celle de son équipier chez Ineos, Egan Bernal.

-- 

LE RÉSUMÉ DE LA 6E ÉTAPE EN VIDÉO.

-- 

CE QU'IL FAUT RETENIR DE LA VEILLE. Jeudi, le dénouement a été magnifique au sommet de la Planche des Belles Filles. Rescapé de l'échappée, Dylan Teuns (Bahrain-Merida) s'est imposé devant Giulio Ciccone (Trek-Segafredo) mais l'Italien s'est consolé en prenant le maillot jaune. Au général, il devance Julian Alaphilippe de six petites secondes. Le grand perdant du jour se nomme Romain Bardet.

--

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL.

1. Giulio Ciccone (Trek-Segafredo), en 23h14'55''

2. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), à 6''

3. Dylan Teuns (Bahrain-Merida), à 32''

4. George Bennett (Jumbo-Visma), à 47''

5. Geraint Thomas (Ineos), à 49''

6. Egan Bernal (Ineos), à 53''

7. Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), à 58''

8. Steven Kruiswijk (Jumbo-Visma), à 1'04''

9. Michael Woods (EF Education First), à 1'13''

10. Rigoberto Uran (EF Education First), à 1'15''

11. Jakob Fuglsang (Astana), à 1'19''

...

26. Romain Bardet (AG2R La Mondiale), à 2'57''

--

LE TOP 5 DU CLASSEMENT PAR POINTS. De gros points sont en jeu lors de cette 7e étape promise aux sprinteurs.

1. Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), 144 pts

2. Michael Matthews (Sunweb), 97 pts

3. Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step), 92 pts

4. Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida), 88 pts

5. Matteo Trentin (Mitchelton-Scott), 75 pts

Peter Sagan Tour de France
--

LE TOP 5 DU CLASSEMENT DE LA MONTAGNE . Wellens a conforté son maillot à pois en inscrivant 26 points lors de l'étape de la Planche des Belles Filles. Mais il voit pointer un nouveau et sérieux rival en la personne de Giulio Ciccone, le nouveau maillot jaune.

1. Tim Wellens (Lotto-Soudal), 43 pts

2. Giulio Ciccone (Trek-Segafredo), 30 pts

3. Xandro Meurisse (Wanty-Gobert), 27 pts

4. Dylan Teuns (Bahrain-Merida), 13 pts

5. Natnael Berhane (Cofidis), 13 pts

Tim Wellens, fifth stage, Tour de France 2019
-- 

LE TOP 5 DU CLASSEMENT PAR ÉQUIPES.

1. Trek-Segafredo, 70h19'27''

2. Movistar, à 1'39''

3. Groupama-FDJ, à 2'04''

4. EF Education First, à 4'26''

5. Ineos, à 7'46''

3. EF Education First, à 1'57''

4. Ineos, à 2'02''

5. Groupama-FDJ, à 2'08''

--

LE TOP 5 DU CLASSEMENT DES JEUNES. Nouveau leader au général, Giulio Ciccone l'est de fait pour le classement des coureurs de 25 ans et moins. Mais c'est Egan Bernal qui portera le maillot blanc ce vendredi.

1. Giulio Ciccone (Trek-Segafredo), en 23h14'55''

2. Egan Bernal (Ineos), à 53''

3. Enric Mas (Deceuninck-Quick Step), à 1'23''

4. David Gaudu (Groupama-FDJ), à 1'52''

5. Wout Van Aert (Jumbo-Visma), à 13'20''

0 commentaire