11/07/19 - 13:25
Terminé
Mulhouse - La Planche des Belles Filles
0km
?km
Tour de France • Etape6
avant-match

EN DIRECT / LIVE.
Mulhouse - La Planche des Belles Filles
Tour de France - 11 juillet 2019

Tour de France - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 11 juillet 2019 et débute à 13:25. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Julien Chesnais
Temps forts 
 
 Supprimer
18:52 

Merci d'avoir suivi cette 6e étape en notre compagnie. Vendredi, les sprinteurs devraient s'expliquer avec 230 kilomètres à parcourir entre Belfort et Chalon-sur-Saône. Une très longue 7e étape qui va démarrer à 11h35. Bonne soirée sur notre site, et à demain matin !

18:48

Revivez l'arrivée de cette 6e étape en vidéo.

Vidéo - L'arrivée des deux "vainqueurs" du jour : A Teuns l'étape, à Ciccone le maillot jaune

04:35
18:09

LE CLASSEMENT DE L'ÉTAPE :

1. Teuns (Bahrain-Merida), les 160,5 km en 4 h 29'03''

2. Ciccone (Trek-Segafredo), à 11''

3. Meurisse (Wanty-Gobert), à 1'05''

4. Thomas (Ineos), à 1'44''

5. Pinot (Groupama-FDJ), à 1'46''

6. Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), à 1'46''

7. Quintana (Movistar), à 1'51''

8. Buchmann (Bora-Hansgrohe), à 1'51''

9. Fuglsang (Astana), à 1'53''

10. Landa (Movistar), m.t.

11. Porte (Trek-Segafredo), m.t.

12. Bernal (Ineos), m.t.

13. A.. Yates (Mitchelton-Scott), à 1'58''

14. D. Martin (UAE Emirates), m.t.

15. Uran (EF Education First), à 2'02''

...

18. Mas (Deceuninck-Quick Step), à 2'17''

...

20. Kruijswijjk (Jumbo-Visma), à 2'19''

21. Barguil (Arkéa-Samsic), à 2'27''

22. Nibali (Bahrain-Merida), à 2'35''

23. Gaudu (Groupama-FDJ), à 2'35''

24. G. Martin (Wanty-Gobert), à 2'44''

...

27. Bardet (AG2R La Mondiale), à 2'53''

17:58

CICCONE NOUVEAU MAILLOT JAUNE ! Grâce aux bonifications (14'' au cumul du point bonus et de sa 2e place d'étape), l'Italien détrône Julian Alaphilippe au classement général. L'écart ? Six secondes. Dylan Teuns est 3e, à 32''.

1. Ciccone

2. Alaphilippe, à 6''

3. Teuns, à 32''

4. Bennett, à 47''

5. Thomas, à 49''

6. Bernal, à 53''

7. Pinot, à 58''

8. Kruiswijk, à 1'04''

9. Woods, à 1'13''

10. Uran, à 1'15''

11. Fuglsang, à 1'19''

...

26. Bardet, à 2'57''

17:56 

Grand perdant, Romain Bardet franchit la ligne avec plus d'une minute de retard sur Thomas. Et sur la ligne d'arrivée, il déraille et doit s'arrêter !

17:55 

Thomas règle le peloton des favoris ! Devant Pinot et Alaphilippe ! Ça va se jouer à la seconde pour le maillot jaune !

17:54 

ATTAQUE D'ALAPHILIPPE ! Énorme de la part du maillot jaune ! Il doit arriver avec moins de 1'37'' de retard sur Ciccone pour conserver sa tunique !

17:53

VICTOIRE DE DYLAN TEUNS ! Le puncheur belge de Bahrain-Merida s'impose à La Planche des Belles Filles ! Giulio Ciccone prend la 2e place !

800m 

Alaphilippe fait le tempo en personne ! Le maillot jaune n'a plus le choix. S'il veut garder sa tunique, il doit faire l'effort ! Derrière, Bardet est lâché !

400m 

Plus que 400m pour Teuns et Ciccone ! Ils arrivent sur la pente à 24% !!!

900m 

Gaudu emmène toujours Pinot en tête de peloton ! On est dans le premier mur à 20%.

1 km

La flamme rouge pour Teuns et Ciccone ! Ils arrivent dans le chemin blanc. Et dans les 200 derniers mètres, la pente atteindra 24% !

1,2 km 

Le duo de tête est dans un mur à 20% !

1,3 km 

La victoire va se jouer entre Teuns et Ciccone ! Ils ont encore 2'25'' d'avance sur le groupe maillot jaune. Et 2'15'' sur Landa.

2 km 

GAUDU EMMÈNE PINOT !!! Le jeune Breton accélère le rythme pour son leader chez Groupama-FDJ !

2,2 km 

Barguil rentre dans le rang. Le leader d'Arkéa-Samsic se fait reprendre par le peloton.

2,8 km 

Le co-leader de la Movistar revient très vite sur Barguil et dépose le champion de France en un rien de temps ! Grosse impression de Landa !

3 km

LANDA Y VA ! Grosse attaque du Basque !

3,3 km

ATTAQUE DE BARGUIL ! Le champion de France les hostilités dans le peloton ! Il prend vite une vingtaine de mètres d'avance. Personne ne réagit.

3,6 km

Qui s'est positionné derrière les Ineos ? Alaphilippe en personne. Le maillot jaune grimace. Mais il est là. Et bien là.

4 km 

Kwiatkowski emmène le peloton, avec Bernal et Thomas dans sa roue. Ce sont les trois seuls Ineos dans le peloton, réduit à une grosse vingtaine d'unités.

4,2 km 

Wellens distancé ! Le maillot à pois a perdu dix mètres sur le trio de tête ! Le tempo de Ciccone fait très mal ! Meurisse aussi lâche prise. Seul Teuns s'accroche à la roue de l'Italien !

4,5 km 

Encore 3'03'' d'avance pour l'échappée !

4,7 km 

Valverde s'écarte ! Mais ni Landa, ni Quintana ne veulent attaquer. Du coup, Ineos prend la relève.

5 km 

Valverde fait toujours le tempo. Quelques coureurs sont décrochés du peloton maillot jaune. Mais ce n'est pas encore un rythme d'enfer. Tous les favoris sont encore là.

5,6 km 

On s'observe à l'avant ! C'est dur pour le quatuor de tête. L'écart risque de descendre très vite sur un peloton déchaîné !

5,7 km 

Le peloton débute à son tour l'ascension ! Avec 3'47'' de retard sur la tête de course. Soler se relève. Et Valverde prend le relais !

6,0km 

Molard et Reichenbach ont replacé Pinot dans les premières positions.

6 km 

Giccone est toujours maillot jaune virtuel ! Et il a encore 2'22'' de marge sur Alaphilippe !

7 km

C'EST PARTI POUR LA PLANCHE DES BELLES FILLES ! L'ascension finale, classée en 4e catégorie, propose 7km à 8,7% de moyenne. Elle fait un kilomètre de plus que lors des précédents passages sur le Tour. Vers son sommet, il y aura une portion de chemin blanc avec un passage à 24%.

7,5 km 

On se regarde un peu au sein du quatuor de tête. Attention à ne pas perdre trop de temps dans cette courte période de transition. L'écart reste néanmoins très à leur avantage : 4'07''.

9 km 

Les hommes de tête ont en fini avec la descente. Dans deux kilomètres, ils débuteront la montée de la Planche des Belles Filles (7km à 8,7%).

10 km 

Ils ne sont plus qu'une grosse trentaine de coureurs dans le peloton ! Tous les favoris sont encore là. La grosse explication aura lieu comme prévu dans la Planche des Belles Filles. Mais on se battra uniquement pour le général. Car pour l'étape, ça va se jouer entre Wellens (Lotto-Soudal), Meurisse (Wanty-Gobert), Teuns (Bahrain-Merida) et Ciccone (Trek-Segafredo), derniers rescapés de l'échappée matinale.

12 km 

Marc Soler a pris le relais de Valverde dans la descente des Chevrères. L'équipe Movistar fait donc toujours le boulot. Mais le peloton ne reprend plus rien sur l'échappée : 4'05''.

13,5 km

Encore 4'05'' d'avance pour le quatuor de tête ! Ça va aller au bout !

15 km

Alors qu'il bascule dans la descente des Chevrères, Julian Alaphilippe est toujours bien placé dans le peloton. Mais le maillot jaune grimace.

16 km

Rudy Molard (Groupama-FDJ) et Elie Gesbert (Arkéa-Samsic) sont également lâchés.

17 km 

Van Garderen distancé ! L'équipier de Rigoberto Uran (EF Education First) n'arrive plus à suivre le peloton, toujours mené par Valverde.

18,5 km

CICCONE EN TÊTE AUX CHEVRÈRES. L'Italien de Trek-Segafredo passe en tête de l'ascension classée en 2e catégorie. Il marque des points au classement de la montagne. Et prend également 8'' de bonifications car il y avait un point bonus au sommet.

19 km 

Valverde fait le tempo en personne en tête de peloton ! Le champion du monde imprime un sacré tempo. L'écart tombe à 4'07''. Mais cela reste encore très intéressant pour les hommes de tête, qui arrivent au sommet des Chevrères.

19,5 km 

Poels distancé ! Le Néerlandais d'Ineos ne sera d'aucune aide pour Bernal et Thomas dans le final. Mais il s'est peut-être laissé décrocher volontairement pour s'économiser en vue de la fin du Tour. On connaît la stratégie de la formation britannique.

20 km 

C'est fini pour De Gendt ! Le Belge est complètement scotché à la pente. En tête de couse, ils ne sont plus que quatre : Teuns (Bahrain-Merida), Meurisse (Wanty-Gobert), Ciccone (Trek-Segafredo) et Wellens (Lotto-Soudal).

20,2 km 

La pente est à 15% maintenant pour l'échappée ! De Gendt est dans le dur ! Ciccone, Meurisse, Teuns et Wellens viennent de le reprendre !

20,5 km

Cosnefroy (AG2R La Mondiale) distancé ! L'ancien champion du monde espoirs ne parvient plus à suivre le rythme du groupe de contre, où figurent Wellens et Ciccone.

20,7 km 

Au moment d'aborder les Chevrères, le peloton a perdu pas mal d'unités. Jumbo-Visma emmène Kruijswijk. L'écart n'est plus que de 4'57'' sur De Gendt.

21 km 

De Gendt arrive dans la partie la plus dure des Chevrères. Le Belge va commencer à buter un peu.

21,5 km 

PINOT SE REPLACE ! Dans le sillage de Stefan Kung, le leader de Groupama-FDJ revient dans les premières positions du peloton. Au meilleur des moments.

21,6 km 

Encore 5'12'' d'avance pour De Gendt sur le peloton !

21,8 km 

Début du col des Chevrères (2e catégorie, 3,5km à 9,5%) !

22 km 

Julien Bernard (Trek-Segafredo) relance l'allure dans le contre ! Le Français fait le travail pour Giuliu Ciccone. Ce dernier est toujours maillot jaune virtuel. Mais pour seulement trois petites minutes. Ce matin, il était 42e à 1'43'' d'Alaphilippe.

23 km 

Dans le groupe de contre, Pasqualon est le seul à rouler. L'Italien travaille pour son coéquipier, le puncheur belge Xandro Meurisse.

24,5 km 

De Gendt possède 23'' d'avance sur le groupe de contre. Et 5'16'' sur le peloton.

26 km 

De Gendt résiste bien. Depuis qu'il s'est isolé, il ne perd plus rien sur le peloton ! La machine belge compte encore 5'28'' d'avance.

Thomas De Gendt (Lotto Soudal)
28 km 

L'approche du col des Chevrères, avant-dernière difficulté du jour, n'est pas simple. Il s'agit d'un long faux-plat montant de huit kilomètres.

29 km 

Sympa Luis Leon Sanchez ! À la manière de l'américaine, l'Espagnol d'Astana a donné un coup de main à Reichenbach (Groupama-FDJ) pour qu'il puisse réintégrer le peloton.

30 km

Plus que 30 kilomètres ! Thomas De Gendt compte 16'' d'avance sur ses anciens compagnons d'échappée. Le peloton est à 5'35''.

32,5 km 

Calmejane (Total-Direct Energie) et Reichenbach (Groupama-FDJ) figurent parmi les coureurs piégés qui tentent de revenir sur le peloton. Cela va être compliqué. Movistar roule vraiment fort à l'avant.

35 km 

Le peloton revient à 5'50'' de la tête de course.

36 km 

DE GENDT MET LE TURBO. Le Belge a accéléré juste avant le sommet du col des Croix (3e catégorie). Mais visiblement, ce n'est pas pour les points. Mais pour fausser compagnie à ses partenaires d'échappée. Il a compris qu'il ne fallait plus traîner pour continuer d'espérer la victoire d'étape.

37,5 km

De quoi expliquer la passivité de Groupama-FDJ aujourd'hui...

38 km

L'écart diminue : 6'35''.

38 km 

La deuxième partie du peloton vient de faire la jonction sur le premier. Dans le troisième, il n'y aurait aucun favori piégé.

39,5 km 

Le peloton est scindé en trois morceaux ! L'accélération de Bora-Hansgrohe dans la descente a fait de gros dégâts !

39,6 km 

Movistar et Bora-Hansgrohe se relaient en tête de peloton. L'échappée n'a plus que 6'50'' d'avance.

40 km 

Début du col des Croix pour l'échappée ! Ils sont encore 13 dans ce groupe de tête : Cosnefroy (AG2R La Mondiale), Ciccone, Bernard (Trek-Segafredo), Meurisse, Pasqualon (Wanty-Gobert), Politt (Katusha-Alpecin), Teuns (Bahrain-Merida), De Gendt, Wellens (Lotto-Soudal), Berhane (Cofidis), Arndt (Sunweb), Pauwels (CCC) et Grellier (Total-Direct Energie).

40,5 km 

Les trois ascensions du final vont crescendo niveau difficulté. On va enchaîner col des Croix (3e catégorie, 3,3km à 6,1%), col des Chevrères (2e catégorie, 3,5km à 9,5%) et Planche des Belles Filles (7km à 8,7%).

42 km 

Il reste trois ascensions et 17 points à prendre. Mais Tim Wellens (Lotto-Soudal) est d'ores et déjà assuré conserver le maillot à pois.

44 km

Bora-Hansgrohe imprime toujours un fort tempo dans cette descente roulante du Ballon d'Alsace. L'écart diminue encore : 7'08''.

47,5 km 

Le peloton bascule dans la descente avec 7'20'' de retard. Bora-Hansgrohe mène désormais la danse.

48 km 

Distancé de l'échappée tout à l'heure, Greipel ne s'est pas relevé pour autant. Le sprinteur d'Arkéa-Samsic est toujours intercalé, avec 3'15'' de retard sur ses anciens compagnons.

51,5 km 

Sous l'impulsion de Movistar, l'écart descend rapidement : 7'35''.

54 km

WELLENS EN TÊTE AU BALLON D'ALSACE. Le porteur du maillot à pois a conforté son bien en inscrivant 10 nouveaux points au classement de la montagne.

54,5 km

MOVISTAR EN TÊTE DE PELOTON. La formation espagnole accélère le rythme en tête de paquet.

56 km

Un petit de rappel du profil ? Ça ne fait de mal à personne, surtout qu'on s'approche du money-time.

Vidéo - Le profil de la 6e étape : La Planche, mais pas que !

01:10
56 km 

Le relais de Luke Rowe a été bref. Deceuninck-Quick Step est de nouveau en tête de paquet. Et l'écart reste supérieur à huit minutes.

57,5 km 

INEOS PREND LES COMMANDES ! Changement de physionomie ! Luke Rowe, équipier de Bernal et Thomas, s'est positionné en tête de peloton. La formation britannique prend enfin les choses en main.

60 km

ABANDON D'EDET ! En difficulté dès le premier col, Nicolas Edet (Cofidis) vient d'abandonner. C'est le deuxième abandon du jour après Patrick Bevin (CCC), non-partant.

60,5 km 

Plus que cinq kilomètres d'ascension pour l'échappée, toujours compacte. Pasqualon est dans le dur. Mais il s'accroche.

61 km 

Des coureurs commencent à lâcher prise dans le peloton. Laporte, Groenewegen et Debusschere sont dans le lot. C'est Asgreen qui fait le tempo. L'écart reste stable, à 8'02''.

62 km 

Deceuninck-Quick Step est toujours seule à assurer la poursuite. Yves Lampaert fait tant bien que mal le tempo en tête de peloton.

63 km

Invité dans la cabine d'Eurosport, Boris Zimine, directeur sportif du CC Étupes et grand pote de Thibaut Pinot, voit bien l'échappée aller au bout. Vu le pedigree des clients à l'avant et l'apathie du peloton, ce scénario est désormais très plausible.

63,7 km

GREIPEL DISTANCÉ. Le sprinteur allemand est le premier à craquer dans l'échappée, réduite à 13 unités.

64 km 

8'20'' d'avance pour l'échappée !

64,5 km

Au-delà de la victoire d'étape, c'est aussi le maillot jaune d'Alaphilippe qui est menacé. On le rappelle, Giulio Ciccone (Trek-Segafredo) n'avait que 1'43'' de retard ce matin.

Julian Alaphilippe, Tour de France 2019
65 km

UN PEU D'HISTOIRE. Le Ballon d'Alsace est le premier col ayant été franchi dans l'histoire du Tour. C'était en 1905 et René Pottier, vainqueur du général l'année suivante, était passé en tête. Au total, la Grande Boucle y est passé à 25 reprises. La dernière fois, c'était en 2005. Rasmussen l'avait franchi en solo avant de s'imposer à Mulhouse.

66 km 

C'est parti pour le Ballon d'Alsace, un col de 1re catégorie qui compte 11km d'ascension à 5,8% de moyenne !

67 km 

Plus qu'un kilomètre avant le pied du Ballon d'Alsace ! Et l'échappée compte toujours 8'07'' d'avance. Si le peloton veut espérer se jouer la victoire d'étape, il va lui falloir passer la vitesse supérieure dans le prochain col. Sinon, ce sera sans doute trop tard.

69 km 

Bardet est dans la file des voitures des directeurs sportifs. Il est ramené dans le peloton par Alexis Gougeard.

70,5 km 

Le peloton continue à lâcher du lest ! 8'10'' de retard sur l'échappée, qui profite de la plaine pour accélérer à moindre frais.

73 km

EN JAUNE À LA PLANCHE, EN JAUNE AUX CHAMPS. Depuis 2012, La Planche des Belles Filles s'est invitée sur le Tour de France. La Sky y avait réussi un premier gros coup, avec Froome et Wiggins. Deux ans plus tard, c'est Vincenzo Nibali qui avait pris les commandes et était allé au bout. En 2017, Fabio Aru avait gagné, Froome s'était paré de jaune. En gros, qui est en jaune aux Belles Filles y est à Paris...

Vidéo - En jaune à La Planche des Belles Filles, en jaune à Paris

02:23
74 km

Les coureurs affrontent une petite portion de plaine. Encore 9 kilomètres de plat avant d'atteindre le pied du Ballon d'Alsace (1re catégorie).

76 km

LA GUEULANTE DE MOLLEMA. Bauke Mollema vient rouspéter auprès d'une moto caméra devant le peloton. Il lui reproche l'abri offert au peloton. Le coureur de Trek-Segafredo veut protéger les intérêts de l'échappée, où figurent Julien Bernard et Giulio Ciccone, maillot jaune virtuel.

76,5 km

La vitesse moyenne est de 37,6 km/h depuis le départ. Ça ne roule pas si lentement que ça en fait !

77 km

Si vous n'avez pas encore découvert le profil de cette première étape de montagne , il n'est pas trop tard. Le voici, en vidéo.

Vidéo - Le profil de la 6e étape : La Planche, mais pas que !

01:10
78 km

La mi-course vient d'être franchie. Et l'écart n'a jamais été aussi grand ! Près de huit minutes d'avance pour l'échappée. Ça commence à être sérieux. Mais l'arrivée est encore bien loin.

80,5 km

Cette année, la Planche des Belles Filles propose un kilomètre d'ascension supplémentaire. Il s'annonce terrible, avec un long passage sur chemin blanc et une pente maximale de 24%. Champion de France juniors en 2016 et désormais professionnel chez l'équipe continentale Groupama-FDJ, Théo Nonnez vous fait découvrir cette nouveauté.

82,5 km 

RAS dans le peloton. Asgreen mène toujours la danse, gentiment. L'écart reste légèrement supérieur à sept minutes (7'23'').

83 km

Voici le nouveau classement de la montagne :

1. Wellens, 30 pts

2. Meurisse, 12 pts

3. Ciccone, 11 pts

4. Skujins, 9 pts

5. Berhane, 9pts

85 km

BERHANE SURPREND WELLENS AU HUNDSRUCK. Le champion d'Érythrée a fait l'effort à 100m de la ligne. Et Wellens, qui menait l'échappée, ne s'y attendait visiblement pas. En même temps, pourquoi lui offrirait-t-on les pois sur un plateau ? Berhane passe ainsi en tête de ce col de 2e catégorie (5 pts) devant Wellens (3 pts).

86,5 km

Pasqualon change de vélo et va devoir faire un nouvel effort pour revenir sur ses compagnons d'échappée.

87 km 

De Gendt emmène l'échappée à un kilomètre du sommet du Hundsruck. Wellens est dans sa roue.

88 km 

Avec la présence de Benoît Cosnefroy dans l'échappée, Romain Bardet possède un point d'appui potentiel en cas d'offensive lointaine. Un paramètre à prendre en considération pour le final.

Benoit Cosnefroy fait partie de l'échappée lors de la 6e étape du Tour de France 2019
89 km 

Problème mécanique pour Pasqualon ! Le sprinteur italien, présent dans l'échappée, a un souci avec sa roue arrière.

90 km 

Demain, lors de la 7e étape, les coureurs d'AG2R La Mondiale porteront un maillot spécial.

91,4 km 

RETOUR DE BARGUIL. Le champion de France vient de réintégrer le peloton suite à son incident connu près du sommet du Grand Ballon.

91,5 km 

Toujours 7'30'' d'avance pour le groupe de tête. Le peloton n'a toujours pas accéléré. Va-t-il le faire dans le Hundsruck ?

92 km

L'échappée, toujours forte de 14 éléments, arrive en bas de la descente. Elle débute maintenant le col du Hundsruck (2e catégorie). Une montée courte (5,3km) mais assez sèche (6,9%).

95 km

Grosse frayeur pour Anthony Turgis ! Le puncheur de Total-Direct Energie, qui tente avec Barguil de revenir dans le peloton, a manqué un virage. Il n'est pas tombé, fort heureusement, mais a fait un petit détour dans l'herbe.

96 km

Asgreen est toujours de service en tête de peloton. Dans sa roue, Richeze et Alaphilippe, qui a mis un k-way vu les températures assez fraîches au sommet. Pour l'instant, tout va bien pour le maillot jaune.

97 km

BERNAL : "TROP AMBITIEUX DE JOUER L'ÉTAPE ET LE GÉNÉRAL ". Avant le départ de la 6e étape, Alberto Contador a interrogé Egan Bernal (Ineos). Le Colombien estime que ce jeudi est un jour très important pour ses ambitions futures sur ce Tour de France 2019.

Vidéo - Bernal : "Trop ambitieux de jouer l'étape et le général"

00:58
98 km 

L'écart n'a jamais été aussi important en faveur de l'échappée : 7'50'' au sommet du Grand Ballon.

100 km 

Nicolas Edet va avoir bien du mal à rallier l'arrivée dans les délais. Malade, le grimpeur de Cofidis accuse plus de quatre minutes de retard sur le peloton. Ça sent l'abandon.

101 km

Finalement, Barguil change de vélo. Il bascule dans la descente avec une petite minute de retard sur le peloton. Il devrait pouvoir revenir sans trop de problème dans la descente.

102,5 km

CHUTE DE BARGUIL ! Le champion de France est tombé dans les derniers hectomètres de l'ascension du Grand Ballon. Le Breton ne repart pas tout de suite. Il doit changer sa roue arrière.

103,5 km

La descente est globalement sèche mais quelques portions sont légèrement humides. Attention à ne pas glisser, surtout que quelques lacets sont en pavés.

104 km 

7'23'' de retard pour le peloton, qui s'approche du Grand Ballon.

105 km 

Pour l'instant, les sprinteurs parviennent à s'accrocher, que ce soit dans le peloton ou dans l'échappée. Un signe que ça ne va pas très vite.

109 km

DE GENDT EN TÊTE AU GRAND BALLON. Joli coup tactique réalisé par Lotto-Soudal. Plutôt que d'envoyer Tim Wellens se broyer les jambes pour deux petits points, la formation belge a fait attaquer De Gendt. Résultat, ce dernier est passé en tête au sommet du Grand Ballon et Ciccone a dû se contenter de la 2e place malgré un gros effort (un point pour l'Italien).

110 km

UN PEU D'HISTOIRE. Le Grand Ballon est le point culminant des Vosges (1423m), mais la route ne passe qu'à à 1336m. Cela faisait cinq ans que le Tour n'était pas revenu ici. En 2014, on y avait vu passer Tony Martin, auteur d'un incroyable raid conclu victorieusement à Mulhouse. C’est la 8e fois que le Tour passe au Grand Ballon, 50 ans après le passage de Lucien Van Impe, premier à l'avoir franchi dans l'histoire de la Grande Boucle.

111 km 

Début de la 2e ascension du jour ! Il s'agit du Grand Ballon. Par ce versant, il ne fait que 1,3km à 9%. Il n'est donc classé qu'en 3e catégorie. Ensuite, il y aura une longue descente de 17 kilomètres.

Vidéo - Le profil de la 6e étape : La Planche, mais pas que !

01:10
112 km 

Le peloton bascule au sommet avec 7'42'' de retard.

112,5 km 

Petit incident dans le peloton. La fin du peloton a dû mettre pied à terre. On n'a pas pu voir ce qu'il s'est produit. Mais rien de méchant visiblement.

113,5 km 

Le peloton pointe à 6'55''. Il a repris une vingtaine de secondes depuis la mi-ascension du Markstein. Mais l'écart va repartir à la hausse d'ici le sommet, vu la bataille pour les pois qui a sévi dans l'échappée.

114,5 km 

Ça n'a pas fonctionné. L'échappée se reconstitue. Les 14 coureurs sont de nouveau ensemble. À noter qu'il n'y a pas de descente après le Markstein. Nous sommes un plateau qui mène au pied du Grand Ballon (3e catégorie, 1,3km à 9%).

115,5 km 

De Gendt, Bernard et Berhane sont revenus sur Wellens, Ciccone et Meurisse. Et De Gendt imprime un gros rythme pour éviter le retour du reste de l'échappée.

116,5 km

WELLENS EN TÊTE AU MARKSTEIN ! La bataille a été intense entre le Belge et Ciccone ! Mais c'est finalement le premier qui est passé en tête de ce col du Markstein (1re catégorie). Il marque 10 points de plus au classement de la montagne. Ciccone inscrit ses 8 premiers points. Meurisse en ajoute 6 à son pécule.

117,5 km 

L'échappée est dans le dernier kilomètre du Markstein ! Et le groupe explose !

119 km 

Ce rythme modéré fait pour l'instant les affaires de Julian Alaphilippe. Certes, l'échappée a beaucoup d'avance (7'15'') et Ciccone, Meurisse et Teuns demeurent dangereux au général. Mais on peut imaginer que ces hommes-là vont perdre beaucoup de temps dans les Chevrères et la Planche des Belles Filles. Pour Alaphilippe, plus le rythme est lent en début d'étape, plus grandes seront ses chances de conserver le maillot jaune ce soir.

120 km

Coup dur pour l'équipe Cofidis ! Malade, Nicolas Edet vient d'être décroché du peloton. Le rythme est pourtant tranquille pour l'instant, et on connaît les qualités de grimpeur du Français. Mais il n'est visiblement pas dans son assiette...

121,5 km

PINOT : "IL N'Y A PAS DE PLAN FIXE POUR L'INSTANT". Interrogé avant le départ de la 6e étape, Thibaut Pinot est excité à l'idée d'en découdre sur des routes qu'il connaît par coeur. Mais le Français ne veut pas en dire trop.

Vidéo - Pinot : "Il n'y a pas de plan fixe pour l'instant"

00:46
122,5 km

La vitesse moyenne est de 39 km/h depuis le départ.

123 km 

Ineos s'est replacé dans les premières positions du peloton. Mais c'est toujours Deceuninck-Quick Step qui fait le tempo avec Asgreen devant Richeze.

124 km 

Le peloton a stabilisé son débours : 7'10''.

125 km

DÉBUT DU MARKSTEIN. Le Tour vient d'entamer sa première ascension classée en 1re catégorie ! Les coureurs sont dans le col du Markstein (10,8km à 5,4%). Les choses sérieuses débutent.

126 km 

L'écart continue de grimper ! 7'15'' en faveur des échappés,

128 km

BARDET : "TOUT LE MONDE A ENVIE DE S'IMPOSER À LA PLANCHE ". Interrogé avant le départ de la 6e étape, jeudi, Romain Bardet aborde cette première étape de montagne avec ambition. Un déclic dans son Tour de France ?

Vidéo - Bardet : "Tout le monde a envie de s'imposer à La Planche"

00:38
129 km

MATTHEWS GRAPPILLE UN POINT SUR SAGAN. Concernant le sprint intermédiaire, Il restait un point à chercher pour le peloton. Et c'est Matthews qui l'a gagné. Le sprinteur australien a surpris Sagan en lançant le sprint en premier. Et le maillot vert n'a jamais pu le remonter. Un point pour Matthews donc. Zéro pour Sagan. Voici le classement par points actualisé.

1. Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), 144 pts

2. Michael Matthews (Mitchelton-Scott), 98 pts

3. Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step), 92 pts

130,5 km

Cela fait maintenant 30 kilomètres que cette 6e étape a démarré. L'échappée compte 6'17'' d'avance sur un peloton toujours emmené par Deceuninck-Quick Step.

131,5 km

PASQUALON REMPORTE LE SPRINT INTERMÉDIAIRE. Joli sprint au sein de l'échappée ! Politt a lancé les hostilités. Mais il s'est finalement fait coiffer par le sprinteur italien de l'équipe Wanty-Gobert, qui empoche 20 points et 1500 euros de prime. Impuissant, Greipel se contente de la 3e place.

132 km

Le Tour roulait au sec depuis le départ de Bruxelles. Ce n'est plus le cas ! Les premières gouttes de pluie viennent de tomber. Rien de méchant. Mais quand même. En tout cas, ce n'est pas pour déplaire à Thibaut Pinot, qui préfère la pluie à la canicule.

135 km 

CICCONE VIRTUEL MAILLOT JAUNE. Coureur le mieux placé au général parmi les échappés (1'43'' de retard sur Alaphilippe), Giulio Ciccone (Trek-Segafredo) vise surtout le maillot à pois aujourd'hui. Le grimpeur italien sort d'un Giro flamboyant, où il a remporté une étape de montagne et écrasé le classement de la montagne. Wellens tient là un sérieux rival.

Giulio Ciccone, Tour de France 2019
137 km

CONTADOR S'ATTEND À VOIR DE "GROS DÉGÂTS". "Il va falloir dévoiler ses cartes", explique notre consultant Alberto Contador, ce jeudi, avant le départ de la 6e étape.

Vidéo - Contador : "Cette 6e étape va faire de gros dégâts"

00:58
138 km 

Cinq minutes ! L'avance est toujours à la hausse pour l'échappée. Il y a de bons grimpeurs à l'avant (Wellens, Ciccone, Teuns, Meurisse, De Gendt, Berhane, Pauwels...). Ça peut aller loin.

139 km 

WELLENS, ENCORE DEVANT. C'est la 3e fois que Wellens fait partie d'une échappée sur le Tour. Le Belge va ainsi pouvoir défendre son maillot de grimpeur sur cette première étape de montagne. 44 points sont à prendre.

141,5 km 

L'écart continue d'enfler : 4'25''. On va bientôt débuter un long faux-plat montant qui mènera au pied du col du Markstein (1re catégorie).

142,5 km 

Dans l'échappée, trois coureurs sont potentiellement menaçants pour le général : Ciccone (42e à 1'43''), Meurisse (52e à 2'18''), Teuns (55e à 2'27''). La formation de Julian Alaphilippe ne peut donc pas laisser l'écart s'envoler trop haut.

144 km 

Les 14 hommes de tête comptent maintenant 3'15'' d'avance. Le peloton commence à réagir. Asgreen et Richeze roulent en tête de peloton pour la formation Deceuninck-Quick Step.

148 km

COMPOSITION DE L'ÉCHAPPÉE : Cosnefroy (AG2R La Mondiale), Ciccone, Bernard (Trek-Segafredo), Meurisse, Pasqualon (Wanty-Gobert), Politt (Katusha-Alpecin), Teuns (Bahrain-Merida), De Gendt, Wellens (Lotto-Soudal), Berhane (Cofidis), Arndt (Sunweb), Pauwels (CCC), Grellier (Total-Direct Energie) et Greipel (Arkéa-Samsic) .

150 km 

Ça y est, le peloton a abdiqué. De nombreux coureurs s'arrêtent sur le côté pour satisfaire un besoin naturel. L'écart passe au-dessus des 1'45''. Et il ne va cesser de grimper.

151,5 km 

Andre Greipel figure dans l'échappée, tout comme Thomas De Gendt. L'écart commence à se creuser. Une minute d'avance sur le peloton.

152 km

INSIDE ARKÉA-SAMSIC : LA PLANCHE, AU BON SOUVENIR DE BARGUIL . Eurosport vous fait découvrir les coulisses de l'équipe Arkea-Samsic sur cette édition 2019. La 6e étape verra le peloton arriver au sommet de la Planche des Belles Filles. Ce qui n'est pas sans rappeler d'excellents souvenir à Warren Barguil sur une étape du Tour de Franche-Comté.

Vidéo - Inside Arkea-Samsic : La Planche, au bon souvenir de Barguil

03:48
154 km 

Le peloton ne s'est pas relevé. D'autres coureurs tentent de sortir à leur tour, à l'image de Gesbert.

155 km 

14 coureurs viennent de prendre un peu d'avance. On y trouve notamment Ewan et Wellens.

158 km

LE PREMIER ABANDON. Patrick Bevin (CCC) n'a pas pris le départ de cette 6e étape. Le Néo-Zélandais souffre de côtes cassées. Il s'agit du premier abandon dans ce Tour de France. Il n'y a donc plus que 175 coureurs en lice.

160 km

Natnael Berhane est le premier à lancer les hostilités ! Le champion d'Érythrée est vite repris par le peloton. On est parti pour une longue bagarre.

13:25 

C'EST PARTI ! Le départ réel vient d'être donné !!!

-- 

Bonjour à toutes et à tous ! Et bienvenue pour suivre en direct la 6e étape du Tour de France 2019 ! 160,5 kilomètres sont à parcourir entre Mulhouse et la Planche des Belles Filles.

--

LE PROFIL DU JOUR. On y est. Déjà. La montagne débarque dès cette 6e étape avec une journée vosgienne qui promet beaucoup. Tout devrait se jouer dans la Planche des Belles Filles (7km à 8,7%), qui comprend un terrible kilomètre d'ascension supplémentaire (passage à 24% !). Mais avant cela, il faudra se farcir six cols, dont les historiques Grand Ballon et Ballon d'Alsace. Avant la Planche, il faudra aussi passer par les Chevrères (3,5km à 9,5%). Bref, du très costaud. En partant de Mulhouse, les coureurs s'attendent à en baver sur les 160,5 kilomètres du parcours. Départ prévu à 13h25.

Vidéo - Le profil de la 6e étape : La Planche, mais pas que !

01:10
-- 

L'HOMME À SUIVRE : THIBAUT PINOT

C’est sa journée. Sa montée. Thibaut Pinot sera chez lui à La Planche des Belles Filles. L’arrivée vosgienne constitue le premier rendez-vous au sommet du Tour et le Franc-Comtois espère bien y frapper un grand coup. Peut-il faire le doublé victoire-maillot jaune comme Alaphilippe lundi dernier ? Le rêve n’est pas inaccessible. En tout cas, il sera très attendu.

Thibaut Pinot rêve de grandeur sur le Tour de France 2019
--

LE CHIFFRE À AVOIR EN TÊTE : 0

Le Tour est déjà venu 3 fois à la Planche des Belles Filles. Et à chaque fois, elle a entraîné un changement de règne au général. Le porteur du maillot jaune a toujours cédé sa tunique au sommet de la montée vosgienne. Trois tentatives. Trois échecs. Un zéro pointé qui n'augure rien de bon pour Julian Alaphilippe. En 2012, Fabian Cancellara l'avait lâché au profit de Bradley Wiggins. Deux ans plus tard, Tony Gallopin l'avait concédé à Vincenzo Nibali, qui avait également remporté l'étape. En 2017, Geraint Thomas l'avait donné à son leader et coéquipier Chris Froome. Notez que les nouveaux porteurs ont à chaque fois fini le Tour avec le jaune sur le dos. Tel est la loi de la Planche des Belles Filles.

Vidéo - En jaune à La Planche des Belles Filles, en jaune à Paris

02:23
--

DURAND MISE SUR PINOT. Mercredi, sur le plateau des Rois de la Pédale, Jacky Durand a donné son avis sur le vainqueur à la Planche des Belles Filles. Et pour lui, il n'y a pas de doute, Thibaut Pinot va s'imposer

Vidéo - Pas besoin de regarder l'étape, Jacky Durand vous raconte la fin : "Pinot va gagner"

02:43
--

LE RÉSUMÉ DE LA 5E ÉTAPE.

Vidéo - Une longue échappée et Sagan pour terminer la journée : le résumé de la 5e étape

04:33
--

INSOLITE : QUAND GALLOPIN SE FAIT "ATTAQUER" PAR UN PARASOL...

Vidéo - Gallopin "attaqué" par... un parasol

00:34
--

SAGAN A (ENFIN) MIS AU FOND . Vous avez manqué l'arrivée d'hier ? Revivez le final de la 5e étape en vidéo.

Vidéo - Au jeu du sprint massif, Sagan a imposé sa loi : l'arrivée de la 5e étape

01:55
-- 

CE QU'IL FAUT RETENIR DE LA VEILLE . Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) a remporté la 5e étape du Tour de France, disputée mercredi entre Saint-Dié-des-Vosges et Colmar. Le maillot vert s'est imposé au terme d'un sprint qu'il a dominé avec aisance. Wout van Aert et Matteo Trentin ont complété le podium. Dixième, Julian Alaphilippe (Deceuninck - Quick Step) a conservé son maillot jaune.

--

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL. Alaphilippe parviendra-t-il à conserver son maillot jaune ? C'est la grande question de cette 6e étape.

1. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), en 9h32'19''

2. Wout Van Aert (Jumbo-Visma), + 14''

3. Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma), + 25''

4. George Bennett (Jumbo-Visma), m.t

5. Michael Matthews (Sunweb), + 40''

6. Egan Bernal (Team INEOS), m.t

7. Geraint Thomas (Team INEOS), + 45''

8. Enric Mas (Deceuninck-Quick Step), + 46''

9. Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), + 50''

10. Greg Van Avermaet (CCC Team), + 51''

...

13. Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), + 52''

...

46. Romain Bardet (AG2R La Mondiale), + 1'44''

Julian Alaphilippe avec le maillot jaune lors du Tour de France 2019.
--

LE TOP 5 DU CLASSEMENT PAR POINTS . Le sprint intermédiaire est placé juste avant la première ascension du jour. Tous les sprinteurs ont donc une chance de s'y exprimer, au grand dam de Sagan.

1. Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), 144 pts

2. Michael Matthews (Sunweb), 97 pts

3. Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step), 92 pts

4. Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida), 88 pts

5. Matteo Trentin (Mitchelton-Scott), 75 pts

Sagan vainqueur de la 5e étape
--

LE TOP 5 DU CLASSEMENT DE LA MONTAGNE. 44 points seront à distribuer au cours de cette première étape de montagne. Autant dire que Wellens aura fort à faire pour conserver sa tunique blanche à pois rouge.

1. Tim Wellens (Lotto-Soudal), 17 pts

2. Tom Skujins (Trek-Segafredo), 9 pts

3. Xandro Meurisse (Wanty-Gobert), 6 pts

4. Simon Clarke (EF Education First), 4 pts

5. Greg Van Avermaet (CCC), 2 pts

Tim Wellens, fifth stage, Tour de France 2019
-- 

LE TOP 5 DU CLASSEMENT PAR ÉQUIPES.

1. Jumbo-Visma, en 56h42'43''

2. Sunweb, à 1'44''

3. EF Education First, à 1'57''

4. Ineos, à 2'02''

5. Groupama-FDJ, à 2'08''

--

LE TOP 5 DU CLASSEMENT DES JEUNES.

1. Wout Van Aert (Jumbo-Visma)

2. Egan Bernal (Team INEOS), + 26''

3. Enric Mas (Deceuninck-Quick Step), + 32''

4. David Gaudu (Groupama-FDJ), + 43''

5. Tiesj Benoot (Lotto-Soudal), + 1'05''

Wout Van Aert endosse le maillot blanc à l'issue de la 2e étape du Tour 2019, à Bruxelles
0 commentaire